L'Ordre libertaire (essai)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis L'Ordre libertaire)

La vie philosophique d'Albert Camus

L'Ordre libertaire
La Vie philosophique d'Albert Camus
Auteur Michel Onfray
Pays Drapeau de la France France
Genre Essai, Biographie, Philosophie
Éditeur Flammarion
Date de parution
Type de média Livre papier
Nombre de pages 608
ISBN 978-2-08-126441-0

L'Ordre libertaire : La Vie philosophique d'Albert Camus, est un essai du philosophe Michel Onfray paru en aux éditions Flammarion qui revient sur le parcours d’Albert Camus.

Présentation[modifier | modifier le code]

« Camus philosophe ? », ce qui semble paradoxal quand on se souvient des dénégations d’Albert Camus sur ce sujet. « Oui, bien sûr » répond Michel Onfray. Philosophe non comme l'intellectuel, tel Sartre qu’il lui oppose, issu du sérail et construisant sa glose sur la pensée de ses prédécesseurs, mais comme un penseur engagé dans son siècle et qui évalue le chemin parcouru, en détermine sa vérité humaine[1],[2],[3],[4],[5],[6],[7],[8].

Contenu[modifier | modifier le code]

Sommaire[modifier | modifier le code]

Résumé[modifier | modifier le code]

Réception[modifier | modifier le code]

De nombreuses recensions de cet essai ont été publiées.

Pour Nestor Romero[9] :

« Ce qui est souligné ce n’est pas seulement l’affrontement de l’apollinien et du dionysiaque, mais l’opposition irréductible entre le libertaire Camus et le marxiste autoritaire Sartre, entre le socialisme libertaire de Camus et le socialisme césarien de Sartre. »

Catherine Portevin affirme à propos d'Onfray : « On pourra tout lui reprocher, sauf de ne pas avoir lu Camus avec soin, exigence, empathie, générosité », mais lui reproche une « dangereuse partialité », et que « dans le rôle de procureur du passé, il demeure, comme ceux qu’il dénonce, stalinien »[10].

Olivier Todd, quant à lui, considère qu'Onfray « sur-politise les deux écrivains au détriment de l'essentiel, leur œuvre littéraire : romans et théâtre, nouvelles et essais »[1].

François Busnel écrit qu' « À travers une enquête détaillée, Michel Onfray réhabilite la pensée philosophique d'Albert Camus »[5].

Selon Mustapha Harzoune, « C’est un Camus irréprochable, irremplaçable et… indispensable qu’offre Michel Onfray »[3].

Le professeur d'histoire américain William E. Duvall[11], écrit dans une critique que l'essai est à la fois agréable à lire et constitue la source d'une conversation argumentée de façon intense avec Onfray au sujet de Camus[12][réf. incomplète].

Pour l’historien anglais Ian Birchall (en), la présentation d'Onfray est répétitive et son travail contient de nombreuses erreurs et mauvaises interprétations ; les attaques virulentes d’Onfray contre le marxisme en général, et contre Sartre en particulier, reposent souvent sur des inexactitudes ; cependant, il reconnaît la défense passionnée de Camus en tant que philosophe dans cet essai. Il note que Michel Onfray tente de faire de Camus le représentant de ses propres croyances nietzschéennes, hédonistes, libertaires et athées[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Todd 2012.
  2. « L'ordre libertaire. La vie philosophique d'Albert Camus de Michel Onfray : livre à découvrir sur France Culture », sur France Culture (consulté le )
  3. a et b Harzoune 2012.
  4. « "L'ordre libertaire. La vie philosophique d'Albert Camus", de Michel Onfray », sur Franceinfo, (consulté le )
  5. a et b « François Busnel a lu L'Ordre libertaire, de Michel Onfray », sur LExpress.fr, (consulté le )
  6. « Michel Onfray: L'Ordre libertaire », sur lefigaro.fr, (consulté le )
  7. a et b (en) Ian Birchall, « Reading Camus Carefully?: A Review of L’Ordre libertaire: La vie philosophique d’Albert Camus by Michel Onfray », Historical Materialism, vol. 27, no 1,‎ , p. 306–318 (ISSN 1465-4466 et 1569-206X, DOI 10.1163/1569206X-12341502, lire en ligne, consulté le )
  8. John Marcus, « Hymne à Camus, l'anarchiste solaire », sur LExpress.fr, (consulté le )
  9. « Le Camus de Michel Onfray : « je retrouve le Camus de ma jeunesse » », sur L'Obs, (consulté le )
  10. Portevin 2012.
  11. « History: William Duvall », sur willamette.edu (consulté le )
  12. William E. Duvall, « L’Ordre libertaire: La vie philosophique d’Albert Camus », The European Legacy, vol. 19, no 5,‎ , p. 647–648 (ISSN 1084-8770, DOI 10.1080/10848770.2014.943501, lire en ligne, consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles[modifier | modifier le code]

Recensions[modifier | modifier le code]

Divers[modifier | modifier le code]

  • Mustapha Harzoune, « Michel Onfray, L’Ordre libertaire : La Vie philosophique d’Albert Camus », Hommes et migrations, EPPD - Cité nationale de l'histoire de l'immigration, no 1295,‎ , p. 183-184 (ISSN 1142-852X, lire en ligne).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • [vidéo] Michel Onfray - L'ordre Libertaire : La Vie philosophique d'Albert Camus, Tel Aviv University, , voir en ligne.
  • [vidéo] Michel Onfray - L'ordre Libertaire: La Vie philosophique d'Albert Camus, Librairie Mollat, , voir en ligne.