Madurais (langue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Madurais.
Madurais
Parlée en Indonésie
Région Madura, Java
Nombre de locuteurs 13 600 000 (en 2000)[1]
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-2 mad
ISO 639-3 mad
IETF mad
Le Raden Segara, un texte en madurais écrit en écriture javanaise (1890)

Le madurais est une langue austronésienne parlée en Indonésie.

Avec plus de 13 millions de locuteurs, il est, après le javanais, dont il se distingue, le soundanais et le malais, la quatrième langue régionale (bahasa daerah) d'Indonésie. Il est principalement parlé sur l'île de Madura, d'où vient son nom, et sur la côte nord de la province de Java oriental.

Classification[modifier | modifier le code]

Selon Adelaar, le madurais, avec la langue des îles Kangean qui lui est apparentée, se rattache aux langues malayo-sumbawiennes, un des sous-groupes du malayo-polynésien occidental.

Phonologie[modifier | modifier le code]

Les tableaux présentent la phonologie du madurais, les consonnes[2] et les voyelles[3].

Voyelles[modifier | modifier le code]

Antérieure Centrale Postérieure
Fermée i [i] ɤ [ɤ]
ɨ [ɨ]
u [u]
Moyenne e [e] ə [ə] o [o]
Ouverte ɛ [ɛ] a [a] ɔ [ɔ]

Consonnes[modifier | modifier le code]

    Bilabiale Dentale Rétrofl. Palatale Vélaire Glottale
Occlusives Sourdes p [p] t [] ṭ [ʈ] k [k] ʔ [ʔ]
Aspirées ph [] th [t̪ʰ] ṭh [ʈʰ] kh []
Sonores b [b] d [] ḍ [ɖ] g [g]
Fricatives s [s] h [h]
Affriquées Sourdes c [t͡ʃ]
Aspirées ch [t͡ʃʰ]
Sonores j [d͡ʒ]
Nasales m [m] n [n] ɲ [ɲ] ŋ [ŋ]
Roulée r [r]
Liquide l [l]
Semi-voyelles w [w] y [j]

Les phonèmes [w] et [h] sont limités aux emprunts.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon Ethnologue.com
  2. Cohn, 1993, p. 108.
  3. Cohn, 1993, p. 109.

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Cohn, Abigail C., Voicing and Vowel Height in Madurese: A Preliminary Report, Tonality in Austronesian Languages (éditeurs: Jerold A. Edmondson et Kenneth J. Gregerson), pp. 107-122, Oceanic Linguistics Special Publication no 24, Honolulu, University of Hawai’i Press, 1993.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]