Langues philippines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les langues philippines sont un sous-groupe de la famille des langues austronésiennes. Elles constituent l'un des principaux groupes des langues malayo-polynésiennes occidentales.

Elles sont parlées aux Philippines, à Sulawesi, en Indonésie, et au large de Taïwan.

Distribution géographique[modifier | modifier le code]

Les langues philippines, entourées en bleu

Le terme de langues philippines, dans un sens génétique, est distinct des langues parlées aux Philippines. Cette famille regroupe des langues malayo-polynésiennes parlées aux Philippines (qui lui ont donné son nom).
Elles se trouvent également à Taïwan, où est parlé le yami, langue du sous-groupe bashiïque/batanien. Les sous-groupes sangirique/sangirien, minahasien/minahasan et gorontalique/gorontalien sont parlés en Indonésie, à Célèbes.

À ces langues appartient aussi l'iranun, une langue parlée dans l'île de Mindanao aux Philippines et dans l'État malaisien de Sabah dans le nord de Bornéo.
Un groupe de langues parlées aux Philippines, le sama-bajaw/samalan se situe génétiquement en dehors du rameau et est peut-être un membre des langues grand barito[1].

Classification[modifier | modifier le code]

Blust (1991) reconnaît les neuf sous-groupes suivants de langues philippines[2] :

  1. Batanien
  2. Cordilléran ou Luçon du Nord
  3. Luçon central
  4. Inati
  5. Kalamian
  6. Grand philippin central, divisé en :
  7. Bilien
  8. Sangirien
  9. Minahasan

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Liao, 2008, pp. 2-3.
  2. Classification de Robert Blust (1991), citée par Liao, 2008, p. 3.

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Liao, Hsiu-Chan, A Typology of First Person Dual pronouns and their Reconstructibility in Philippine Languages, Oceanic Linguistics, 47:1, pp. 1-29, 2008.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]