Mémoire volatile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (juin 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

En informatique, la mémoire volatile (ou non rémanente, temporaire ou à court terme) est une mémoire informatique qui a besoin d'alimentation électrique continue pour conserver l'information qui y est enregistrée[1]. Lorsque l'alimentation électrique est interrompue, l'information contenue dans la mémoire volatile est quasiment immédiatement perdue.

Définitions[modifier | modifier le code]

Les termes utilisés en informatique et les connaitre est indispensable :

La mémoire vive 
qualificatif l'utilisation de mémoire qui en est faite par le processeur pour traiter les processus en cours. Elle était initialement sous forme de tores mais aujourd'hui sous forme de circuits électroniques plus ou moins rapide mais aussi comme extension de celle-ci sur un disque dur. Cette mémoire vive est parfois partagé avec la carte graphique lorsque la mémoire celle-ci est insuffisante.
La mémoire volatile 
qualifie la propriété de conserver ou non les informations lorsque l’alimentation électrique de la mémoire n'est plus assurée.

Mémoire vive vs volatile[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Mémoire vive.

Ainsi, il ne faut donc pas confondre les termes mémoire vive et mémoire volatile. Avec l'avancée des technologies, une mémoire volatile peut ne pas être une mémoire vive (par exemple les RAM disques sont utilisées comme un disque virtuel) alors que la mémoire vive peut ne pas être volatile (par exemple, une mémoire vive basée sur la technologie MRAM est une mémoire vive non volatile).

Historique[modifier | modifier le code]

Au début de l'informatique, la mémoire vive, ou mémoire centrale, était basée sur une technologie à tore magnétique, de ce fait la mémoire vive n'était pas volatile mais cependant elle était utilisée comme tel, car l'information de toute la mémoire était modifiée en permanence du fait du peu de mémoire centrale disponible (quelques octets dans les premiers modules à tores magnétique)[2].

De ce fait, les informaticiens considèrent souvent que les termes mémoire volatile et mémoire vive sont synonymes.

Avec l'arrivée des mémoires à transistors et le stockage de l'information dans des pico-condensateurs, la mémoire vive est devenue volatile et doit être rafraichie très fréquemment en cours d'utilisation ; les deux termes ne sont donc plus des synonymes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. mémoire volatile, sur le site infonitec.com, consulté le 6 juin 2016.
  2. Voir l'article mémoire à tores magnétiques.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]