Pile de disques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Paquet de disques des années 1970 d'une capacité de 200 mégaoctet, fabriqué par Dysan, avec le couvercle retiré

La pile de disques[1], le paquet de disques (disk pack en anglais) ou la cartouche de disque font partie des premiers médias amovibles introduits et utilisés dans les années 1960 pour le stockage informatique.

Paquet de disques[modifier | modifier le code]

Pile de disques fabriqué par Nashua, États-Unis, sans sa housse de protection. Une unité de disque dur moderne en 3.5" superposée pour la comparaison

Un paquet de disques est un empilement de plusieurs disques durs (disques circulaires rigides, revêtus d'une surface de stockage magnétique appelée plateau). Un paquet de disques est le composant de base d'un lecteur-enregistreur de disques durs. Dans les unités d'entraînement à disque dur modernes, la pile de disques est scellée de façon permanente à l'intérieur du périphérique. Dans de nombreux périphériques de stockage à disque dur, historiquement, le paquet de disques était une unité amovible fourni avec une enveloppe protectrice comportant une poignée de levage.

Le coffret de protection est composé de deux parties, un couvercle en plastique transparent recouvrant le dessus et les côtés de la pile de disques, avec une poignée dans le centre qui se vis sur un socle séparé afin d'empaqueter l'ensemble. Pour retirer le bloc de disques, le lecteur-enregistreur sera mis hors ligne après l'arrêt de la rotation des disques.

Le premier paquet de disques amovible a été inventé en 1965 par deux ingénieurs d'IBM, Thomas G. Leary et R. E. Pattison. Les disques 14 pouces (356 mm) introduits par IBM sont devenus des standards de facto, avec plusieurs fournisseurs produisant des lecteurs-enregistreurs et des piles de disques « compatibles IBM ».

Des exemples d'unités d'entrainement qui emploient des piles de disques amovibles comme l'IBM 1311, IBM 2311, et le Digital RP04.

Cartouche de disque[modifier | modifier le code]

Les premières cartouches de disque étaient équipé d'un seul disque dur enfermé dans une coque de protection en plastique. Lorsque la cartouche amovible est inséré dans le dispositif du périphérique d'entraînement, les têtes de l'unité de lecture-écriture peuvent accéder à la surface de stockage des données magnétiques du plateau par des trous disposés sur les côtés de la coque. La cartouche de disque est une évolution directe de la pile de disques et des premières unité de disque dur. Comme la densité de stockage fut améliorée, même un seul plateau fournissait un espace de stockage des données suffisant, avec l'avantage d'être plus facile à manipuler qu'un paquet de disque amovible. Un exemple de cette évolution est l'utilisation d'une unité d'entraînement de cartouche de disque destiné à l'IBM 2310 sur l'IBM 1130. Les cartouches de disque ont été rendus obsolètes par les disquettes qui renferment un disque souple.

Alignement[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Les disques magnétiques », sur db.aconit.org, ACONIT (consulté le 19 juin 2016) : « une "pile" de 5 disques durs CDC 877 »