Henri Meunier (illustrateur français)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Henri Meunier
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
(47-48 ans)
Suresnes
Nationalité
Activités
auteur et illustrateur de livres jeunesse
Autres activités
scénariste de bande dessinée
Distinctions

Henri Meunier, né en 1972 à Suresnes (Hauts-de-Seine), est un artiste français, illustrateur et auteur de littérature jeunesse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Natif de Suresnes[1], Henri Meunier vit et travaille à Toulouse[2], après avoir vécu à Bordeaux[1]. Il étudie les arts plastiques à l'Université, puis travaille durant six ans comme travailleur social[1]. Il publie ses premiers ouvrages jeunesse en 2001, aux éditions du Rouergue : Méêêêtro, boulot.. qu'il écrit et illustre, et Le Paradis, qu'il écrit, sur des illustrations de Anouk Ricard.

Il a écrit ou illustré plusieurs dizaines d'ouvrages, et il est publié par de nombreux éditeurs jeunesse réputés, dont les éditions du Rouergue, les éditions Thierry Magnier, Grasset Jeunesse, Actes sud junior ou l'Atelier du poisson soluble.

Il est également scénariste de bande dessinée.

Il a partagé un atelier à Bordeaux avec les auteurs et / ou illustrateurs Régis Lejonc, Alfred, Olivier Latyk et Richard Guérineau[3].

Il collabore avec son collègue Régis Lejonc pour la réalisation de cinq ouvrages en quinze ans[4], et sont récompensés à plusieurs reprises : en 2003 par le Prix Octogone[5],[6] pour La môme aux oiseaux qu'il a écrit, sur des illustrations de Régis Lejonc ; en 2018, par le Prix Sorcières[7], dans la catégorie Carrément Sorcières - Fiction, pour l'album Cœur de bois qu'il a écrit, sur des illustrations de Régis Lejonc. Selon ce dernier : « Le sujet profond de ce livre est celui de la résilience : comment se construit-on après avoir subi des atrocités. Il ne s'agit surtout pas de pardon, et évidemment pas d'oubli[4]. » L'ouvrage est également « coup de cœur » 2017 du Centre national de la littérature pour la jeunesse (BnF), qui écrit dans son avis critique : « Dans un langage subtil à décoder, justement parce qu'ils se jouent des codes, les auteurs nous entraînent sur les terres de l'intime. L'illustration est puissante, sombre[8] ». Selon l'avis critique du site de référence Ricochet, « Malgré les maltraitances subies, [l'héroïne] a réussi à pardonner l'impardonnable et à construire sa vie. Un magnifique récit, à l'écriture soignée et aux illustrations hyperréalistes, sur la résilience, l'amour et le pardon[9]. »

En 2019, il commence la série Taupe et mulot avec l'auteur illustrateur Benjamin Chaud. Pour le premier opus Les beaux jours, Michel Abescat écrit dans le journal Télérama : « trois histoires à la fraîcheur craquante comme sorties de l’éternité de l’enfance [...] Et deux héros de belle fantaisie »[10].

Quelques œuvres[modifier | modifier le code]

Prix Octogone 2003[5]

Séries[modifier | modifier le code]

  • série Le Casse (bande dessinée) : Tome 2 : Le troisième jour, scénario Henri Meunier et Richard Guérineau, dessin Richard Guérineau, couleur Delf, Delcourt, 2010 — BD
  • série Les trop super, Henri Meunier et Nathalie Choux, Actes sud junior — série jeunesse, une 12aine de titres, dont :
    • Jurassic poule, 2015
    • La Trouilleuse fantôme, 2015
    • Les Sept sœurs Dolly, 2016
    • Tictac le coucou toc-toc, 2016
    • Robank des bois, 2016
    • Julietta, la méduse amoureuse, 2017
    • Kacasting le grand, roi des castors, 2017
  • série Taupe et mulot, Henri Meunier et Benjamin Chaud, Hélium
  1. Les beaux jours[10],[18], 2019
  2. La tarte aux lombrics[19], 2019

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

  • 2003 : Prix Octogone[5],[6] catégorie Album pour La môme aux oiseaux, texte de Henri Meunier, illustrations de Régis Lejonc
  • 2005 : Prix Octogone catégorie graphisme pour L'Autre fois, texte et illustration de Henri Meunier.
  • 2006 : Prix Écolire pour Au panier, texte de Henri Meunier et illustration de Nathalie Choux.
  • 2018 : Prix Sorcières[7],[20] catégorie Carrément Sorcières - Fiction, pour Cœur de bois, texte de Henri Meunier, illustrations de Régis Lejonc.

Un de ses ouvrages fait partie de la « Bibliothèque idéale » du Centre national de la littérature pour la jeunesse (BnF)[12] : La Famille Ogre (2004), qu'il a écrit et illustré.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Fiche de Henri Meunier, sur le site ricochet-jeunes.org.
  2. Fiche de l'auteur, sur le site de l'éditeur le Rouergue.
  3. Rencontre avec Régis Lejonc, site ricochet-jeunes.org, du 23 avril 2008.
  4. a b et c «  Régis Lejonc et Henri Meunier : «Nous avons une confiance totale l'un envers l'autre.» », article du site des Librairies Sorcières, du 29 août 2017.
  5. a b et c Fiche de Régis Lejonc, site du Printemps du livre 2014, de la BM de Grenoble.
  6. a et b Fiche de Régis Lejonc, sur le site confluences.org.
  7. a b et c Lauréats 2018 du Prix Sorcières, site officiel abf.asso.fr.
  8. a et b Notice de l'ouvrage Cœur de bois, et avis critique (« coup de cœur ») du Centre National de Littérature pour la Jeunesse (CNLJ), sur le site de la BnF.
  9. a et b Emmanuelle Pelot, critique de Coeur de bois, site Ricochet, 2017.
  10. a et b « Livres pour enfants : 10 albums et romans à dévorer pendant les vacances », article Télérama du 19 avril 2019.
  11. Georges-André Vuaroqueaux, « La Môme aux oiseaux », sur Ricochet,
  12. a et b L'ouvrage de Henri Meunier dans la « Bibliothèque idéale », site de la BnF.
  13. Mickaël Géreaume, « Après la nuit », sur Planète BD,
  14. D. Wesel, « Après la nuit », sur BD Gest', .
  15. Philippe-Jean Catinchi, « Notre sélection de livres pour enfants et adolescents - Cour des miracles, de Henri Meunier et Jean-François Martin », sur Le Monde,
  16. Benoît Cassel, « Sept macchabées : sept morts-vivants à la conquête du Pôle », sur Planète BD,
  17. Danielle Bertrand, « 1 temps », sur Ricochet,
  18. Fabienne Jacob, « Amis en goguette », sur Livres hebdo,
  19. Véronique Cavallasca, « Taupe & Mulot: la tarte aux lombrics », sur Ricochet,
  20. Antoine Oury, « Les Prix Sorcières 2018 présentent leurs lauréats », sur ActuaLitté,

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]