Static Random Access Memory

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Une SRAM de 1999

La mémoire vive statique (ou SRAM pour l'anglais Static Random Access Memory) est un type de mémoire vive utilisant des bascules pour mémoriser les données. Mais contrairement à la mémoire dynamique, il n'y a pas besoin de rafraîchir périodiquement son contenu. Comme la mémoire dynamique, elle est volatile : elle ne peut se passer d'alimentation sous peine de voir les informations effacées irrémédiablement.

Description[modifier | modifier le code]

La mémoire statique est plus onéreuse et moins dense[1], mais beaucoup moins énergivore et plus rapide que la mémoire dynamique (6 à 25 ns de temps d'accès contre 60 à 120)[2]. Elle est donc réservée aux applications qui requièrent soit des temps d'accès courts, soit une faible consommation. Ainsi, on la rencontre dans les mémoires caches et les tampons, ainsi que dans les applications embarquées. Elle figure également parmi les composants hauts de gamme de certains PC qui ont besoin de charger une grande quantité de donnés dans certains programmes.

Les premières générations de types de mémoires, qui utilisaient la technologie bipolaire très grande consommatrice d'électricité, ont été remplacées par des modèles utilisant la technologie CMOS, beaucoup plus sobre, ouvrant la porte à des systèmes de sauvegarde à piles permettant à ce type de mémoire de s'affranchir d'une alimentation permanente.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Scott Mueller, Le PC : Architecture, maintenance et mise à niveau, Pearson Education France,‎ (lire en ligne)
  2. http://www.info.univ-angers.fr/~richer/ensl3i_crs4.php

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]