L'Atelier du poisson soluble

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Logo de la maison d'édition
Repères historiques
Création 1989
Fondée par Stéphane Queyriaux et Olivier Belhomme
Fiche d’identité
Forme juridique Société à responsabilité limitée

SIREN 480 127 125

Siège social Le Puy-en-Velay (Haute-Loire)
Dirigée par Stéphane Queyriaux et Olivier Belhomme
Spécialités littérature jeunesse
Titres phares
Langues de publication Français
Effectif 1 à 2 salariés
Site web http://www.poissonsoluble.com/
Données financières
Chiffre d'affaires 309 400 € en 2018
Résultat net 43 400 € en 2018[1]

L'Atelier du poisson soluble est une maison d'édition basée au Puy-en-Velay (Haute-Loire) qui publie en majeure partie des livres pour la jeunesse. Elle défend une certaine idée de la liberté de création en soutenant des projets atypiques, avec une originalité graphique, des histoires décalées[2] et des thématiques rarement abordées[3].

Présentation[modifier | modifier le code]

L'Atelier du poisson soluble a été fondé en 1989 par deux lycéens, Stéphane Queyriaux et Olivier Belhomme[4],[5].

Son nom est une référence au recueil de poésie Poisson Soluble d'André Breton (initialement préfacé par le Manifeste du surréalisme).

L’Atelier du poisson soluble assure lui-même sa diffusion et sa distribution auprès d'un vaste réseau de libraires.

En , la Jeune chambre économique et le Conseil régional d'Auvergne ont remis le Prix de l'auvergnat de l'année 2010 à Olivier Belhomme et Stéphane Queyriaux, les deux fondateurs de l'Atelier du poisson soluble. « Ce prix remis chaque année depuis 1974 et distingue les Auvergnats qui, par leurs actions dans les domaines économiques, sociaux, culturels ou sportifs, illustrent le dynamisme et la créativité de la région. »[6]

Le catalogue compte plus d'une centaine d'ouvrages (en 2012) mais ne comporte que deux collections : une collection de nouvelles drôles et loufoques « En queue de poisson », et une réservée aux adultes « Dissolue » dans laquelle on trouve des romans graphiques et des bandes dessinées.

Revue Hors Cadre[s], et essais[modifier | modifier le code]

L’Atelier du poisson soluble publie également depuis 2007 la revue Hors Cadre[s] qu’elle coédite avec les éditions Quiquandquoi. Le n°21, à l'automne 2017, marque les 10 ans de la revue.

Avec le livre de Sophie Van der Linden Lire l’album, publié en 2006, cette revue vient compléter la part plus critique et analytique du catalogue. Cet ensemble de documents se propose d’offrir des regards croisés, de critiques et de créateurs sur la production contemporaine d’albums et les supports associant textes et images[7].

Portraits de l'équipe.

Ligne éditoriale[modifier | modifier le code]

Cette maison d’édition a pris le parti de publier ses coups de cœur et préfère offrir à chaque livre une présentation (papier, format...) qui les servira au mieux[8]. Chaque album est unique[9].Elle défend aussi bien des jeunes auteurs que d'autres plus chevronnés. Ses albums offrent différents niveaux de lecture, s'adressant ainsi aux petits comme aux grands.

Les publications[modifier | modifier le code]

Le premier livre édité par L'Atelier du poisson soluble, écrit et illustré par les fondateurs de la maison, Stéphane Queyriaux et Olivier Belhomme, est le Conte à la confiture paru en 1990. Depuis les titres se multiplient avec de gros succès comme Le type, de Philippe Barbeau et Fabienne Cinquin en 1999, présenté sous la forme d’un journal intime, d’un carnet de croquis, ou en 2008 Bou et les 3 zours de Elsa Valentin, illustré par Ilya Green, version moderne de Boucle d’or et les trois ours, dont le texte est écrit dans une langue imaginaire mélange de plusieurs langues étrangères. La maison n’hésite à aborder aucun sujet, ce fut le cas en 2001 pour Marius, de Latifa Alaoui Margio, illustré par Stéphane Poulin, premier album pour enfant à parler de l’homoparentalité. Elle multiplie les formats et les supports allant du tout petit livre au format à l’italienne, en passant par les cartonnés, jusqu’aux livres à poster sur lesquels on colle un timbre pour les envoyer.

Quelques ouvrages primés[modifier | modifier le code]

Prix Octogones (Centre international d’études en littérature de jeunesse (CIELJ)) 2003
Prix Lyon BD Festival 2008 - Prix Jeunesse[10]
  • Bou et les trois zours, de Elsa Valentin, illustré par Ilya Green, 2008
Prix des enfants 2009, Salon Régional du Livre pour la Jeunesse de Troyes[11].
  • Toutou tondu, de Delphine Perret, 2008
Prix Pilotis Illustrations 2010[12], Salon du Livre Jeunesse en Erdre et Gesvres.
Prix Sorcières 2012, catégorie Documentaires[13].
  • Départs d'enfants, de Nicolas Gerrier, illustré par Gaëlle Charlot, 2011
Grand Prix de la Société des gens de lettres (SGDL) du livre Jeunesse 2012[14]
Drapeau : Belgique Prix Québec-Wallonie-Bruxelles de littérature de jeunesse[15] 2013
  • Le tout-petit de Anne Letuffe, 2013
Prix Pitchou 2014[16]
Pépite d'Or 2018[17],[18] du Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil.

Par ailleurs, deux de leurs ouvrages publiés font partie de la « Bibliothèque idéale » du Centre national de la littérature pour la jeunesse (BnF)[19] : Esperluette & compagnie de Dominique Fournil (1998), et La Famille Ogre de Henri Meunier (2004).

Quelques titres[modifier | modifier le code]

  • Conte à la confiture, de Stephane Queyriaux et Olivier Belhomme, 1990
  • Le génie de l'aubergine et autre contes loufoques, de Pierre Cormon, illustré par Bibidugredin (Claire Gourdin), 1997
  • Le type, Philippe Barbeau et Fabienne Cinquin, 1999 (Ouvrage sélectionné par l’Éducation Nationale en Cycle 3[20])
  • Savoir-vivre, de Yann Fastier, 2000 (Ouvrage sélectionné par l’Éducation Nationale en Cycle 3[20])
  • Marius, de Latifa Alaoui Margio, illustré par Stéphane Poulin, 2001
  • Œil pour œil, de Nicolas Bianco-Levrin, 2003
  • Trois petites culottes, de Sylvie Chausse, illustrations Anne Letuffe, 2004
  • Les jours bêtes, de Delphine Perret, 2004
  • Le tyran, le luthier et le temps, de Christian Grenier, illustrations de François Schmidt, 2003 (Ouvrage sélectionné par l’Éducation Nationale en Cycle 3[21])
  • Les mémoires de Satan, nouveaux contes loufoques, de Pierre Cormon, illustré par Bibidugredin (Claire Gourdin), 2005
  • 27 premières, de Audrey Calleja, 2006
  • Tous les hommes qui sont ici, Valérie Dayre, 2006
  • Rond comme un caillou en bois, Fabienne Cinquin et Patrick Cloux, 2007
  • Le prince au petit pois, Sylvie Chausse et Anne Letuffe,
  • Trois sardines sur un banc, de Michaël Escoffier et Kris di Giacomo, 2008
  • Bou et les trois zours, de Elsa Valentin, illustré par Ilya Green, 2008
  • Ted, de Valentine Safatly, 2008
  • Le père Noël dans tous ses états, de Valérie Dayre, illustré par Yann Fastier, 2009
  • Les Silences des pierres[4], texte Philippe Barbeau, ill. Marion Janin, 2010
  • Un an, un jour, de Régis Lejonc et Carole Chaix,
  • C'est pour mieux te manger, Rogier Françoise , 2012
  • Alors, ça mord ?[22], Jean Gourounas, 2015
  • Le ventre des crocodiles[4], texte Olivier Bardoul, ill. Marion Janin, 2015
  • Ça change tout !, Cathy Ytak, ill. Daniela Tieni, 2017
Essais

Quelques auteurs et illustrateurs[modifier | modifier le code]

Documentation[modifier | modifier le code]

  • Sandrine Audegond, « Visite d'atelier : L'Atelier du Poisson Soluble », revue Aeiou, n°12,

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.societe.com/societe/l-atelier-du-poisson-soluble-480127125.html
  2. voir sur Ricochet
  3. voir par exemple les albums Marius, Corrida, Le père Noël Dans tous ses états
  4. a b c d et e « Spéciale Atelier du Poisson Soluble du Le-Puy-en-Velay avec son directeur Olivier Belhomme et Marion Janin & Yann Fastier, deux talentueux auteurs », émission « Le Temps buissonnier » par Aline Pailler, radio France Culture du 21 janvier 2016.
  5. voir dossier réalisé par Suhani étudiante en metier du livre Suh ideas
  6. « L'Atelier du poisson soluble, prix de l'auvergnat de l'année 2010 », Article, site Le Transfo, janvier 2011.
  7. voir Librairie Sandales
  8. voir Article jeunesse Lille
  9. Nieres-Chevrel, Isabelle, 1941- ... et Perrot, Jean, 1937- ..., Dictionnaire du livre de jeunesse : la littérature d'enfance et de jeunesse en France, Paris, Electre-Ed. du Cercle de la Librairie, dl 2013, 989 p. (ISBN 978-2-7654-1401-8 et 2765414017, OCLC 862208705, lire en ligne), p. 50
  10. Prix reçu pour cet ouvrage
  11. Liste des prix du Salon 2009
  12. Prix Pilotis Illustrations
  13. Liste des lauréats 2012 par catégorie
  14. Liste des lauréats, sur le site de la SGDL.
  15. Lauréats, sur le site ricochets-jeunes.org.
  16. Lauréats du Prix, site officiel.
  17. Sophie Pujas, « Prix littéraire : un ours Pépite d'or à Montreuil ! », Le Point,‎ (lire en ligne, consulté le 2 décembre 2018).
  18. Marine Landrot, « Salon du livre jeunesse de Montreuil : “Le Tracas de Blaise” décroche la Pépite d’or », Télérama,‎ (lire en ligne, consulté le 2 décembre 2018).
  19. Les ouvrages de l'éditeur dans la « Bibliothèque idéale », site de la BnF.
  20. a et b Liste des albums sélectionnés par l’Éducation Nationale, en Cycle 3
  21. Liste des contes et fables sélectionnés par l'Education Nationale, en Cycle 3
  22. L'album Alors, ça mord ?, émission "Le temps des libraires", radio France Culture, du 1er juillet 2016.