Famille d'Espinay Saint-Luc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Maison d'Espinay Saint-Luc)

Famille d'Espinay Saint-Luc
Image illustrative de l’article Famille d'Espinay Saint-Luc
Armes

Blasonnement D'argent, au chevron d'azur, chargé de onze besants d'or
Branches Rosendal
Estelan
Auvergny
Loraille
Vaux
Boisville
Sommaire
Ligneris
Période XIVe siècle - XXIe siècle
Pays ou province d’origine Haute-Normandie
Fiefs tenus Espinay, le Bois-Guéroult, Saint-Luc
Fonctions militaires Grand maitre de l'artillerie de France,
Lieutenant-général des armées du Roi,
Lieutenant-général des armées navales
Fonctions ecclésiastiques Evêque désigné de Marseille
Récompenses militaires Maréchal de France
Preuves de noblesse
Admis aux honneurs de la Cour 21 mars 1768

La famille d'Espinay Saint-Luc est une famille subsistante de la noblesse française, originaire de Normandie.

Elle a formé de nombreuses branches, dont seule subsiste la branche de Boisville.

Histoire[modifier | modifier le code]

La famille d'Espinay Saint-Luc est une famille de noblesse d'extraction chevaleresque.

Guillaume des Hayes, seigneur d'Espinay, marié vers 1380 avec Guillemine de Mansigny, eut pour fils [1] :

  • Geoffroy des Hayes, seigneur d'Espinay, du Boisguéroult, capitaine d'Arques, lieutenant général du bailli de Caux, marié le 8 juillet 1423 avec Jeanne de Courcy, dont :
    • Guillaume des Hayes, seigneur d'Espinay, du Boisguéroult, capitaine d'Arques, marié le 19 mars 1451 avec Marie d'Angerville, dont :
      • Guy des Hayes, seigneur d'Espinay, du Boisguéroult, marié le 10 avril 1477 avec Jeanne Pillois, dame de Tournebut (Aubevoye, Eure), par qui se poursuivit la branche ainée, éteinte en 1752.
    • marié en secondes noces le 23 novembre 1470 avec Alix de Courcy, dame de Saint-Luc (terre qui donnera son nom à une partie de ses descendants), dont :
      • Robert des Hayes, dit d'Espinay, seigneur de Saint-Luc, de la Charmoy, gouverneur et bailli d'Évreux et de Louviers, marié vers 1510 avec Christine de Sains, dont 3 fils, auteurs de nombreuses branches cadettes.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Armoiries[modifier | modifier le code]

Figure Nom et blasonnement
Blason fam fr Espinay de Saint-Luc.svg

Blason fam fr Espinay de Saint-Luc 2.svg

Blason fam fr Espinay de Saint-Luc 3.svg
Le blasonnement initial est : d'argent au chevron d'azur semé de graines d'épines d'or, armes parlantes se rapportant au nom de la famille.
Puis le blasonnement s'est simplifié, et on trouve par la suite plusieurs variantes des armoiries de la famille d'Espinay Saint-Luc :
  1. D'argent, au chevron d'azur, chargé de onze besants d'or
    Supports : deux licornes[2]



  2. D'argent, au chevron d'azur, chargé de onze besants d'or, posés 1 sur le sommet du chevron, ensuite 2 et 2, puis sur chaque branche deux besants l'un sur l'autre, et enfin un besant sur chaque branche en bas
    Supports : deux licornes au naturel[2]



  3. D'argent, au chevron d'azur, semé de besants d'or[3]
Heraldique couronne comte français.svg
Blason fam fr Espinay de Saint-Luc 4.svg
Espinay2bis.svg
Timoléon d'Espinay de Saint-Luc (1580-1644), seigneur de Saint-Luc, chevalier du Saint-Esprit (31 décembre 1619), maréchal de France (1627),
  • Écartelé : au I et IV, d'argent, au chevron d'azur, semé de besants d'or (des Hayes-Espinay) ; au II, contr'écartelé, au 1, de gueules à la fasce d'or, au chef échiqueté d'argent et d'azur (Ailly de Sains), au 2, d'hermine à la croix de gueules chargée de cinq coquilles d'or (Flavy), au 3, de gueules semée de croisettes recroisetées d'or deux bars adossés de même brochant" (alias "De gueules semés de trèfles d'or, deux bars adossés de même brochant" : Clermont-Nesle), au 4, d'argent à la croix de gueules chargée de cinq coquilles d'or (Hangest) ; au III, parti d'or à trois fasces de gueules (Grouches-Gribeauval) et de sable à trois feuilles de scies d'or (Cossé-Brissac).[3]

Attention toutefois: le rappel des armes de la famille de Hangest est une erreur, relevée d'ailleurs en 1900 par Ferdinand de Norreys; les armes des Rouvroy De sable à la croix d'argent chargée de cinq coquilles de gueules, lues à partir d'une gravure (donc sans couleur) ont été mal interprétées et remplacées par celles de Hangest (voir écu rectifié ci-contre).

Couronne
de comte ;
Supports
insignes de maréchal de France (deux bâtons de maréchal de France posés en sautoir derrière l'écu) ;
Autres ornements extérieurs de l'écu
colliers de chevalier des Ordres du roi.
French heraldic crowns - Baron.svg
Blason fam fr Espinay de Saint-Luc 4.svg
Espinay2bis.svg



French heraldic crowns - Baron.svg
Blason fam fr Espinay de Saint-Luc 2.svg
François Ier d'Espinay (1554-1597), seigneur de Saint-Luc, chevalier du Saint-Esprit (7 janvier 1595), grand maître de l'artillerie de France (1596),
  • Écartelé : au I et IV, d'argent, au chevron d'azur, semé de besants d'or (des Hayes-Espinay) ; au II, contr'écartelé, au 1, de gueules à la fasce d'or, au chef échiqueté d'argent et d'azur (Ailly de Sains), au 2, d'hermine à la croix de gueules chargée de cinq coquilles d'or (Flavy), au 3, de gueules semée de croisettes recroisetées d'or deux bars adossés de même brochant" (alias "De gueules semés de trèfles d'or, deux bars adossés de même brochant" : Clermont-Nesle), au 4, d'argent à la croix de gueules chargée de cinq coquilles d'or (Hangest) ; au III, parti d'or à trois fasces de gueules (Grouches-Gribeauval) et de sable à trois feuilles de scies d'or (Cossé-Brissac).[3]
Couronne
de baron ;
Supports
insignes de grand maître de l'artillerie de France (écu soutenu par deux canons addossés sur leur affut au naturel) ;
Autres ornements extérieurs de l'écu
colliers de chevalier des Ordres du roi.
  • On trouve aussi : D'argent, au chevron d'azur, chargé de onze besants d'or, posés 1 sur le sommet du chevron, ensuite 2 et 2, puis sur chaque branche deux besants l'un sur l'autre, et enfin un besant sur chaque branche en bas. (voir portrait ci-dessous)

Attention toutefois: le rappel des armes de la famille de Hangest est une erreur, relevée d'ailleurs en 1900 par Ferdinand de Norreys; les armes des Rouvroy De sable à la croix d'argent chargée de cinq coquilles de gueules, lues à partir d'une gravure (donc sans couleur) ont été mal interprétées et remplacées par celles de Hangest (voir écu rectifié ci-contre).

French heraldic crowns - marquis v2.svg
Blason fam fr Espinay de Saint-Luc 3.svg
François II d'Espinay de Saint-Luc (vers 1603 - 1670), chevalier du Saint-Esprit (31 décembre 1661),
  • D'argent, au chevron d'azur, semé de besants d'or[3]
Couronne
de marquis ;
Autres ornements extérieurs de l'écu
colliers de chevalier des Ordres du roi.

Galerie de portraits[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Hubert Lamant, Armorial général et nobiliaire français, tome 28, 2000
  2. a et b Johannes Baptist Rietstap, Armorial général contenant la description des armoiries des familles nobles et patriciennes de l'Europe : précédé d'un dictionnaire des termes du blason, édition G.B. van Goor, 1861, 1171 p, en ligne
  3. a b c et d Michel Popoff et préface d'Hervé Pinoteau, Armorial de l'Ordre du Saint-Esprit : d'après l'œuvre du père Anselme et ses continuateurs, Paris, Le Léopard d'or, , 204 p. (ISBN 2-86377-140-X)

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • François-Alexandre Aubert de La Chenaye-Desbois et Jacques Badier, Dictionnaire de la noblesse, Paris, 1778

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]