Chamorro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Chamorro
chamoru
Pays États-Unis
Région Îles Mariannes
Nombre de locuteurs plus de 60 000
Typologie VSO
Écriture Alphabet latin
Classification par famille
Statut officiel
Langue officielle Drapeau de Guam Guam
Drapeau des Îles Mariannes du Nord Îles Mariannes du Nord
Codes de langue
ISO 639-1 ch
ISO 639-2 cha
ISO 639-3 cha
IETF ch
Linguasphere 31-RAA-a
Glottolog cham1312
Échantillon
Article premier de la Déclaration universelle des droits de l'homme (voir le texte en français)

Articulo 1.

Todo taotao siha man mafanago libertao yan pareho gi dignidad yan derecho siha, man manae siha hinaso yan consiencia yan debe de ufatinas contra uno yan otro gi un espiritun chumelo.
Carte
carte

Le chamorro ou chamoru est la langue du peuple autochtone chamorro des îles Mariannes (comprenant l'île de Guam et des îles Mariannes du Nord) dans l'ouest de l'océan Pacifique. Bien que l'anglais et le japonais y soient prépondérants, leurs habitants utilisent toujours le chamorro.

Il y a environ 50 000 locuteurs du chamorro, la plupart vivant sur Guam et les îles Mariannes du Nord. La langue y a statut de langue officielle aux côtés de l'anglais[1],[2].

Classification[modifier | modifier le code]

Bien que 50 % de son vocabulaire soit constitué d'emprunts à l'espagnol, il n'y a pas de consensus pour considérer le chamorro comme un créole à base lexicale espagnole. Dans la langue moderne, les numéros, les prépositions, certaines formes verbales et d'autres règles grammaticales sont d'origine espagnole. C'est pour cela qu'on peut le considérer, d'un point de vue historique, comme une langue mixte même s'il est maintenant une langue indépendante et unique[3]. Dans les faits, aussi, un locuteur de l'Espagnol ne comprendra pas une personne qui lui parle en langue Chamorro.

Le chamorro constitue à lui seul un rameau de la branche malayo-polynésienne des langues austronésiennes. Sa grammaire est donc typiquement austronésienne. Par exemple, le mot bumobola (« ballon ») vient de l'espagnol bola mais y sont ajoutés l'infixe -um- et le redoublement de la première syllabe de la base « bola », deux traits caractéristiques des langues austronésiennes.

Les linguistes considèrent que le chamorro est une langue malayo-polynésienne occidentale, au même titre que les langues philippines, et non une langue océanienne.

Alphabet[modifier | modifier le code]

Un alphabet et une orthographe chamorro, appelé orthographe Marianas, sont adoptés officiellement en 1971. Ceux-ci ne distinguent pas les voyelles /a/ et /æ/.[4]. Un orthographe modifiée, empruntant des caractéristiques de l’orthographe du tagalog, est brièvement adoptée dans la fin des années 1970 avant d’être abandonnée en faveur de l’orthographe précédente. Dans les années 1990, la Commission de la langue chamorro développe un politique linguistique pour le chamorro à Guam et un alphabet standardisé. Cet alphabet et l’orthographe actuel sont largement basé sur l’orthographe Marianas, avec l’addition de la lettre a rond suscrit ‹ å ›. En 2018, les règles d’orthographe sont légèrement modifiées, notamment avec la capitalisation des digrammes, comme dans le mot ‹ CHamoru ›[5]. Si l’alphabet chamorro est le même dans le commonwealth des Îles Mariannes du Nord et à Guam, l’orthographe est différentes sur quelques points entre les deux[6].

Capitale ' A Å B Ch D E F
Minuscule ' a å b ch d e f
Capitale G H I K L M N Ñ
Minuscule g h i k l m n ñ
Capitale Ng O P R S T U Y
Minuscule ng o p r s t u y

Le « ' » désigne un coup de glotte.

Il faut remarquer que le Y se prononce plus ou moins comme dz, comme en espagnol castillan. Yona se prononce dzo-nya et non yo-na. Parfois A et Å ne se distinguent guère à l'écrit, comme N et Ñ. Les documents officiels et les livres pour l'éducation des enfants font très bien la distinction entre ces lettres.

Exemples[modifier | modifier le code]

Français Chamorro Prononciation standard Tagalog Malais
terre tano
ciel langet langit
eau hanom
feu guafi api
homme lai laki
femme palao'an
voile ladjak
manger kanno' kain makan
boire gimen inum minum
grand dankolo
petit dikike'
nuit puengi
jour ha'ani hari
  • Hafa adai « Salut »
  • Hafa tatmanu hao? « Comment va ? »
  • Hayi na'an-mu? « Quel est ton nom ? »
  • Si Juan yo' « Je m'appelle Juan »
  • Buenas días « Bonjour »
  • Buenas tatdes « Bonsoir »
  • Buenas noches « Bonne nuit »
  • Adios « Au revoir »
  • Asta agupa' « À demain »
  • Si Yu'os ma'ase « Merci »
  • Buen probechu « De rien »
  • Amigo « Ami »
  • Guahan « Guam »

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Article XXII, section 3 de la Constitution des Îles Mariannes du Nord
  2. (en) « The World Factbook – Northern Mariana Islands », sur cia.gov, Central Intelligence Agency (consulté le ).
  3. Rafael Rodríguez-Ponga, Del español al chamorro: Lenguas en contacto en el Pacífico. Madrid, Ediciones Gondo, 2009.
  4. Campbell et King 2013.
  5. Lujan 2018.
  6. Chung 2019.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) George L. Campbell et Gareth King, Compendium of the World's Languages, Routeledge, , 3e éd. (1re éd. 1991), 1984 p. (ISBN 978-1-136-25845-9 et 1-136-25845-0, lire en ligne)
  • (en) Sandy Chung, Two Chamorro Orthographies and their differences, (lire en ligne)
  • (en) Tihu Lujan, « CHamoru language commission explains changes to orthography », The Guam Daily Post,‎ (lire en ligne)
  • (en) Donald M. Topping, Chamorro orthography : a final report on the decisions of the Marianas Orthography Committee, Honolulu, University Press of Hawaii, , 9 p.
  • (en) Donald M. Topping, Chamorro Reference Grammar, Honolulu, University of Hawaii Press, coll. « Pali language texts: Micronesia », , 301 p. (ISBN 0-8248-0269-1, lire en ligne)
  • (en) Donald M. Topping, Pedro M. Ogo et Bernadita C. Dungca, Chamorro-English Dictionary, University of Hawaii Press, coll. « PALI language texts: Micronesia », , 336 p. (ISBN 0-8248-0353-1, lire en ligne)
  • (en) Donald M. Topping et Pedro M. Ogo, Spoken Chamorro : with grammatical notes & glossary., University of Hawaii Press, coll. « PALI language texts: Micronesia », (1re éd. 1960) (ISBN 0-8248-0417-1)
  • (en) Edward Ritter von Preissig, Dictionary and grammar of the Chamorro language of the island of Guam, Washington, Government Printing Office, (lire en ligne)
Documents officiels

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]