Mémoire de masse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

En informatique, une mémoire de masse est une mémoire de grande capacité, non volatile et qui peut être lue et écrite, entre autres, par un ordinateur. La plupart du temps la mémoire vive d'un ordinateur n’est pas une mémoire de masse pour des raisons de coups et de vitesse d'accès.

Types de mémoires de masse[modifier | modifier le code]

Technologies désuètes 
Mémoire à tores magnétiques, carte perforée[1], ruban perforé, cassette audio[a], tambour magnétique[b] et disquette[c].

D'ou le mot inverse de "random access memory"

Technologies en usage 
Bande magnétique[d], disque dur[2], Solid-state drive, disque optique (CD, DVD, Blu-ray), disque magnéto-optique et mémoire flash.
Technologie expérimentale 
Mémoire holographique et memristor

Attributs essentiels[modifier | modifier le code]

  • La possibilité de fonctionner en mode d’écriture et de lecture, pour que l’utilisateur puisse écrire des informations puis les relire au besoin.
  • La possibilité de conserver les informations enregistrées même en absence d’alimentation électrique.
  • Une capacité de stockage importante. La notion de capacité importante varie avec l'augmentation des performances technologiques ; aujourd’hui, on ne considère plus que la capacité d'une disquette soit importante.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

  • Capacité de stockage
  • Temps d’accès aux informations
  • Débit de transfert des informations
  • Coût initial d'acquisition ; coût par information ; coût d'usage
  • Durée de vie des informations stockées.

Utilisations principales[modifier | modifier le code]

Dans l’univers des micro-ordinateurs, les mémoires de masse les plus utilisées pour les usages précédents sont :

  • le disque dur pour les informations qui devront être traitées ultérieurement ;
  • le CD et le DVD pour les copies de sauvegarde par exemple.

Mémoires de masse distribuées[modifier | modifier le code]

Les systèmes de fichiers distribués, les réseaux locaux ou les serveurs Internet ne sont pas des types de mémoire de masse mais plutôt des façons d’accéder à une mémoire de masse. Pour cela les mémoires utilisées sont des disques durs (parfois amovibles).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Utilisée sur les premiers micro-ordinateurs Texas par exemple.
  2. En général a têtes fixes.
  3. Simple ou double faces, dans des pochettes souples, puis dans des boitiers rigides.
  4. À têtes fixes (à une ou plusieurs pistes) ou à têtes rotatives comme sur les magnétoscopes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « La carte perforée IBM », sur 03.ibm.com (consulté le 25 septembre 2017)
  2. À un ou plusieurs plateaux, fixes ou amovibles.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]