Whangaehu (fleuve)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

fleuve Whangaehu
(anglais : Whangaehu River)
Illustration
La plongée dans l’eau de la locomotive type KA, les six wagons et le pont de chemin de fer dans le fleuve Whangaehu au niveau du village de Tangiwai, 25 Décembre 1953
Caractéristiques
Longueur 135 km
Cours
Origine le lac de cratère du Mont Ruapehu
Embouchure dans la Mer de Tasman
Géographie
Pays traversés Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
Île de l’Île du Nord
Région Manawatu-Wanganui
District District de Rangitikei
Régions traversées Plateau volcanique de l’Ile du Nord

Sources : en.wiki, GoogleMaps OpenStreetMap, LINZ

Le fleuve Whangaehu (en anglais : Whangaehu River) est un important cours d’eau du centre de l’Île du Nord de la Nouvelle-Zélande.

Géographie[modifier | modifier le code]

Sa source est le lac de cratère du Mont Ruapehu sur le Plateau volcanique de l’Ile du Nord, d’où il s’écoule dans la Mer de Tasman à huit kilomètres au sud-est de la ville de Wanganui. Actuellement l’eau est déroutée à partir de sa source dans le cadre du »Tongariro Power Scheme ».

Le pont de la route nationale à Tangiwai

Longueur[modifier | modifier le code]

Le fleuve s’écoule sur 135 km vers le sud en direction de la côte de South Taranaki Bight près de la ville de ‘Whangaehu’.

Histoire[modifier | modifier le code]

L’effondrement soudain d’une partie du mur du cratère de Ruapehu le conduisit au pire accident de chemin de fer de la Nouvelle-Zélande : le désastre de Tangiwai. Un lahar soudain formé d’eau boueuse a balayé le lit du fleuve, affaiblissant de façon significative les superstructures du pont de chemin de fer près du petit village de ‘Tangiwai’. Le train de nuit allant de ‘Wellington’ à ‘Auckland’ passa sur le pont quelques minutes après, causant son effondrement dans les eaux turbulentes du fleuve. Sur les 285 personnes que transportait le train, 151 voyageurs furent tués

A propos[modifier | modifier le code]

  • : Le pont fut emportée[1].
  • En , James Coutts Crawford publia un certain nombre d’anciennes chansons et "diverses choses" à propos de la ‘taniwha’, une d’elles parle du vécu de désastre du "Wangaehu bridge"[2].
  • : une inondations fut causées par l’éruption du mont Ruapehu.
  • : une nouvelle inondations fut causée par l’éruption du Mont Ruapehu, après quoi le "fleuve fut pendant plusieurs jours un simple canal de boue".
  • : désastre de Tangiwai.
  • : Le cratère du Mt Ruapehu éclata envoyant dans l’air une quantité de matières estimée à 1,29 billions de mètres cube d’eau, de boue et de vase .Le Ruapehu ERLAWS activa préventivement une alarme avec succès évitant tout accident grave. Le Lahar qui en résulta, fut 50 % plus important que celui de , qui avait causé le désastre de Tangiwai.

Géologie[modifier | modifier le code]

Souvent empoisonnée par des substances toxiques chimiques issues de l’activité volcanique dans et autour du Mont Ruapehu, la partie supérieure du cour du fleuve commence par de l’eau de fonte d’un petit glacier. Quand l’eau chaude du lac déborde, elle entraîne rapidement la fonte de la glace et de la neige du glacier, formant un grotte en forme de tunnel.

Position du fleuve Whangaehu sur la carte de la Nouvelle-Zélande
toponyme
Localisation de la Nouvelle-Zélande dans le Monde
Voir l’image vierge
Position du fleuve Whangaehu sur la carte de la Nouvelle-Zélande

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]