Mâconnais (dialecte)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mâconnais
Mâconês
Image illustrative de l’article Mâconnais (dialecte)
Carte des dialectes de l'arpitan. Le mâconnais est situé sur la bordure nord du francoprovençal et est un parler de transition avec les parlers d'oïl de Bourgogne.
Pays France
Région Blason Mâcon.svg Mâconnais
Typologie syllabique
Classification par famille
Codes de langue
Linguasphere 51-AAA-jbc

Le Mâconnais est un dialecte de l'arpitan parlé dans la région de Mâcon, dans le sud de la Bourgogne[1]. C'est un dialecte de transition entre le domaine francoprovençal et le domaine d'oïl. Son appartenance à un champ linguistique de transition lui vaut néanmoins plusieurs classifications[2]. Par sa francisation, il est parfois classé comme un dialecte d'oïl[3] néanmoins la grande majorité des études ou organismes de linguistique le font classer comme un parler arpitan comme c'est le cas de l'Observatoire linguistique[4].

Les auteurs médiévaux et modernes de la région mâconnaise sont en partie à l'origine d'une littérature dans le dialecte mâconnais. Les textes locaux en questions sont actuellement considérés comme des écrits de la langue francoprovençale par le superstrat présent[5].

Il est aujourd'hui très peu usité mais continue de vivre grâce à diverses associations culturelles œuvrant pour la survie du patrimoine linguistique en Bourgogne. La ville de Tournus est parfois considérée comme étant traversée par la limite entre langue d'oïl et arpitan (mâconnais)[6].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Manuel Meune, « Langue romane ou romande ? Variété autonome ou bribe de continuum ? Un siècle de construction du francoprovençal dans la Gazette de Lausanne (1875-1988) », Circula, revue d'idéologies linguistiques, no 4,‎ , p. 22-42 (ISSN 2369-6761, lire en ligne)
  2. Jean-Baptiste Martin, « Le francoprovençal », Langues et cité - Bulletin de l'observatoire des pratiques linguistiques, Ministère de la Culture, no 18,‎ (ISSN 1772-757X, lire en ligne)
  3. Jean-Paul Demoule, Mais où sont passés les Indo-Européens ? : Le mythe d'origine de l'Occident, Paris, Du Seuil, , 741 p. (ISBN 978-2-02-029691-5, lire en ligne)
  4. (en) Linguasphere Observatory, The Linguasphere Register - The indo-european phylosector, Linguasphere Observatory, 1999-2000 (lire en ligne), p. 402
  5. François Zufferey, « Traces de francoprovençal chez trois auteurs originaires de la région de Mâcon : Hugues de Berzé, Renaut de Bâgé et Aimon de Varennes », Aux racines du francoprovençal - Actes de la conférence annuelle sur l'activité scientifique du centre d'études francoprovençales, Centres d'études francoprovençales René Willien, bureau régional pour l'ethnologie et la linguistique, assessorat de l'éducation et de la culture de la région autonome de la vallée d'Aoste,‎ , p. 39-57 (ISBN 978-88-940156-7-6, lire en ligne)
  6. Gérard Taverdet, Tournus, frontière linguistique ?, bulletin de la Société des amis des arts et des sciences de Tournus, tome CXVI, Tournus, 2017, p. 7-17. (ISSN 0153-9353).