Agnès de Lestrade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Agnès de Lestrade
Naissance (54 ans)
Activité principale
auteure d'ouvrages jeunesse - journaliste
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture français
Genres

Œuvres principales

  • La Grande Fabrique de mots (2009)
  • Il faisait chaud cet été-là (2013)

Agnès de Lestrade, née le 27 septembre 1964, est auteure de livres français pour la jeunesse, journaliste et auteure de jeux de société.

Biographie[modifier | modifier le code]

Agnès de Lestrade habite en Gironde et est mère de deux enfants[1].

Son premier ouvrage, La petite fille qui ne voulait plus cracher, illustré par Magali Bonniol, paraît en 2003. Elle écrit des romans jeunesse et adolescence, ainsi que des textes pour des albums jeunesse, illustrés par de nombreux illustrateurs : Claire Degans, Gaëtan Dorémus, Charlotte des Ligneris ou Vincent Mathy. Pour la quasi-totalité des albums qu'elle écrit, ce sont ses divers éditeurs (Nathan, Milan Jeunesse, Sarbacane, Alice Jeunesse, L'Atelier du poisson soluble, etc.) qui les choisissent[2].

En 2007, elle rencontre Martine Perrin, qui lui demande un texte à illustrer ; Agnès de Lestrade lui propose d'illustrer pour la première fois un texte narratif, Le parapluie de Madame Hô publié en 2007[2].

Elle écrit essentiellement dans son lit, ou dans les trains[3]. Pour son inspiration, elle précise que ses histoires « commencent par un titre et je construis toute l’histoire en tirant le fil[3]. » Un de ses ouvrages qui lui tient particulièrement à cœur est Le Rêve de Léon, illustré par Kumiko Yamamoto, et paru aux éditions Tourbillon en 2005. Elle déclare : « Il a une place à part... Parce qu’il suscite beaucoup de discussion dans les classes (souvent les adultes le détestent et les enfants rient beaucoup. [...]) Parce qu’il parle de la gravité de la vie, mais qu’il en rit aussi. Il est sur le fil du rasoir. Il a peu de mots. [...] Ce petit garçon continue à me toucher et à m’accompagner[3]. »

Elle s'inspire d'animaux pour ses personnages[2], et de la nature[3].

Elle a publié plusieurs dizaines d'ouvrages, et de nombreux textes publiés dans des revues jeunesse (J'aime lire, Dlire, ou Je bouquine[2]), textes illustrés eux aussi. Trois de ses publications ont reçu le Prix des Incorruptibles. Ses ouvrages sont traduits dans plusieurs langues[2].

Ses principaux succès sont l'album jeunesse La Grande Fabrique de mots, illustré par Valeria Docampo, paru en 2009, et le roman ado Il faisait chaud cet été-là, publié en 2013.

Quelques ouvrages[modifier | modifier le code]

Liste non exhaustive

Années 2000[modifier | modifier le code]

Années 2010[modifier | modifier le code]

  • Un indien dans mon jardin, Rouergue, 2010
    Prix Tatou 2012.
  • L’abécédaire de la famille, ill. Valeria Petrone, Milan Jeunesse, 2010
  • Mon cœur n’oublie jamais, ill. Violaine Marlange, Rouergue, 2010
  • Mes bêtises préférées, ill. Joao Vaz de Carvalho, L'Atelier du poisson soluble, 2010
  • Les étoiles dans le cœur, ill. Laurent Richard, Milan Jeunesse, 2010
    Prix des incorruptibles 2010, Catégorie CE1.
  • Les trois petits cochons, ill. Sylvie Bessard, Milan Jeunesse, 2010
  • La vie sans moi, ill. Sylvie Serprix, MicMac, 2010
  • Pirates en périls !, Nathan, 2011[9]
  • Le grand distributeur de temps, ill. Amélie Thiébaud, Mic Mac, 2011
  • Le jour où j’ai abandonné mes parents, Rouergue, 2011
  • Les baisers de Cornélius, ill. Charlotte Cottereau, Sarbacane, 2011
  • Pinpon les poussins !, ill. Eric Gasté, coll. Milan poche Benjamin, Milan Jeunesse 2011
  • Tout le monde veut voir la mer, ill. Nathalie Choux, Rouergue, 2011
  • Le chapeau de Philibert, ill. David Merveille, Rouergue, 2011
  • Les mots qui tuent, Sarbacane, 2011
  • Amélie grain de folie, ill. Judith Gueyfier, Sarbacane, 2011
  • Tu es trop grand George, ill. Sylvie Bessard, Nathan, 2011
  • C’est l’histoire d’un éléphant, ill. Guillaume Plantevin, Sarbacane, 2012
  • Celui qui manque, Alice Jeunesse, 2012
  • Les cocottes à histoires, ill. Christine Roussey, Milan Jeunesse, 2012
  • Le problème avec Noël, ill. Clémence Pollet, Rouergue, 2012
  • La sélection du prince charmant, Sarbacane, 2012
  • L’invention des parents, ill. Lucie Albon, Rouergue, 2012
  • Fais comme chez toi Aminata, Oskar Editeur, 2012
  • J’ai trop mangé !, ill. Sylvie Bessard, coll. premières lectures, Nathan 2012
  • Le monstre de Milos, ill. Eric Gasté, Milan Jeunesse, 2012
  • La petite terre de papier, ill. Charlotte Cottereau, Alice jeunesse, 2012
  • Mon père est une saucisse, Rouergue, 2013
  • Il faisait chaud cet été-là, Rouergue, 2013
  • Le voyage de Mamily, ill. Charlotte Cottereau, Balivernes Edition, 2013
  • Tu as toujours aimé Bob Marley, Sarbacane, 2013
  • Le roi des bêtises, ill. Eric Gasté, Milan Jeunesse, 2013
  • Le quatrième petit cochon, ill. Laure Du Faÿ, Milan Jeunesse, 2013
  • Mon cher petit cœur, illustrations de Peggy Nille, Bulles de savon, 2013
  • Où sont les trois petits cochons ?, ill. Prisca La Tandé, coll. premières lectures, Nathan, 2013
  • La Grande Aventure du Petit Tout, Sarbacane, novembre 2014
  • Petit ogre veut un chien, ill. de Fabienne Cinquin, la Poule qui pond édition, 2014
  • Mon amoureux de la lune, ill. Amandine Laprun, Oskar éditeur, 2015
  • Le Petit Théâtre de La Fontaine : 8 fables à jouer masqués, illustré par Gloria Pizzili, Seuil, 2015
  • Mais qui est derrière moi ?, ill Cécile Gambini, la Poule qui pond édition, 2016

Quelques prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Liste non exhaustive

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche de l'auteure, sur le site de La Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse.
  2. a b c d et e « Entretien avec Agnès de Lestrade », sur littexpress.over-blog.net, (consulté le 18 août 2017)
  3. a b c et d Entretien avec Agnès de Lestrade, site Ricochet, mai 2017.
  4. bechard stephane, « la plage du prince blanc », sur planete-ldvelh.com (consulté le 10 janvier 2018)
  5. bechard stephane, « attention ! dauphins en danger », sur planete-ldvelh.com (consulté le 10 janvier 2018)
  6. bechard stephane, « le phare de la peur », sur planete-ldvelh.com (consulté le 10 janvier 2018)
  7. bechard stephane, « menace sur madagascar », sur planete-ldvelh.com (consulté le 10 janvier 2018)
  8. a et b Fiche de l'album et avis du CNLJ, site de la BnF.
  9. bechard stephane, « pirates en peril! », sur planete-ldvelh.com (consulté le 10 janvier 2018)
  10. a et b Fiche de l'ouvrage et avis du CNLJ, site de la BnF.
  11. a et b Fiche de l'ouvrage et avis du CNLJ, site de la BnF.

Liens externes[modifier | modifier le code]