Gare de Pontivy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pontivy
Image illustrative de l'article Gare de Pontivy
Le bâtiment voyageurs, en 2014.
Localisation
Pays France
Commune Pontivy
Adresse 56300 Pontivy
Coordonnées géographiques 48° 03′ 39″ nord, 2° 57′ 58″ ouest
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services TER Bretagne, Fret
Caractéristiques
Ligne(s) Auray à Pontivy
Saint-Brieuc à Pontivy
Historique
Mise en service

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Pontivy

Géolocalisation sur la carte : Bretagne

(Voir situation sur carte : Bretagne)
Pontivy

Géolocalisation sur la carte : Morbihan

(Voir situation sur carte : Morbihan)
Pontivy

La gare de Pontivy est une gare ferroviaire française de la ligne d'Auray à Pontivy, située à l'est du centre-ville de Pontivy, dans le département du Morbihan, en région Bretagne.

Elle s'appelle Napoléonville lorsqu'elle est mise en service en 1864 par la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans (PO).

C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), avec une desserte fret mais sans desserte ferroviaire voyageurs. Elle dispose néanmoins d'un guichet et la place de la Gare est desservie par des cars TER SNCF et d'autres compagnies.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 58 mètres d'altitude, la gare terminus de Pontivy est située au point kilométrique (PK) 639,906 de la ligne d'Auray à Pontivy, après la gare de Saint-Nicolas-des-Eaux (fermée). Elle est également l'origine, au PK 546,976, de la ligne de Saint-Brieuc à Pontivy, avant la gare de Saint-Gérand, située sur un tronçon non exploité.

Histoire[modifier | modifier le code]

La station terminus de « Napoléonville », nouveau nom donnée à la ville de Pontivy par Napoléon Ier en 1804, est mise en service le par la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans (PO), lorsqu'elle ouvre à l'exploitation sa ligne d'Auray à Napoléonville, embranchement de la ligne de Savenay à Landerneau[1].

Nom de la gare, sous Napoléon III.

En 1870, après le départ de Napoléon III et le retour de la République, la ville reprend son nom de Pontivy et la gare est concomitamment renommée.

Le , elle devient une gare commune à Compagnie du PO et à la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest qui met en service sa ligne de Saint-Brieuc à Pontivy. Cette nouvelle configuration place la gare de Pontivy au centre d'un axe ferroviaire transversal qui relie les deux côtes de la Bretagne. Les deux compagnies mettent la gare en communauté et y font des travaux d'agrandissement en 1873[2].

En 1905, la Compagnie des chemins de fer du Morbihan (CM) met en service deux lignes secondaires à voie métrique, de Pontivy à Moulin-Gilet et de Pontivy à Guémené-sur-Scorff, qui s'embranchent de l'une à l'autre dans la cour de la gare, ce qui permet des correspondances vers les gares de Ploërmel et de Gourin[2]. Ces lignes ferment en 1939.

La gare, vers 1900.

Sur la ligne d'Auray à Pontivy, le service voyageurs est fermé et transféré sur route le 2 octobre 1949, mais il se poursuit sur la ligne de Saint-Brieuc à Pontivy[2].

La gare n'est plus desservie par des trains de voyageurs réguliers depuis le 27 septembre 1987 du fait de la fermeture de la ligne de Saint-Brieuc[2].

Jusqu'au , le guichet, était ouvert du lundi au samedi et fermé les dimanches et fêtes[3]. Depuis cette date, à la suite de l'effondrement du plafond, le bâtiment voyageurs est fermé au public[4]. La communauté de communes de Pontivy et le conseil régional engagent alors une étude pour la mise en place d'un pôle d'échanges, intégrant le bâtiment voyageurs[4].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Le guichet.

Le bâtiment voyageurs et le guichet sont provisoirement fermés[4],[5].

Desserte[modifier | modifier le code]

Desserte voyageurs, au début des années 1980.

Depuis le 27 septembre 1987, Pontivy n'a plus de desserte ferroviaire voyageurs régulière.[3].

Intermodalité[modifier | modifier le code]

La gare routière, devant le bâtiment voyageurs.

La gare est desservie par des cars du réseau départemental TIM (lignes 3, 14 et 17, qui desservent notamment Lorient et Vannes)[3], et par ceux du réseau Keolis (ligne Pontivy – Rennes[6]).

Elle est aussi desservie par des autocars TER Bretagne, effectuant la liaison entre Saint-Brieuc, Loudéac, Pontivy, Lorient et Vannes.

La gare est également desservie par le service des transports urbains de Pontivy (PondiBUS).

Un parking pour les véhicules est aménagé devant le bâtiment voyageurs.

Service des marchandises[modifier | modifier le code]

Train de fret, en gare.

La gare de Pontivy est ouverte au service fret, uniquement par trains complets. Elle est gérée à distance par la gare d'Auray[7].

Patrimoine ferroviaire[modifier | modifier le code]

Le X 2403 en gare, en 2013.

La gare a perdu sa grande halle à marchandises mais a conservé son bâtiment voyageurs d'origine, alternant la brique rouge et le tuffeau blanc, typique des constructions des lignes bretonnes de la compagnie du PO. Dans l'ancienne consigne, située dans l'aile vers Saint-Brieuc, ajoutée plus tard, il reste une inscription « Napoléonville » sur le pignon d'origine[2].

Le 7 septembre 2013, la gare reçoit la visite de l'autorail X2403, propriété de l'association Chemins de fer de Haute Auvergne, qui effectue un circuit touristique en Bretagne et notamment sur la ligne d'Auray à Pontivy[8] qu'il a déjà fréquentée lorsqu'il était en service à la SNCF.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. François et Maguy Palau, « 7.26 Auray-Pontivy : 19 décembre 1864 », dans Le rail en France, le Second Empire, tome 2, 1858 - 1863, édition Palau, Paris, 2001, (ISBN 2-950-94212-1), p. 40.
  2. a, b, c, d et e Jean-Pierre Nennig, op. cit., p.182.
  3. a, b et c Site SNCF TER Bretagne : la gare de Pontivy (consulté le ).
  4. a, b et c « Trop chère à rénover. La SNCF veut se séparer de la gare de Pontivy », article d'Ouest-France du (consulté le ).
  5. Site SNCF TER Bretagne : Gare de Pontivy (consulté le 30 janvier 2016).
  6. Site keolis-armor.com : ligne Pontivy - Rennes (consulté le ).
  7. Site fret.sncf.com Nomenclature et gares CIM : Pontivy, code gare 476556 (consulté le 8 mai 2014).
  8. Site gentiane-express.com : Les voyages du 2403 : Le X2403 en Bretagne (consulté le 9 mai 2014

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Pierre Nennig, Le Chemin de fer de Bretagne sud, édition JPN, 2008, (ISBN 2-9519898-5-7), pp. 182-184.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]