John Fitzgerald Kennedy, Jr.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis John Fitzgerald Kennedy, Jr)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir John Kennedy (homonymie).
image illustrant une personnalité image illustrant américain
Cet article est une ébauche concernant une personnalité américaine.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2009).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

John Fitzgerald Kennedy, Jr.
Description de l'image JFKJr2.jpg.
Alias
John-John
Naissance
Washington DC (Drapeau des États-Unis États-Unis)
Décès (à 38 ans)
Martha's Vineyard (Drapeau des États-Unis États-Unis)
Nationalité Américaine
Diplôme
Profession
Formation
Conjoint
Famille
John Fitzgerald Kennedy (père)
Jackie Kennedy (mère)
Caroline Kennedy (sœur)
Arabella Kennedy (sœur)
Patrick Kennedy (frère)
Joseph Patrick Kennedy (grand-père)
Rose Fitzgerald Kennedy (grand-mère)

John Fitzgerald Kennedy, Jr., surnommé John-John, né le à Washington DC (États-Unis) est le fils du président John Fitzgerald Kennedy et de Jackie Kennedy. Il est le troisième enfant des Kennedy ; sa soeur aînée, Arabella, est mort-née le 23 août 1956 ; sa soeur Caroline est née le 27 novembre 1957 ; son frère Patrick, né le 7 août 1963, est décédé deux jours plus tard. Il meurt le dans un accident d'avion au large de Martha's Vineyard,

Le fils du président[modifier | modifier le code]

JFK accompagné de son fils JFK Jr.

John Fitzgerald Kennedy, Jr. est né au Georgetown University Hospital (en), 16 jours après l'élection de son père à la présidence. Il vit ses trois premières années à la Maison-Blanche et est très médiatisé durant toute la présidence de son père. Certaines images de lui sont devenues internationalement célèbres et symboles des années 1960, comme lorsqu'il joue sous le bureau paternel dans le bureau ovale mais surtout quand il fait le salut militaire devant le cercueil présidentiel, devenant une figure emblématique des États-Unis. Après la mort de son père, sa mère l'éloigne des médias et tente de contrôler sa vie. Il vit dans l'Upper East Side à Manhattan à New York. Tout en étudiant à la Brown University dont il obtient un Bachelor of Arts en histoire en 1983, il essaye d'être acteur, contre l'avis de sa mère, puis, plus ou moins contraint, se lance dans le droit. En 1989, il obtient son Juris Doctor à la New York University Law School mais n'est admis au Barreau de l'État de New York qu'au bout de la troisième tentative en juillet 1990. Il devient par la suite assistant du procureur de la ville de New York. Sa relation avec l'actrice Daryl Hannah est compromise par sa mère qui voit d'un mauvais œil le mariage éventuel de son fils avec une actrice.

Étant les enfants d'un président, lui et sa sœur bénéficient jusqu'à leurs 16 ans des services de plusieurs gardes du corps des Services Secrets américains. John a la fâcheuse habitude de leur fausser compagnie, pour traîner avec ses amis ou faire du vélo. Un jour qu'il réussit à les semer dans Central Park, il se fait agresser et voler son vélo par un drogué. Celui-ci ne reconnait sa victime que le soir en regardant les informations. Mais il ne se dénonce que quelques mois plus tard lorsqu'il est arrêté pour une tout autre affaire. Au moment de l'agression, Jackie refuse de porter plainte afin d'éviter toute publicité à son fils et aussi car elle en veut aux agents qui étaient censés le surveiller. Plusieurs années plus tard, alors que John-John est jeune procureur à New York, il participe à un programme de réhabilitation pour certains prisonniers exemplaires parmi lesquels il reconnait le nom de son voleur.

L'après Jackie Kennedy[modifier | modifier le code]

Après la mort de sa mère en 1994 des suites d'un cancer foudroyant, il évolue à sa guise n'ayant plus à subir l'influence maternelle sur ses choix sentimentaux et professionnels. Il vit à New York et y fonde en 1995 le magazine George qui, après un début prometteur (il s'écoula un demi-million d'exemplaires du premier numéro), décline rapidement. Il rencontre par la suite le mannequin Carolyn Bessette dont il tombe fou amoureux. Leur bonheur est malheureusement de courte durée, car son épouse commence à supporter de plus en plus mal les paparazzis et l'intérêt médiatique suscité par leur couple. On sent alors le couple au bord de la rupture.

Vie privée[modifier | modifier le code]

À la mort de son grand-père Joe Kennedy, le , John Fitzgerald Kennedy, Jr. devient l'aîné des descendants mâles de la famille Kennedy — branche de John (décédé en 1963), éteinte en ligne agnatique en 1999.

John Fitzgerald Kennedy Jr. a plusieurs relations amoureuses :

  • tout d'abord Jennifer Christian, durant sa période du lycée à Andover ;
  • puis Sally Munro à l'université de Brown, pendant six ans ;
  • Julia Baker, mannequin rencontrée à la fin des années 1980, liaison alternant ruptures et réconciliations ;
  • Christina Haag, élève de l'université de Brown et actrice ; leur relation dure de 1985 à 1990 ;
  • Ashley Richardson, mannequin et actrice ;
  • Sarah Jessica Parker, actrice, rencontrée en 1988 ;
  • de 1989 à 1994, il a une relation avec l'actrice Daryl Hannah ; ils vivent brièvement dans l'appartement de cette dernière à Upper East Side ;
  • il a une brève aventure avec la chanteuse Madonna durant une courte rupture dans sa relation avec Daryl Hannah.

Enfin Kennedy épouse Carolyn Bessette le 21 septembre 1996 sur l'île Cumberland en Georgie. Sa sœur aînée est dame d'honneur et son cousin Anthony Stanislas Radziwill (en) (1959-1999) est son témoin.

L'accident d'avion[modifier | modifier le code]

Le , John Fitzgerald Jr. doit se rendre sur l'île de Martha's Vineyard (Massachusetts) pour assister au mariage d'une de ses cousines, Rory, fille posthume de Robert Kennedy. Il gagne un petit aérodrome où il a l'habitude de prendre des cours de pilotage. Son formateur habituel étant absent, il décide de tenter le voyage seul. Ne sachant piloter qu'à vue et pas encore aux instruments, il juge préférable de partir vers 18 h 30 avant la tombée de la nuit. Il reçoit alors un appel de son épouse : elle et sa sœur Lauren Bessette (1964-1999) sont bloquées dans les bouchons. Les deux femmes n'arrivent qu'à 20 h 30 et lorsque l'avion décolle, à 20 h 37, la nuit tombe et les nuages s'amassent. Le dernier signal radar intervient peu avant 22 h. On ne retrouvera les débris de l'avion et les corps des trois victimes que quelques jours plus tard.

Après une cérémonie funèbre à laquelle assiste le président Bill Clinton, les cendres de John Kennedy Jr. ainsi que celles de son épouse et de sa belle-sœur sont dispersées au large de Martha's Vineyard depuis un destroyer de l'US Navy, l'USS Briscoe.

La série documentaire Air Crash (épisode La Malédiction des Kennedy : Accident de l'avion de John Fitzgerald Kennedy, Jr.) revient sur l'enquête du NTSB[1].

Perception[modifier | modifier le code]

La famille Kennedy est quelquefois considérée comme la « famille royale » d'Amérique et certains voient la disparition de « John-John » comme celle du seul « prince » que l'Amérique ait connu dans son Histoire. Beaucoup pensent que l'homme avait tout pour devenir un jour président des États-Unis, et notamment une grande popularité au sein des militants démocrates : ses rares apparitions aux congrès du Parti démocrate américain étaient régulièrement saluées par un tonnerre d'applaudissements.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Air Crash S13E00 La malédiction Kennedy », article le-programme-tv.be/ de février 2015.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]