Carte microSD

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Comparatif des cartes SD[1]

Le format microSD (ou Micro Secure Digital Card) est une des nombreuses interfaces utilisée dans le monde des cartes mémoire, et c'est aussi une des plus petites. Il s'agit d'une unité de stockage qui utilise de la mémoire flash et qui est dérivé du format Secure Digital. Le format microSD est le plus petit des dérivés des cartes SD. Les cartes microSD sont utilisées dans les téléphones mobiles, les assistants personnels, les smartphones et les tablettes Android. On retrouve aussi des emplacements pour les cartes microSD dans certains baladeurs numériques et récepteurs GPS. Les emplacements pour les cartes microSD sont rarement présents dans les lecteurs de cartes mémoire, mais de nombreuses cartes sont fournies avec un adaptateur vers le format SD. Il existe aussi des adaptateurs vers l'USB.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le format microSD a été créé en 2005 par la SD Association. Il s'agit d'une adaptation de la norme TransFlash, format de cartes mémoire créé par SanDisk. Il est dérivé du format SD classique, mais est physiquement plus petit. Le format SD visait un usage dans les appareils photo numériques et un remplacement éventuel des clés USB ; le format microSD cible les téléphones mobiles, smartphones, et tablettes. Il a remplacé rapidement le format miniSD, car il est plus petit et offre les mêmes avantages. Le format microSD est utilisé en 2012 par la majorité des constructeurs de téléphones.

Les cartes microSD sont totalement compatibles avec les cartes SD et les cartes miniSD, à travers un adaptateur mécanique, souvent fourni avec les cartes.

Le format microSDHC existe aussi, il est dérivé des cartes SDHC et offre les mêmes avantages que ce dernier.

Spécificités du format[modifier | modifier le code]

Dérivées des cartes SD (comme les miniSD), les microSD utilisent exactement la même interface, leur format physique seul étant différent. Une carte microSD peut donc être lue et écrite dans un lecteur SD à travers un simple adaptateur mécanique : celui-ci assure une correspondance entre les connecteurs des cartes microSD et des cartes SD. De même, les cartes microSD peuvent être utilisées dans un emplacement miniSD à travers un adaptateur.

Quelques baladeurs numériques proposent la possibilité d'utiliser des cartes microSD pour augmenter leur capacité mémoire.

Les différentes normes de cartes et la compatibilité[modifier | modifier le code]

Système de fichiers[modifier | modifier le code]

Les cartes microSD existent en trois versions liées à la limitation des tables d'allocation de fichiers :

  • les microSD classiques (conformes aux versions 1.0 et 1.1 de l'interface SD ; système de fichiers FAT16) ont une capacité de stockage de 16 Mo à Go. Il est techniquement possible de produire des cartes de Go , mais, pour des raisons de compatibilité de formatage, la norme limite officiellement la capacité à Go.
  • les microSDHC ((en)high capacity) (conformes à la norme SD 2.0 ; système de fichiers FAT32) ont une capacité de Go à 32 Go[2].
  • les microSDXC ((en)extreme capacity)(système de fichiers exFAT) peuvent atteindre une capacité théorique maximum de To[3].

Comme les cartes SDHC, les cartes microSDHC nécessitent un appareil compatible avec les cartes de ce type.

Depuis le 3e trimestre 2007 des smartphones et des téléphones sont compatibles microSDHC. Il est techniquement possible d'apporter la compatibilité microSDHC à un appareil plus ancien, mais peu de constructeurs proposaient ce type de mise à jour. C'était le cas de Nokia qui a ajouté le support (mise à jour firmware) à ses modèles séries N et E.

Depuis 2009, la compatibilité microSDHC est assez répandue.

Classes[modifier | modifier le code]

Des « classes » sont définies pour indiquer la vitesse minimale des cartes en écriture, exprimée en Mo/s. Les cartes vendues en 2010 sont de classe 2, 4, 6 ou 10[4]. Comme ces vitesses sont minimales, certaines cartes débit minimal certifié « classe 2 », mais pas toutes, peuvent écrire si nécessaire au débit largement supérieur « classe 10 ». Ce cas de figure est rare car le constructeur a tout intérêt à être certifié pour une vitesse rapide, par exemple pour de l'acquisition vidéo.

Informations techniques[modifier | modifier le code]

  • Dimensions : 11 mm × 15 mm × 1 mm[1] soit un volume de 158 mm3
  • Connecteur : 8 contacts
  • Tension de fonctionnement : 3,3 V
  • Largeur du bus de données : 1 ou 4 bits
  • Fréquence d'horloge du bus : 25 ou 50 MHz
  • Taux de transfert maximal des cartes : 25 Mo/s (l'USB2 ne bride donc pas les transferts)
  • Capacité maximale des cartes en 2014 : 2 Go (microSD) 32 Go (microSDHC) ou 128 Go[5] (microSDXC)

Rapport de volume avec des disques dur mécaniques[modifier | modifier le code]

  • Le volume d'un disque dur 2.5" équivaut environ à celui de 400 cartes microSD.
  • Le volume d'un disque dur 3.5" équivaut environ à celui de 2200 cartes microSD.

Si l'on utilise la carte ayant la plus grande capacité du marché actuellement 128 Go cela ferait une capacité de 50 To dans le volume d'un disque 2.5" et 290 To pour un disque 3.5".

Densité volumique d'information[modifier | modifier le code]

  • pour une carte microSDXC de 128 Go la densité d'information vaut 810 Go/cm³
  • pour un disque 2.5" de To la densité vaut 30 Go/cm³
  • pour un disque 3.5" de To la densité vaut 11 Go/cm³

La densité d'information stockée dans une carte microSD est plus de 20 fois supérieure à celle d'un disque dur mécanique.

DRM et gestion des entrées et sorties[modifier | modifier le code]

Les cartes microSD intègrent une gestion interne des DRM, mais elle est très rarement utilisée. Il s'agit de la technologie CPRM (Content Protection for Recordable Media).

On retrouve aussi le mode microSDIO, qui permet d'utiliser des périphériques d'entrée et sortie avec une carte microSD. En dehors d'annonces de modules Wi-Fi au format microSD, l'offre de périphériques microSDIO est inexistante en janvier 2008.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Capacity (SD/SDHC/SDXC), sur le site sdcard.org
  2. micro SDHC, sur le site sdcard.org
  3. SD-XC, sur le site sdcard.org
  4. (en) Greater Performance Choices, sur le site sdcard.org
  5. « Sandisk : une carte microSDXC de 128 Go et de l'iNAND à 300 Mo/s », article sur Next INpact

Liens externes[modifier | modifier le code]