Liste des chemins de fer à voie métrique de France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cette liste regroupe les exploitations ferroviaires à voies métriques existant, ou ayant existé, en France.

Toutefois, les réseaux de tramways urbains sont récapitulés dans la liste des tramways de France et les exploitations industrielles (carrières, industrie lourde ...) ont vocation à être mentionnées dans les articles concernant ces entreprises ou les localités où elles sont (étaient) implantées.

L'ensemble des lignes de chemin de fer ne fonctionnant plus aujourd'hui est recensé dans l'article lignes ferroviaires françaises disparues, indépendamment de l'écartement des voies.

Lignes à voie métrique actuelles[modifier | modifier le code]

Lignes du réseau ferré national[modifier | modifier le code]

Lignes hors réseau ferré national[modifier | modifier le code]

Le chemin de fer forestier d'Abreschviller utilise pour sa part un écartement de 700 mm (norme des chemins de fer militaires de la Prusse).

Réseaux étrangers pénétrant en France[modifier | modifier le code]

Anciennes lignes converties à la voie normale[modifier | modifier le code]

Lignes et réseaux disparus[modifier | modifier le code]

Compagnies exploitant plusieurs réseaux[modifier | modifier le code]

Grand Est[modifier | modifier le code]

Bas-Rhin[modifier | modifier le code]

Haut-Rhin[modifier | modifier le code]

Meurthe-et-Moselle[modifier | modifier le code]

Meuse[modifier | modifier le code]

Moselle[modifier | modifier le code]

Vosges[modifier | modifier le code]

Nouvelle-Aquitaine[modifier | modifier le code]

Charente et Charente-Maritime[modifier | modifier le code]

Deux-Sèvres[modifier | modifier le code]

Dordogne[modifier | modifier le code]

Gironde[modifier | modifier le code]

Pyrénées-Atlantiques[modifier | modifier le code]

Vienne[modifier | modifier le code]

Auvergne-Rhône-Alpes[modifier | modifier le code]

Ain[modifier | modifier le code]

  • Tramways de l'Ain, incluant les lignes des anciennes compagnies suivantes :
    • Compagnie du chemin de fer de Marlieux à Châtillon (M.C.)
    • Compagnie des chemins de fer économiques du Sud-Est (E.S.E.)
    • Compagnie des tramways de l'Ain (T.A.)
    • Tramway de Pont-de-Vaux à Fleurville
    • Compagnie du tramway de Gex à Ferney-Voltaire (G.F.)
    • Compagnie du chemin de fer du Haut-Rhône (H.R.)
  • Chemin de fer d'Intérêt local de Bellegarde à Chezery (B.C.)
  • Omnibus et tramways de Lyon (O.T.L.) (prolongements dans l'Ain)
  • Tramways de Genève (prolongements dans l'Ain)

Ardèche[modifier | modifier le code]

Drôme[modifier | modifier le code]

Isère[modifier | modifier le code]

Loire[modifier | modifier le code]

Rhône[modifier | modifier le code]

Savoie[modifier | modifier le code]

Haute-Savoie[modifier | modifier le code]

Bourgogne-Franche-Comté[modifier | modifier le code]

Doubs[modifier | modifier le code]

Jura[modifier | modifier le code]

Haute-Saône[modifier | modifier le code]

Territoire de Belfort[modifier | modifier le code]

Bretagne[modifier | modifier le code]

Centre-Val de Loire[modifier | modifier le code]

Corse[modifier | modifier le code]

Île-de-France[modifier | modifier le code]

Occitanie[modifier | modifier le code]

Ariège[modifier | modifier le code]

Aude[modifier | modifier le code]

Haute-Garonne[modifier | modifier le code]

Hautes-Pyrénées[modifier | modifier le code]

Lot[modifier | modifier le code]

Lot-et-Garonne[modifier | modifier le code]

Tarn[modifier | modifier le code]

Tarn-et-Garonne[modifier | modifier le code]

Hauts-de-France[modifier | modifier le code]

Aisne[modifier | modifier le code]

Nord[modifier | modifier le code]

Oise[modifier | modifier le code]

Pas-de-Calais[modifier | modifier le code]

Somme[modifier | modifier le code]

Normandie[modifier | modifier le code]

Pays de la Loire[modifier | modifier le code]

Provence-Alpes-Côte d'Azur[modifier | modifier le code]

Outre-Mer[modifier | modifier le code]

La Réunion[modifier | modifier le code]

Nouvelle-Calédonie[modifier | modifier le code]

Chemins de fer industriels[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Daniel Picol, Le p'tit train de Quimperlé à Concarneau, Arthemus, Pont-Scorff, 2000 (ISBN 9782913511088)
  2. Site FACS, les chemins de fer secondaires de France, 59: département du Nord lire (consulté le 19/01/2010).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

De nombreuses lignes de tramways ont été réalisées en voie métrique, et peuvent, notamment pour les lignes rurales, relever de la présente liste.