Le Parfum de la dame en noir (film, 2005)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Le Parfum de la dame en noir

Réalisation Bruno Podalydès
Scénario Bruno Podalydès
Musique Philippe Sarde
Acteurs principaux
Sociétés de production Why Not Productions
France 2 Cinéma
Pays de production Drapeau de la France France
Genre comédie policière
Durée 115 minutes
Sortie 2005

Série

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Parfum de la dame en noir est un film français réalisé par Bruno Podalydès et sorti en 2005. Il est adapté du roman du même nom de Gaston Leroux. C'est la suite du Mystère de la chambre jaune, du même réalisateur, sorti en 2003. Denis Podalydès y reprend son rôle de Joseph Rouletabille.

Le film est présenté en avant-première à la Mostra de Venise 2005, hors compétition.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Joseph Rouletabille est hanté par une femme qui venait lui rendre visite, enfant au pensionnat, et dont il conserve le souvenir obsédant du parfum. Tandis qu'il s'en ouvre à Sainclair, son fidèle acolyte, il apprend que son amie Mathilde Stangerson, convolant en voyage de noces avec son mari Robert Darzac, est en danger. Il s'empresse de la rejoindre, craignant le retour de l'illusionniste et intrépide Ballmeyer.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Après le succès du premier film, Bruno Podalydès justifie cette suite :

« Compte tenu du succès qu'a rencontré le premier film, cette suite s'imposait. L'autre désir qui nous animait était les retrouvailles avec toute l'équipe, en particulier les acteurs. On reviendra peut-être à l'univers de Gaston Leroux d'ailleurs, car il a écrit de nombreux romans dans cet esprit. La forme feuilletonesque est un vrai régal, je pense, tant pour les écrivains que pour les cinéastes et les acteurs. L'idée de créer une nouvelle histoire à partir des mêmes personnages, et d'approfondir ces derniers, est excitante[1]. »

La plupart des scènes du film sont tournées sur l'île de Port-Cros dans le Var[2]. La scène à l'intérieur de l'internat est tournée au lycée Janson-de-Sailly à Paris[3]. La première scène est tournée au château de Villemolin dans la Nièvre, comme pour Le Mystère de la chambre jaune. Plusieurs scènes du film sont tournées en nuit américaine[3].

Accueil[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Vincent Malausa dans le magazine Chronic'art s'est enthousiasmé pour le film. Il n'hésite pas à parler du « chef d’œuvre de la fratrie Podalydès » et du « plus grand film français de l'année »[4].

Dans Libération, Antoine de Baecque est plus réservé et trouve le film « réussi par instants »[5].

Box-office[modifier | modifier le code]

En France, le film ne réitère pas le succès du premier film et n'enregistre que 425 776 entrées[6].

Autour du film[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Secrets de tournage - Allociné
  2. a b c et d Voir le générique du film.
  3. a et b Voir les bonus du DVD
  4. Vincent Malausa, « Le Parfum de la dame en noir », Chronic'art,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. Antoine de Baecque, « Podalydès se rit de Leroux », Libération,‎ (lire en ligne, consulté le )
  6. « Le Parfum de la dame en noir », sur JP's box-office (consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]