Lune astéroïdale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
(243) Ida et sa lune Dactyle.

Une lune astéroïdale est un astéroïde en orbite autour d'un autre astéroïde. Il semble que bon nombre d'astéroïdes possèdent des lunes, parfois de taille substantielle. Un astéroïde dont la lune est de taille comparable à celle de l'astéroïde lui-même est plutôt considéré comme un astéroïde binaire.

Origine[modifier | modifier le code]

L'origine des satellites d'astéroïdes n'est pas connue avec certitude et plusieurs hypothèses ont été avancées. On considère généralement qu'ils sont formés par des débris résultant d'un impact impliquant l'astéroïde primaire. D'autres systèmes pourraient avoir été formés par de petits objets capturés par la gravité d'un corps plus grand.

Les formations par collision sont limitées par le moment angulaire des composants, c'est-à-dire leur masse et leur séparation. Ce modèle convient bien aux binaires proches (par exemple, le couple Pluton-Charon) mais peu aux binaires distantes dont les composants possèdent des tailles comparables.

Les distances entre les composants d'un système varient de quelques centaines de mètres à plus de 3 000 kilomètres ((379) Huenna) pour les astéroïdes. Chez les objets transneptuniens, les distances connues varient entre quelques centaines de kilomètres et 85 000 kilomètres.

Proportion d'astéroïdes possédant des lunes[modifier | modifier le code]

Pour les objets géocroiseurs d'un diamètre supérieur ou égal à 200 mètres, la NASA estime à 16 % la proportion d'astéroïdes possédant au moins une lune[1]. En avril 2015 on connaissait 225 lunes astéroïdales[2].

Historique[modifier | modifier le code]

La première lune astéroïdale identifiée fut Dactyle, en orbite autour de (243) Ida[3],[4]. Elle a été découverte par la sonde Galileo en 1993. La deuxième a été découverte autour de (45) Eugénie en 1998. Fin 2006, une centaine de lunes astéroïdales ont été découvertes par divers télescopes. On en a trouvé autour d'astéroïdes de la ceinture principale, de Troyens, de géocroiseurs, et d'objets de la ceinture de Kuiper.

Liste[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste de systèmes astéroïdaux.

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]