Les jeux sont faits (film, 1947)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Les jeux sont faits.
Les jeux sont faits
Réalisation Jean Delannoy
Scénario Jacques-Laurent Bost
Jean Delannoy
et
Jean-Paul Sartre
d'après son roman
Pays d’origine Drapeau de la France France
Durée 105 minutes
Sortie 1947

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les jeux sont faits est un film français de Jean Delannoy, adaptation du roman de Jean-Paul Sartre, sorti en 1947.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Une femme est en train de mourir, assassinée par son mari. Dans le même temps, le chef de l'insurrection contre une dictature meurt lui aussi, assassiné par un traître. Ils arrivent à l'entrée de l'au-delà, accueillis chacun par une femme revêche qui leur apprend qu'ils sont morts. Mais elle leur apprend également que leur "cas" tombe sous le coup de l'article xxx. Ils étaient en effet l'un et l'autre destinés dans la vie à rencontrer et aimer un autre être, mort lui aussi dans le même temps, ce que leur mort brutale n'a pas permis. Afin de se retrouver, on leur conseille de se diriger vers la fontaine et la place, et de danser. Ils font ainsi connaissance et se voient alors proposer de revenir sur terre où ils pourront revenir à la vie durant 24 heures. S'ils parviennent à s'aimer sans réserves ni trêve durant ces 24 heures, la vie leur sera rendue. Ils ont l'un et l'autre l'intention de vivre ce réel amour et acceptent de retourner ensemble dans la vie. Celle-ci leur revient au moment même où ils l'avaient perdue. Mais ils se laissent distraire l'un et l'autre par les causes qui ont provoqué leur mort et tentent malgré tout d'intervenir dans leur vie passée ; elle, pour sauver sa jeune sœur des manœuvres de son mari, lui pour sauver son mouvement politique insurrectionnel qu'il sait sur le point d'être découvert et détruit ; croyant tous deux qu'ils y parviendront en continuant de s'aimer. Ils échouent en tout et retournent ensemble dans la mort, où ils s'éloignent alors l'un de l'autre.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]