Lionel Letizi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lionel Letizi
Pas d'image ? Cliquez ici.
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (41 ans)
Lieu Nice (Alpes-Maritimes)
Taille 1,87 m (6 2)
Période pro. 1992-2011
Poste Gardien de but
Parcours junior
Saisons Club
1984-1992 Drapeau : France OGC Nice
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1992-1996 Drapeau : France OGC Nice 115 (0)
1996-2000 Drapeau : France FC Metz 169 (0)
2000-2006 Drapeau : France Paris SG 196 (0)
2006-2007 Drapeau : Écosse Glasgow Rangers 008 (0)
2007-2011 Drapeau : France OGC Nice 044 (0)
Total 532 (0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1999 Drapeau : France France A' 3 (0)
1997-2001 Drapeau : France France 4 (0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 30 juin 2011

Lionel Letizi, né le à Nice, est un footballeur international français évoluant au poste de gardien de but.

Biographie[modifier | modifier le code]

Clubs[modifier | modifier le code]

Les années niçoises (1992-1996)[modifier | modifier le code]

Formé dans sa ville natale, à Nice, Letizi débute en équipe première dès 1992. Il est champion de D2 en 1994, et découvre l’élite deux saisons durant[1]. Sa première apparition en D1 a lieu lors de Bordeaux-Nice (1-0), le .

Confirmation avec le FC Metz (1996-2000)[modifier | modifier le code]

En 1996, il est transféré dans un club plus huppé, le FC Metz, où il découvre la Coupe d’Europe. Sa progression est régulière, et son style plein d’assurance fait de lui un des meilleurs portiers du Championnat de France. Letizi poursuit ensuite en Lorraine pour deux saisons supplémentaires[1]. Suite à sa deuxième saison (1997-1998) sous le maillot messin, il s’offre un titre de Vice-champion de France, derrière Lens. Au terme de quatre saisons pleines et 161 matchs avec le club lorrain, le niçois de naissance rejoint la capitale[2].

Paris et la concurrence (2000-2006)[modifier | modifier le code]

En 2000, lorsque Letizi débarque au Paris Saint-Germain pour environ 40 millions de Francs, l’impression qui domine est que Paris vient d’acquérir mieux qu’une doublure. Beaucoup pensent qu’il prendra la place de Dominique Casagrande à la moindre défaillance de ce dernier. Après la sixième journée et cinq buts encaissés à Troyes, Casagrande retourne sur le banc de touche et Letizi fait ses début parisiens. Ses prestations sont convaincantes. Avec Laurent Robert en attaque, il est considéré comme un des Parisiens les plus en forme. Même si Paris finit par fléchir en championnat, Letizi reste à la hauteur devant les kyrielles d’occasions que concède sa défense[1].

La saison suivante, Letizi se retrouve dans des conditions optimales : il a pour doublure Jérôme Alonzo, son ami du centre de formation niçois, et a devant lui un système défensif imperméable. Letizi n’a donc aucun problème à briller, jusqu’à ce qu’en 2002, les blessures s’enchaînent. Il a d’abord de nombreux soucis au dos (notamment en décembre 2002 où il se bloque le dos en voulant ramasser une lettre de scrabble avant un match contre Rennes) avant de contracter une blessure à la rotule, dès les début de la saison suivante, en août 2002. Il continue de jouer malgré celle-ci, mais cela se ressent sur son niveau. Et finalement, en février 2003, il met fin à sa saison pour vraiment se soigner. Son ami Alonzo en profite pour briller dans les cages parisiennes, et son style bien plus spectaculaire que celui de Letizi lui vaut une cote d’amour très élevée. À son retour la saison suivante, Letizi doit donc regagner sa place, mais les quelques tentatives ne sont pas concluantes, d’autant qu’Alonzo semble être dans la forme de sa vie. Letizi traverse donc la saison 2003-2004 en tant que doublure. Ce qui lui permet tout de même de jouer et gagner la Coupe de France[1].

Pour l’exercice suivant, Letizi semble être revenu en pleine possession de ses moyens et reprend sa place dans les cages. Cette fois son retour est réussi, et le joueur ne semble plus loin de son meilleur niveau. Il brille lors de matches capitaux — notamment face au FC Porto et l’Olympique de Marseille — et se voit nominé en fin de saison pour le titre de meilleur gardien lors des trophées UNFP. Laurent Fournier remplace Vahid Halilhodžić, et Letizi apprécie le climat qui règne à Paris avec ce nouvel entraîneur. De fait, il prend très mal le renvoi abusif de ce dernier par Pierre Blayau, qui intervient fin 2005, et est le seul joueur à se prononcer contre cette décision. En février, il perd de nouveau sa place au profit d'Alonzo, non pas pour ses performances mais parce que Guy Lacombe estime qu'il manque de caractère. Si cela assombrit la suite de sa carrière au PSG, cela ne l’empêche pas de continuer à réaliser de gros matches, et notamment lors de la finale de la Coupe de France face à l’OM[1].

Létizi quitte le PSG en fin de contrat en 2006, l'arrivée de Mickaël Landreau le dissuadant de prolonger.

Expérience en Écosse (2006-2007)[modifier | modifier le code]

Après six saisons au club, Letizi part à l’étranger, chez les Glasgow Rangers de Paul Le Guen, mais n’arrive pas à s’imposer là-bas. Rapidement pris en grippe par les supporters écossais, qui lui reprochent sa fébrilité et soutiennent ouvertement le gardien local Allan McGregor, la position de Letizi est délicate. Elle devient même intenable suite au départ précipité de l'entraineur en janvier 2007. Au bout de six mois, il revient dans sa terre natale, à l'OGC Nice, où il apporte toute son expérience à Hugo Lloris, puis à David Ospina[1].

Retour à Nice (2006-2011)[modifier | modifier le code]

L'OGCN est alors en position de relégable. Chargé d'épauler le jeune Hugo Lloris, Letizi est recruté pour n'être qu'une simple doublure. Mais le départ du gardien niçois pour Lyon en 2008 lui offre la possibilité de retrouver un statut de numéro 1. Du moins pour quelques mois, puisque les dirigeants niçois engagent dans le même temps le jeune Colombien David Ospina, programmé pour devenir à terme le nouveau titulaire du poste. Comme convenu, début 2009, Letizi cède sa place à Ospina.

Lors de la saison 2010-2011, Lionel Letizi joue un rôle de gardien remplaçant au sein de l'équipe de Nice, équipe qu'il mène jusqu'en demi-finale de la Coupe de France contre le LOSC le 19 avril 2011 (défaite 0-2) en étant que capitaine de Nice lors de la compétition.

Il raccroche les crampons à la fin de la saison.

Équipe de France (1997-2001)[modifier | modifier le code]

Auteur de très bonnes performances sous le maillot du FC Metz, Lionel Letizi connaît sa première sélection en équipe de France lors du match France-Afrique du Sud (2-1), le à Lens. Il se retrouve en ballotage favorable pour devenir le troisième gardien pour la Coupe du monde 1998 mais encaisse un but idiot en ratant un contrôle à la 3e minute d'une rencontre amicale contre la Russie en mars 1998 qui coûte la défaite (1-0)[1].

Il figure dans la pré-sélection de 28 joueurs pour la Coupe du monde 1998, mais fait partie des six joueurs finalement non retenus par Aimé Jacquet qui quittent Clairefontaine au mois de mai 1998.

Il finit par réintégrer l’équipe de France en mars 2001, lors d’une sélection face à l’Espagne (défaite 2-1). Son passage est toutefois bref, car d’autres gardiens français de bons niveaux sont en train d’émerger[1].

Reconversion en tant qu'entraîneur des gardiens (depuis 2012)[modifier | modifier le code]

Le , sa venue en tant qu'entraîneur des gardiens de l'OGC Nice dans le staff du nouvel entraîneur Claude Puel est officialisée[3].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Lionel Letizi au 30 juin 2011[4]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : France France Total
Division M B M B M B C M B M B M B
1992-1993 Drapeau de la France OGC Nice Division 2 3 0 - - - - - - - - - 3 0
1993-1994 Drapeau de la France OGC Nice Division 2 36 0 - - - - - - - - - 36 0
1994-1995 Drapeau de la France OGC Nice Division 1 37 0 1 0 1 0 - - - - - 39 0
1995-1996 Drapeau de la France OGC Nice Division 1 34 0 2 0 1 0 - - - - - 37 0
1996-1997 Drapeau de la France FC Metz Division 1 32 0 1 0 2 0 C3 5 0 - - 40 0
1997-1998 Drapeau de la France FC Metz Division 1 34 0 2 0 3 0 C3 4 0 2 - 45 0
1998-1999 Drapeau de la France FC Metz Division 1 34 0 3 0 5 0 C1+C3 2+2 0 - - 46 0
1999-2000 Drapeau de la France FC Metz Division 1 31 0 3 0 - - CI 6 0 - - 40 0
2000-2001 Drapeau de la France Paris SG Division 1 25 0 - - 1 0 C1 12 0 2 0 40 0
2001-2002 Drapeau de la France Paris SG Division 1 28 0 - - 3 0 CI+C3 8+4 0 - - 43 0
2002-2003 Drapeau de la France Paris SG Ligue 1 26 0 - - - - C3 6 0 - - 32 0
2003-2004 Drapeau de la France Paris SG Ligue 1 6 0 6 0 - - - - - - - 12 0
2004-2005 Drapeau de la France Paris SG Ligue 1 33 0 1 0 - - C1 6 0 - - 40 0
2005-2006 Drapeau de la France Paris SG Ligue 1 27 0 4 0 - - - - - - - 31 0
2006-jan 2007 Drapeau : Écosse Glasgow Rangers Scottish Premier League 7 0 - - - - C3 1 0 - - 8 0
jan 2007-2007 Drapeau de la France OGC Nice Ligue 1 1 0 - - - - - - - - - 1 0
2007-2008 Drapeau de la France OGC Nice Ligue 1 10 0 2 0 2 0 - - - - - 14 0
2008-2009 Drapeau de la France OGC Nice Ligue 1 13 0 2 0 2 0 - - - - - 17 0
2009-2010 Drapeau de la France OGC Nice Ligue 1 2 0 - - 1 0 - - - - - 3 0
2010-2011 Drapeau de la France OGC Nice Ligue 1 4 0 5 0 - - - - - - - 9 0
Total sur la carrière 423 0 32 0 21 0 - 56 0 4 0 536 0

Coupes d'Europe :

Championnats :

  • Drapeau : France 377 matchs en Ligue 1
  • Drapeau : France 39 matchs en Ligue 2
  • Drapeau : Écosse 7 matchs en 1re division écossaise

Palmarès[modifier | modifier le code]

Référence[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g et h « Portraits d’anciens du PSG : Lionel Letizi, Déhu, Distin », sur psgmag.net,‎ (consulté le 25 novembre 2014)
  2. Fiche de Lionel Letizi sur fcmetz.com
  3. « Nice : Letizi nommé entraîneur des gardiens », So Foot, 24 mai 2012.
  4. Statistiques de Lionel Letizi sur footballdatabase.eu
  5. Fiche de Lionel Letizi sur le site de la FFF

Liens externes[modifier | modifier le code]