Bealey (rivière)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

rivière Bealey
(anglais : Bealey River)
Illustration
La rivière Bealey court vers le haut de la photo. La rivière Waimakariri s’écoule de la gauche vers la droite
Caractéristiques
Bassin collecteur le fleuve Waimakariri
Cours
Origine col d’Arthur's Pass
· Coordonnées 42° 54′ 59″ S, 171° 31′ 43″ E
Confluence le fleuve Waimakariri
· Altitude 605 m
· Coordonnées 43° 01′ 08″ S, 171° 36′ 27″ E
Géographie
Pays traversés Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
Île l'Île du Sud
Région Canterbury

Sources : en.wiki, de.wiki GoogleMaps

La rivière Bealey (anglais : Bealey River) est un petit cours d’eau situé dans les Alpes du Sud, dans l’Île du Sud de la Nouvelle-Zélande[1], dans la région de Canterbury, et un affluent du fleuve Waimakariri

Géographie[modifier | modifier le code]

La rivière Bealey s’écoulant à travers le centre-ville d’Arthur's Pass

C’est un affluent du fleuve Waimakariri. Sa vallée forme l’approche est du col d’Arthur's Pass.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Position de la rivière Bealey sur la carte de la Nouvelle-Zélande
toponyme
Localisation de la Nouvelle-Zélande dans le Monde
Voir l’image vierge
Position de la rivière Bealey sur la carte de la Nouvelle-Zélande

La rivière et la ville de Bealey ont été nommées en l’honneur de Samuel Bealey (en),un surintendant et pasteur du XIXe siècle de la province de Canterbury.

Site d’enfouissement de locomotives[modifier | modifier le code]

Dans la première moitié du XXe siècle, le New Zealand Railways Department (NZR) coula un certain nombre de locomotives et de wagons hors service dans la rivière pour en stabiliser les berges et prévenir l’érosion, en particulier autour du pont de la rivière Bealey. Certaines de ces locomotives et wagons ont été sauvés par les groupes d’héritage du passé avec l’objectif de les restaurer et les remettre en condition de fonctionnement et en particulier la WMR No  9 (later NZR N 453) par le Wellington and Manawatu Railway Trust en 2003[2]. La plupart des autres locomotives et composants ont depuis été enterrés ou abandonnés. Le reste le plus complet est celui de l’ex-WMR No  10 (later NZR N 454) qui a, semble-t-il, été enterré dans le lit de la rivière près de Cora Lynn, plus haut dans la rivière.

Durant le début des années 1920, la NZR utilisait une ancienne carrière prés de la station de Cora Lynn comme un atelier à ciel ouvert pour dépecer les locomotives de ce qui pouvait être utilisé avant qu’elles ne soient enfouies. Cette carrière fut l’hôte d’un grand nombre d’éléments de locomotive et en particulier de fragments de la V 132, qui fut récupérée par la Distribution Walschaerts en 1898 comme une expérimentation par NZR. Peu de temps après que cette carcasse fut sauvée en 1997–98, Tranz Rail et le Department of Conservation initièrent une opération de nettoyage de la vieille carrière, enfouissant de nombreux éléments de locomotive au niveau de l’accès.

De même, NZR utilisa la rivière Bealey comme une zone pour enfouir les vieux wagons de passagers en bois dans les années 1950 et 1960. Ces voitures étaient amenées là par la Addington Railway Workshops venant de Christchurch, puis jetées dans le lit de la rivière et recouverts de terre pour faire disparaître leurs structures en métal pour les mettre au rebut ou exploitées comme pièces détachées pour d’autres véhicules en fonction des besoins.

Autres lieux d’enfouissement des locomotives[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Place Name Detail Bealey River », Find official New Zealand place names, Land Information New Zealand
  2. Wellington and Manawatu Railway Trust: Stage I - Salvage