Rakaia (fleuve)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rakaia (homonymie).

le Rakaia
(anglais : Rakaia River)
Illustration
l'embouchure de la Rakaia en 2007.
Carte.
carte de la Rakaia en Nouvelle-Zélande
Caractéristiques
Longueur 150 km
Débit moyen 203 m3/s (embouchure)
Cours
Source Alpes du Sud
· Coordonnées 43° 18′ 12″ S, 170° 53′ 22″ E
Embouchure Océan Pacifique
· Localisation le lagon Rakaia à 50 kilomètres au sud de Christchurch
· Altitude m
· Coordonnées 43° 53′ 41″ S, 172° 13′ 36″ E
Géographie
Pays traversés Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
l'Île du Sud
Région Canterbury

Sources : en.wiki, GoogleMaps

Le Rakaia (anglais : Rakaia River) est un fleuve des Plaines de Canterbury, en région de Canterbury, dans l'Île du Sud en Nouvelle-Zélande[1] Le Rakaia est l'un des plus grands cours d'eau en tresses de Nouvelle-Zélande[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Le fleuve Rakaia, vu depuis le Mont Hutt.
Le cours d'eau en tresses du Rakaia en vue aérienne.

Le fleuve Rakaia a un débit moyen est de 203 mètres cubes par seconde et un étiage sur sept jours de 87 mètres cubes par seconde[3]. Dans les années 1850, les colons européens l'ont nommé le Cholmondeley, mais ce nom est tombé en désuétude[4].

Il prend source dans les Alpes du Sud, parcourt 150 km globalement vers l'est ou le sud-est, avant d'avoir son embouchure dans l'Océan Pacifique dans une lagune, situé à 50 kilomètres au sud de Christchurch.

Pour une grande partie de son parcours, la rivière est un cours d'eau en tresses, qui coule à travers un large lit. Près du Mount Hutt, cependant, il est brièvement confiné à un étroit canyon connu comme les gorges du Rakaia.

Aménagements[modifier | modifier le code]

Le Rakaia a deux ponts, en deux endroits. Le plus utilisé à la traversée est celui de la petite ville de Rakaia, à 20 kilomètres à partir de l'embouchure de la rivière, où l'autoroute nationale néozélandaise SH 1 (en) et la voie de chemin de fer principale de l'Île Sud (en) traversent la rivière à l'aide d'un des ponts. Ces deux ponts sont le plus long routier et le plus long pont ferroviaire de la Nouvelle-Zélande, respectivement, d'environ 1,75 km de long[5]. Un deuxième pont, beaucoup plus court et de moins en moins utilisé, traverse les gorges du Rakaia.

La structure de l'eau des Plaines Centrales (en) propose de prendre jusqu'à 40 mètres cubes par seconde de l'eau de la Rakaia River, dans le cadre du schéma d'aménagement hydraulique des Plaines Centrales (en)[6].

Faune[modifier | modifier le code]

Le Rakaia est un lieu célèbre de pêche du saumon royal[7]. Il a été identifié comme une Zone Importante pour les Oiseaux par BirdLife International car il prend en charge des colonies de reproduction des Mouettes de Buller en voie de disparition[8]. La rivière est également connu pour sa population du grand Pluvier anarhynque, qui représente 73 % de la population totale. Les autres espèces importantes d'oiseaux sur la rivière sont la Guifette des galets et le Pluvier à double collier[9].

Galerie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. "Detail des Noms de Lieu : le Rakaia".
  2. Morland, K. 1994: les Ressources en Eau de la Région de Canterbury.
  3. Morgan, M., Bidwell, V., Lumineux, J., McIndoe, j', et Robb, C. (2002): Canterbury Stratégique, l'analyse de l'Eau « Copie archivée » (version du 20 mai 2007 sur l'Internet Archive), de Lincoln, de l'Environnement Rapport N 4557/1, de l'Université de Lincoln, la Nouvelle-Zélande.
  4. Péremption rivières', John Wilson.
  5. "Le Rakaia de la Rivière", Selwyn Conseil de District, http://www.selwyn.govt.nz/background/rakaia.htm « Copie archivée » (version du 28 septembre 2007 sur l'Internet Archive), consulté le 31 août 2007
  6. La Structure de l'eau des Plaines centrales de l'Eau pour les ressources consenties « Copie archivée » (version du 15 mars 2007 sur l'Internet Archive) de l'Environnement de Canterbury Ressources Consent, page web, consulté le=6 octobre 2007
  7. Ouest de l'I. F. et Goode,R. H. (1987) "de comptages aériens de frai du saumon quinnat (Oncorhynchus tshawytscha) sur le Rakaia, Canterbury, Nouvelle-Zélande, 1973-76."
  8. "Le Rakaia".
  9. O'Donnell, C. F. J. (2000)
Ressource relative à la géographieVoir et modifier les données sur Wikidata :