Le Fils de Kong

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Fils de Kong
Titre original Son of Kong
Réalisation Ernest B. Schoedsack
Scénario Ruth Rose
Sociétés de production RKO Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre fantastique
Durée 69 minutes
Sortie 1933

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Fils de Kong (Son of Kong) est un film américain réalisé par Ernest B. Schoedsack, sorti en 1933. Ce film est la suite de King Kong, sorti la même année, réalisé par Merian C. Cooper et Ernest B. Schoedsack.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un mois après la mort du gorille préhistorique géant Kong, Carl Denham est ruiné dans les procès pour la destruction et les victimes de celui qu'il a capturé sur une île lointaine et inconnue à l'ouest de Sumatra. Traqué par les journalistes, il décide de partir voir le capitaine Englehorn. Face à leur situation délicate (Englehorn étant impliqué dans l'arrivée de Kong à New York, craint que son bateau ne soit saisit), ils quittent New York avec un équipage pour rejoindre l'Extrême-Orient, le port de Dakang. Ils y rencontrent le capitaine Helstrom, qui avait vendu la carte de l'ile de Kong à Denham et celui-ci leur annonce qu'un trésor est caché dans l’île.

Dans le même temps, Denham rencontre Hilda, une jeune femme (dont le père fut tué par Helstrom) qui va s'embarquer clandestinement sur le Venture. Quelque temps plus tard, l'île de Kong est en vue mais, du fait de la réputation de l'endroit et les manigances de Helstrom, une mutinerie éclate et les marins prennent possession du navire. Ceux-ci ne veulent pas être tués par les créatures préhistoriques de l'île. Denham, Englehorn, Hilda, Charly (le cuisinier chinois) et Helstrom accostent l'île dans un canot. Les indigènes ne leur réservent pas un accueil chaleureux car ils les tiennent pour responsables de la destruction du village par Kong dans le film précédent. Le canot aborde donc ailleurs et commence à explorer l'île. Denham et Hilda rencontrent le fils de Kong, un grand gorille au pelage blanc, qu'ils aident à sortir d'un marécage. Très vite, ils découvrent le temple dans lequel est caché le trésor. Le fils de Kong les accompagne durant la recherche du trésor et les défend contre les monstres de l'île.

Après avoir trouvé le trésor, l'île s'enfonce dans l'océan par un tremblement de terre et toutes les créatures de l'île, ainsi que les indigènes et le petit Kong sont engloutis par les flots. Denham et ses compagnons sont repêchés par un navire et se partagent le trésor de l'île. Hilda décide toutefois de rester avec Denham.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Le film est produit la même année que King Kong, qui avait permis à RKO Pictures de se remettre d'une situation financière difficile.
  • Cependant, le tournage et la préparation de ce film durent se faire rapidement et dans un budget serré : 290 000 dollars pour Le Fils de Kong contre environ 600 000 dollars pour King Kong. De fait, la RKO voulant toucher un public plus jeune, ce film est plutôt un film d'aventure familial.
  • L'île n'est pas nommée de façon claire : dans ce film, elle est tout simplement appelée « île de Kong » et n'est pas désignée dans King Kong. Dans les autres films, elle est souvent nommée « île du Crâne ».
  • Du fait du budget limité alloué par la RKO à la production de ce film, on peut noter certains détails sur l’île et les créatures préhistoriques qui la peuplent : les monstres et dinosaures sont moins nombreux et l'environnement de l’île est beaucoup plus limité que dans King Kong (les personnages ne s'éloignent pas du Temple).
  • Dans King Kong, l'île est très hostile et les victimes sont très nombreuses. Dans Le Fils de Kong, il n'y a qu'une seule victime, le "méchant" de l'histoire Helstrom, dévoré par un serpent de mer.
  • La personnalité du petit Kong diffère de celle de son père : en effet, alors que son père se montre d'une grande sauvagerie lorsqu'il se bat, Kong jr. ne semble pas très à son aise dans les combats, notamment contre l'ours des cavernes. De même, le père reste un animal sauvage, tandis que son fils semble plus humanisé.
  • À noter que le petit Kong finit comme son père : il meurt à la fin du film (englouti par les flots).
  • On retrouve dans le rôle de Carl Denham, Robert Armstrong déjà présent dans King Kong pour le même rôle et Frank Reicher qui reprend son rôle du capitaine Englehorn.
  • La baisse du budget alloué au film explique l'aspect très différent par rapport au premier. Ainsi l'on peut noter que les indigènes ne sont réduits qu'à une petite dizaine et n'apparaissent que quelques secondes à l'écran.

Accueil et diffusion[modifier | modifier le code]

Le Fils de Kong sort à la fin de l'année 1933, 8 mois après la sortie de King Kong. Mais sortie trop rapidement dans le succès de son père au box-office, cette suite ne connut qu'un succès très modeste.

Le Fils de Kong ne passe à la télévision que très rarement et est souvent diffusé à la suite du King Kong original.

Il est diffusé le en version hybride (en partie V.O./français) sur Ciné FX. Il existe depuis lors une version française du film dans son intégralité.

Liens externes[modifier | modifier le code]