Ligne de Ruffec à Roumazières-Loubert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ligne de
Ruffec à Roumazières-Loubert
Image illustrative de l’article Ligne de Ruffec à Roumazières-Loubert
Le viaduc de Saint-Gervais
Pays Drapeau de la France France
Concessionnaires PO (1901 – 1937)
SNCF (1938 – 1954)
Ligne déclassée (depuis 1954)
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 609 000
Longueur 45 km
Écartement standard (1,435 m)
Nombre de voies Anciennement à voie unique
Trafic
Propriétaire Ligne déclassée

La ligne de Ruffec à Roumazières-Loubert est une ancienne ligne ferroviaire du département de la Charente en France, qui reliait les gares de Ruffec, sur la ligne de Paris-Austerlitz à Bordeaux-Saint-Jean et de Roumazières-Loubert, sur la ligne de Limoges-Bénédictins à Angoulême, en desservant notamment Champagne-Mouton.

Bien qu'entièrement déclassée, elle figure toujours dans la nomenclature du réseau ferré national sous le no 609 000.

Histoire[modifier | modifier le code]

La loi du (dite plan Freycinet) portant classement de 181 lignes de chemin de fer dans le réseau des chemins de fer d’intérêt général retient en n° 96, une ligne « de Ruffec à Excideuil[1],[2] ».

La Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans obtient par une convention signée avec le ministre des Travaux publics le la concession à titre éventuel de la ligne de Ruffec à Exideuil. Cette convention a été entérinée par une loi le [3].

Cette ligne, dont l'extrémité est finalement reportée d'Exideuil à Roumazières-Loubert, est déclarée d'utilité publique par une loi le [4].

Elle a été déclassée (PK 402,903 à 447,489) par le décret du [5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Orthographe de l'époque du nom de la commune d'Exideuil, à ne pas confondre avec la commune d'Excideuil située dans le département de la Dordogne.
  2. « N° 8168 - Loi qui classe 181 lignes de chemin de fer dans le réseau des chemins de fer d'intérêt général : 17 juillet 1879 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, xII, vol. 19, no 456,‎ , p. 6 - 12 (lire en ligne).
  3. « N° 26346 - Loi qui concède diverses lignes de chemin de fer à la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans : 20 mars 1893 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, xII, vol. 46, no 1546,‎ , p. 841 - 846 (lire en ligne).
  4. « N° 39018 — Loi qui déclare d'utilité publique, à titre d'intérêt général, l'établissement du chemin de fer de Ruffec à Roumazières : 11 janvier 1901 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, xII, vol. 62, no 2216,‎ , p. 8 - 9 (lire en ligne).
  5. Journal Officiel de la République Française du 13 novembre 1954, page 10 676.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Henry Le Diraison et Yvette Renaud, Voyages en Charente au temps de la vapeur, La Couronne, Centre départemental de la documentation pédagogique de la Charente, coll. « Cultures et traditions charentaises », , 304 p. (ISBN 2-903770-48-4, présentation en ligne)