Pierre Cormon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pierre Cormon
Description de cette image, également commentée ci-après
Pierre Cormon pendant une séance de signatures à Chavannes (Suisse), 2010
Naissance
à Ambilly (Haute-Savoie, France)
Auteur
Langue d’écriture Français, Anglais
Genres
Roman, contes, essai

Œuvres principales

  • Le génie de l'aubergine (contes, 1997)
  • Les mémoires de Satan (contes, 2005)
  • Le Traître (roman, 2010)
  • Swiss Politics for Complete Beginners (essai, 2014)
  • La politique suisse pour les débutants (essai, 2016)

Pierre Cormon, né le à Ambilly, est un écrivain et journaliste suisse ayant publié des ouvrages en français et en anglais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a fait ses premières armes comme journaliste au sein du Nouveau Quotidien en 1992 puis a travaillé comme délégué du Comité international de la Croix-Rouge à Gaza, au Yémen et au Rwanda, entre 1993 et 1996. Il a ensuite repris sa carrière de journaliste au sein du Journal de Genève, de La Liberté et de Entreprise romande. Il a parallèlement étudié le oud (luth oriental) à la maison du luth arabe, au Caire, sous la direction du grand maître irakien Nasseer Shamma, entre 2000 et 2005[1]. Il a tiré parti de cette expérience dans son roman Le Traître, qui raconte l'histoire d'un Suisse installé au Caire se laissant entraîner dans le conflit israélo-palestinien[2]. Pierre Cormon vit à Genève.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Pierre Cormon consacre onze semaines par an à apprendre le oud au Caire, Le Temps, 15 juillet 2004
  2. « Le traître » guide les lecteurs sur les pistes sinueuses du Moyen-Orient, La Tribune de Genève, 7 août 2010