Kalamata (olive)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Des olives kalamata dans une assiette creuse.

La kalamata est une grande olive violette avec une texture lisse et charnue appelée d'après la ville de Kalamata dans le sud du Péloponnèse, en Grèce[1]. Les olives de cette variété cultivées ailleurs sont commercialisées sous le nom de « Kalamon ».

Description[modifier | modifier le code]

Les kalamata sont cultivées à Kalamata en Messénie et à proximité de la Laconie, toutes deux situées sur la péninsule du Péloponnèse. Elles sont en forme d'amande, dodues, violet foncé. L'arbre se distingue de l'olivier commun par la taille de ses feuilles, parfois le double d'autres variétés d'oliviers. Les arbres sont intolérants au froid et sont sensibles au flétrissement de Verticillium mais sont résistants au chancre de l'olivier et à la mouche de l'olive.

Préparation[modifier | modifier le code]

Souvent utilisées comme olives de table, elles sont habituellement conservées dans le vinaigre ou l'huile d'olive. La variété se prête bien à la réalisation d'huile d'olive ou de tapenade. Les olives kalamata dans l'Union européenne sont protégées par le statut d'AOP. Les olives de la même variété cultivées ailleurs sont commercialisées comme « olives Kalamon »[2].

Récolte[modifier | modifier le code]

Les olives kalamata, qui ne peuvent pas être récoltées vertes, doivent être cueillies à la main pour éviter les ecchymoses.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]