Rangitata (fleuve)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Rangitata
(anglais : Rangitata River)
Illustration
Caractéristiques
Longueur 120 km
Bassin 1 773 km2
Débit moyen 95 m3/s (Klondyke)
Cours
Source Alpes du Sud
Embouchure l'océan Pacifique
· Altitude m
Géographie
Pays traversés Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
Île du Sud
Région Canterbury

Sources : en.wiki, GoogleMaps

Le fleuve Rangitata (en anglais : Rangitata River) est un cours d'eau, qui forme la Plaine de Canterbury dans le Sud de l’Île du sud de la Nouvelle-Zélande.

Géographie[modifier | modifier le code]

Sur une large partie de son parcours, il se caractérise comme un cheminement en tresse notamment durant sa traversé des plaines de Canterbury. Il a une longueur totale d'environ 120 km, allant des Alpes du Sud, jusqu'à l'océan Pacifique, à 30 km au nord-est de la ville de Timaru. Son bassin versant a une superficie de 1 773 km2[1] et il a un flux moyen annuel estimé à 95 m3/s au niveau de Klondyke[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom Māori "Rangitata" (Rakitata) a été traduit de façon variable comme "jour des nuages bas » (day of lowering clouds)", "ciel bouché", et "le coté du ciel" [3].

Le cours supérieur du fleuve forme la 'vallée de Rangitata', dans le centre des Alpes du Sud, et a figuré la vallée d’Edoras, la capitale du royaume du milieu dans Le Seigneur des anneaux : Les Deux Tours, et du Le Seigneur des anneaux : Le Retour du roi qui furent filmés dans cette vallée, sur et autour du mont “Sunday”. Plusieurs anciennes installations d‘élevage de moutons sont situées près du Mont ‘Sunday’. Celles ci comprennent « Mesopotamia », « Mt Potts », et « Erewhon ». Erewhon ,qui fut dénommées ainsi par Samuel Butler, qui fut le premier colon blanc à vivre au niveau de la station « Mesopotamia sheep station ». Erewhon est aussi le nom d’une nouvelle : 'Erewhon ou De l'autre côté des montagnes', qu'il a écrite mais publiée de façon anonyme en 1872 racontant sa vie là bas et faisant une critique de la société Victorienne de l'époque.

Valeur Economique du Fleuve[modifier | modifier le code]

Avant que la rivière n’entre dans la plaine de Canterbury, une partie de ses multiples bras convergent vers la « Rangitata Diversion Race « (RDR) pour assurer l’irrigation et alimenter une centrale hydroélectrique. La RDR fut construite entre le 2 Avril 1937 et l’année 1944[4], et elle fournit de l‘eau à la ville de Montalto et à la centrale de 'Highbank' avant de rejoindre la rivière Rakaia. Le point d’entrée de la première clôture acoustique à poissons de Nouvelle-Zélande, attrapant des saumons smolt pour la prévention et leur fin dans une ferme à poissons [5].

En direction de son embouchure, la rivière se divisait initialement en deux bras, formant une île limitée par un large delta nommée (‘Rangitata Island’ ). Cette île est traversée par la State Highway 1/S H 1 et la ligne de chemin de fer de la Main South Line allant de Ealing à Rangitata et constitue ainsi une île qui est connectée directement au réseau de la state highway et à l'une des premières lignes de chemin de fer. Toutefois, la branche Sud du fleuve a depuis été bloquée et les berges de la rivière développée pour les besoins de l’agriculture. Son trajet reste néanmoins une plaine d’inondation mais l’eau ne doit plus s’écouler par là désormais.

La rivière Rangitata est la plus poissonneuse des rivière de la région de « Central South Island Region » [2], possédant sa propre usine de traitement des Oncorhynchus tshawytscha ou Saumon royal(ou en anglais: Chinook salmon) [6]. Le saumon compte pour 75 pour cent de cette activité de pèche dans la rivière et les autres poissons péchés sont les truites brunes, les truites arc en ciel et les Ombles de fontaine ou » brook char ».

Le 23 Décembre 1999, “Fish and Game New Zealand” publia un projet pour une water conservation order concernant la rivière Rangitata. En Juin 2006, le “water conservation order“fut publié au journal officiel [7].

Une locomotive, la DC 4686, termina complètement submergée dans la rivière le 4 Janvier 2002, après un effondrement pour une raison indéterminée de la digue supportant la ligne de chemin de fer, causant un déraillement.[8]


Position de la rivière Rangitata sur la carte de la Nouvelle-Zélande
toponyme
Localisation de la Nouvelle-Zélande dans le Monde
Voir l’image vierge
Position de la rivière Rangitata sur la carte de la Nouvelle-Zélande

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Rangitata River Report No R06/8 » [archive], Environment Canterbury,
  2. a et b New Zealand Fish and Game Council, « Application for a Water Conservation Order »,
  3. Alan Copland Beck, « Rangitata River »,
  4. « About the RDR - History », Rangitata Diversion Race Management Ltd
  5. « First acoustic fish fence installed » [archive], The Timaru Herald,
  6. McDowall, R. M. (1990) New Zealand freshwater fishes: a natural history and guide. Heinemann-Reed, Auckland, 553 p.
  7. The application, the reports of the Special Tribunal and the Environment Court, the Minister's press release, and the Water Conservation (Rangitata River) Order 2006 are available on this page of the Ministry for the Environment's website Application for a Water Conservation Order on the Rangitata River, retrieved 6 Novembre 2007.
  8. « Rail line reopened after derailment », TVNZ,