Ligne de Saint-Méen à Loudéac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ligne de
Saint-Méen à Loudéac
Image illustrative de l'article Ligne de Saint-Méen à Loudéac
Gare de Saint-Méen (voies métriques au 1er plan)
Pays Drapeau de la France France
Villes desservies Loudéac, Merdrignac, Saint-Méen
Historique
Mise en service 1904 – 1907
Fermeture 1967
Concessionnaires Ouest (1883 – 1908)
État (Non concédée) (1909 – 1937)
SNCF (1938 – 1969)
Ligne déclassée (à partir de 1969)
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 482 000
Longueur 58,069 km
Écartement Voie métrique (1,000 m)
Électrification Non électrifiée
Nombre de voies Anciennement à voie unique

La ligne de Saint-Méen à Loudéac est une ligne de chemin de fer française à voie métrique faisant partie de l'ancien Réseau breton, située dans les départements des Côtes-du-Nord et d'Ille-et-Vilaine.

Histoire[modifier | modifier le code]

La loi du 17 juillet 1879 (dite plan Freycinet) portant classement de 181 lignes de chemin de fer dans le réseau des chemins de fer d’intérêt général retient en n° 71, une ligne de « La Brohinière à la ligne de Châteaulin à Landerneau, par Loudéac et Carhaix[1] ». La ligne est déclarée d'utilité publique par une loi le 21 mai 1881[2].

La ligne est concédée à titre définitif par l'État à la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest par une convention signée entre le ministre des Travaux publics et la compagnie le 17 juillet 1883. Cette convention est approuvée par une loi le 20 novembre suivant[3].

La ligne est ouverte le 1er octobre 1904[4]entre Loudéac et Saint Lubin-le-Vaublanc et le 12 août 1907 entre Saint Lubin-le-Vaublanc et La Brohinière. Elle constitue la ligne no 5 du Réseau Breton. Elle est fermée au trafic voyageur le 4 octobre 1953 et au trafic marchandise le 3 juillet 1967[5].

La ligne a été déclassée par décret le 9 août 1969[6].

Actuellement la ligne est transformée en voie verte.

Exploitation[modifier | modifier le code]

L'exploitation était assurée par la Société générale des chemins de fer économiques (SE) avec laquelle la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest avait signé le 5 mars 1886, une convention d'affermage pour l'exploitation des lignes du réseau breton. Cette convention a été approuvée par décret le 5 mars 1887[7].

Tracé[modifier | modifier le code]

La ligne à une longueur de 58,069 kilomètres. Elle a son origine en gare de Loudéac puis atteint Saint Lubin-le-Vaublanc, Merdrignac. Elle dessert ensuite Saint-Méen, puis atteint la gare de La Brohinière, où elle rejoint la ligne Paris - Brest.

Le parcours de Saint Méen à La Brohinière est commun à la ligne de Ploërmel à La Brohinière, la voie métrique étant posée à côté de la voie normale.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « N° 8168 - Loi qui classe 181 lignes de chemin de fer dans le réseau des chemins de fer d'intérêt général : 17 juillet 1879 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 19, no 456,‎ , p. 6 - 12 (lire en ligne).
  2. « N° 10623 - Loi qui déclare d'utilité publique l'établissement d'un chemin de fer de Loudéac à Saint-Méen, sur la ligne de la Brohinière à Ploërmel, en passant un peu au nord de Saint-Lubin : 21 mai 1881 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 22, no 620,‎ , p. 651 (lire en ligne).
  3. « N° 14218 - Loi qui approuve la convention passée, le 17 juillet 1883, entre le ministre des Travaux publics, et la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest : 20 novembre 1883 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 28, no 834,‎ , p. 359 - 367 (lire en ligne).
  4. http://www.trains-fr.org/facs/lig29.htm
  5. Pierre Laedrich, Bernard Rozé, André Jacot Le Réseau Breton Edition de l'Ormet, 1990, (ISBN 2-906575-05-4)
  6. « Décret du 9 août 1969 portant déclassement de lignes ou de sections de lignes de chemin de fer d'intérêt général », Journal officiel de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale,‎ , p. 8645 (lire en ligne).
  7. « N° 17854 - Décret qui approuve le traité passé, le 5 mars 1886, entre la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest et la Société générale des chemins de fer économiques pour l'exploitation des lignes à voie étroite qui lui ont été concédées en Bretagne par la loi du 10 décembre 1885 : 5 mars 1887 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 34, no 1083,‎ , p. 766 - 771 (lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]