Manawatu (fleuve)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Manawatu (rivière))
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

le Manawatu
(anglais : Manawatu River)
Illustration
Les gorges de la rivière Manawatu.
Carte.
Caractéristiques
Longueur 180 km
Bassin 13 920 km2
Débit moyen 102 m3/s (embouchure (Foxton))
Cours
Source Monts Ruahine (en)
Confluence Mer de Tasman
· Altitude m
· Coordonnées 40° 28′ 40″ S, 175° 12′ 48″ E
Géographie
Pays traversés Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
Île l'Île du Nord
Région Manawatu-Wanganui
District Manawatu
Principales localités Palmerston North

Sources : en.wiki, GoogleMaps

Le fleuve Manawatu (anglais : Manawatu River) est le principal cours d'eau du sud de l'Île du Nord de la Nouvelle-Zélande, dans le district de Manawatu, dans la région du Manawatu-Wanganui et un fleuve se jetant dans la mer de Tasman.

Étymologie[modifier | modifier le code]

La rivière Manawatu, avec plus au nord la rivière Whanganui, donne son nom à la région de Manawatu-Wanganui. Le nom de la rivière vient d'un mot Māori manawa (le cœur, l'esprit) et (qui reste calme ou déprimé), dès lors le cœur qui reste calme malgré la peur ou l'esprit déprimé. Haunui était à la poursuite de sa femme et arriva à la rivière tenant fermement sa poitrine quand il donna son nom à la rivière[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La rivière prend sa source dans le nord-ouest de Norsewood (en) dans la chaine des Ruahine Ranges (en) au sud de Hawke's Bay. Elle coule initialement vers l'est avant se diriger vers le sud-ouest près de Ormondville (en), puis s'écoulant sur 40 km avant de tourner et couler vers le nord-ouest près de Woodville. À partir de ce point la rivière entre dans les gorges du même nom (en). Au-delà des gorges, elle tourne au sud-ouest et elle traverse la ville de Palmerston North, et finalement forme l'estuaire du Manawatu où elle se jette dans la mer de Tasman à Foxton Beach (en).

Environnement physique[modifier | modifier le code]

Cette rivière est unique parmi les rivières de Nouvelle-Zélande, partant du côté est de la division principale de la chaine pour terminer à son embouchure à l'ouest. L'explication pour cela est le rehaussement progressif de la partie centrale de la chaine. La chaine s'érige au fur et à mesure, que les gorges sont creusées par la rivière au lieu de l'érosion habituelle de la chaine existante. Ceci suggère que la rivière est ancienne et existait avant le Ruahine et la chaine des Tararua Range.

Affluents[modifier | modifier le code]

Les affluents tributaires de cette rivière comprennent la Makakahi (en), la Mangahao, la Pohangina et la Oroua.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

La longueur totale du Manawatu est de 180 km, faisant de lui seulement le 12e plus long fleuve du pays, mais avec 102 m3/s, c'est l'un des fleuves au débit le plus important et le second après le fleuve Waikato de l'île du Nord.

Crues[modifier | modifier le code]

La rivière Manawatu déborda en février 2004, entrainant le déplacement de 3 000 personnes (avant tout de Marton et Feilding (en) et endommagea plus de 1 000 fermes de Manawatu. Le coût de l'inondation en termes d'assurance fut de 122 millions de dollars néo-zélandais. D'autres dommages furent évités par l'ouverture de l'écluse de Moutoa (qui intercepte la rivière entre Foxton et Shannon).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Reed, A.W. (1996) The Reed Dictionary of Māori Place Names, Te Papakupu Ingoa Wāhi Māori a Reed (3rd Ed) Reed Publishing: Auckland, New Zealand
Ressource relative à la géographieVoir et modifier les données sur Wikidata :