Jil jadid

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jil Jadid
جيل جديد
Image illustrative de l’article Jil jadid
Logotype officiel.
Présentation
Président Soufiane Djilali
Fondation
Siège Zeralda, Alger Drapeau de l'Algérie Algérie
Porte parole Soufiane Djilali
Zoheir Rouis
Lakhdar Amokrane
Président Europe Fatah Bendali
Valeurs Justice, Responsabilité, Innovation
Idéologie Justice, Démocratie
Site web http://www.jiljadid.org/

Jil Jadid est un parti politique algérien créé le . Il a tenu son congrès constitutif le , au cours duquel il a élu Soufiane Djilali président du parti[1]. Sa devise est « Le devoir d’agir ». Jil Jadid faisait partie de la Coordination nationale pour les libertés et la transition démocratique (CNLTD), qui était à l’origine de la grande conférence nationale de l’opposition tenue le à Alger[2]. Le , le parti Jil Jadid annonce son retrait de la CNLTD en l'absence d'accord des autres partenaires de s'engager à ne pas entreprendre des discussions bilatérales avec le régime et de ne pas participer aux élections en l'absence de la mise en place de la commission d'organisation et de surveillance des élections, telle que demandée par la CNLTD dans la plateforme de Zéralda signée par tous les partis d'opposition[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Jil Jadid a été agréé le [4]. Il présente une vision du monde et en particulier de la société algérienne élaborée selon un processus collectif de maturation continue. Il est présent sur l’ensemble des 48 Wilayas du pays et dispose d’une représentation au sein de la communauté algérienne à l’étranger[5].

Participation aux élections[modifier | modifier le code]

Deux mois après son agrément, le parti participe aux élections législatives de mai 2012 avec 42 listes[6].

Il a également participé aux élections communales de novembre 2012[7], où il a obtenu la majorité dans 12 communes et plus de 120 élus locaux.

Élection présidentielle de 2014[modifier | modifier le code]

Lors du conseil national du , le parti décide de participer à l'élection présidentielle d’avril 2014[8]. Le , Soufiane Djilali annonce sa candidature à l'élection présidentielle d'avril 2014[9]. Une candidature qu'il décide de retirer le 1er mars 2014 après l'annonce du président sortant de briguer un quatrième mandat[10].

Positions politiques[modifier | modifier le code]

Le 1er juin 2016, Jil Jadid a annoncé son retrait de la CNLTD en l'absence d'accord des autres partenaires à s'engager à ne pas entrer en discussions bilatérales avec le régime et de ne pas participer aux élections en l'absence de la mise en place de la commission d'organisation et de surveillance des élections telle que demandée par la CNLTD[11]. Le , le Conseil National du parti a annoncé le boycott actif des élections législatives du et ce en raison de la détermination manifeste du pouvoir à empêcher toute possibilité d’évolution de la scène politique et toute éventualité d’une quelconque alternance et de son refus d’instituer une véritable commission indépendante pour la gestion des élections.

Le , Jil Jadid a tenu son 1er congrès ordinaire, renouvelé ses instances, réélu Monsieur Djilali pour un second mandat de président du parti et adopté son projet de société[12].

Le 27 aout 2017, Jil Jadid a rendu publiques ses propositions de sortie de crise en précisant que la résolution de la grave crise que traverse l’Algérie dépendra de la mise en œuvre de profondes réformes politiques et institutionnelles dont le premier acte devrait être inauguré par l’élection d’un nouveau Président de la République. Considérant l’urgence de la situation, et compte tenu que l’actuel Président de la République n’a pas consenti à provoquer des élections anticipées, Jil Jadid estime qu’il ne reste plus que la mise en œuvre de l’article 102 de la Constitution pour débloquer la situation (destitution pour cause de maladie).

Durant l’été 2017, Jil Jadid a mené une campagne publique relative à la mise en œuvre de l’article 102 de la constitution. Le , le Conseil National de Jil Jadid après avoir évalué la campagne relative à l’application de l’article 102 de la Constitution a réitéré sa position relative aux élections organisées par un régime discrédité et n’offrant aucune garantie de transparence et d’honnêteté des scrutins. En conséquence, le Conseil National tout en annonçant le boycott du scrutin du , a estimé que ces élections ne seront qu’une autre occasion pour que le peuple se démarque de ce régime de corrompus et de ses affidés, par un boycott aussi large que celui des élections législatives.

Le , Jil Jadid a proposé à l’ensemble de l’opposition démocratique un sursaut national à l’occasion des prochaines élections présidentielles (Avril 2019) pour une phase transitionnelle en vue de remettre sur pied les institutions et sortir le pays du guêpier dans lequel il a été fourvoyé. Le , Jil Jadid a précisé que c’est à la société civile, syndicats autonomes, associations et personnalités, en coordination avec l’opposition politique, que doivent revenir la discussion et l’adoption d’un tel programme, puis la désignation, selon des voies démocratiques, de leur candidat à la présidentielle[13]. Propositions réitérées, le , à l’occasion du 7ème anniversaire du parti, en présence des responsables de syndicats autonomes, associations des droits de l’Homme et de la société civile, des partis de l’opposition démocratique et des personnalités[14].

Programme électoral[modifier | modifier le code]

En 2014, Jil Jadid propose dans son programme[15],[16]:

  • La modification de la constitution et la désignation d’un nouveau gouvernement d’union nationale de transition.
  • Une élection anticipée de l'assemblée nationale dans les 6 mois[Quand ?].
  • La promotion de Tamazight comme langue officielle et la création d’un poste gouvernemental pour la sauvegarde et l’enrichissement du patrimoine national et la protection de l’identité amazigh[17].
  • La moralisation des actes politiques.
  • La limitation de l’immunité parlementaire à l’activité politique et non pas aux activités économiques.
  • L'interdiction des transactions financières pour l’acquisition des positions politiques.
  • La transparence des aides publiques à l’activité politique et associative.
  • Revoir le système de rééducation et d’incarcération pour une plus grande efficacité sociale (réinsertion positive de la délinquance).
  • Rétablir la stabilité et la paix entre les citoyens autant par les moyens répressifs que par une politique d’insertion des jeunes.

Économie[18][modifier | modifier le code]

  • Renforcer le rôle régulateur de l’État.
  • Combattre la bureaucratie par la dématérialisation de l’administration.
  • Encourager les investissements nationaux.
  • Ajuster les tarifs douaniers en fonction des besoins de l’économie nationale.
  • Maintenir le système financier sous contrôle politique mais libérer les activités des banques.
  • Engager un débat national sur l’utilisation des réserves financières nationales.
  • Favoriser la PME/PMI pour la création de l’emploi (baisse des charges fiscales et parafiscales).
  • Formations agricoles (lycées agricoles).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.djazairess.com/fr/letemps/70711
  2. http://www.lexpressiondz.com/actualite/196606-la-cltd-se-donne-une-nouvelle-feuille-de-route.html
  3. http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2016/06/06/article.php?sid=197445&cid=2
  4. http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/naissance-d-un-nouveau-parti-92789
  5. http://www.jiljadid.com/index.php/jil-jadid-europe-mainmenu
  6. http://www.algerie360.com/algerie/legislatives-du-10-mai-le-parti-jil-jadid-jj-present-dans-41-wilayas-avec-5-femmes-tetes-de-listes/
  7. http://www.elmoudjahid.com/fr/mobile/detail-article/id/32918
  8. http://www.tsa-algerie.com/actualite/item/2575-soufiane-djilali-officiellement-candidat-a-la-presidentielle-de-2014
  9. http://algeriepatriotique.com/article/sofiane-djilali-pourquoi-je-me-presente-la-presidentielle-de-2014
  10. http://algeriepatriotique.com/article/election-presidentielle-sofiane-djilali-se-retire
  11. http://algerie.niooz.fr/sofiane-djilali-claque-la-porte-de-la-cnltd-sur-fond-de-crise-de-cette-instance-6568428.shtml
  12. http://www.leconews.com/fr/actualites/nationale/politique/jil-jadid-presente-son-projet-de-societe-25-02-2017-179904_363.php
  13. https://www.liberte-algerie.com/actualite/jil-jadid-appelle-a-une-candidature-unique-de-lopposition-285982
  14. https://maghrebemergent.info/actualite/maghrebine/86865-soufiane-djilali-jil-jadid-les-gens-du-5eme-mandat-ont-trahi-le-serment.html
  15. ftp://ftp.univ-chlef.dz/Journaux/2014/Janvier/12.01.2014/Liberte%20du%2012.01.2014.pdf
  16. http://www.djilali2014.com/images/djilali2014/programmedownload/Le%20candidat%20Soufiane%20Djilali%20-%20Le%20Programme.pdf
  17. http://www.lactualite-dz.info/Elections-presidentielles-Djilali-Sofiane-presente-son-programme_a7973.html
  18. http://www.algerie360.com/algerie/sofiane-djilali-presente-son-programme-presidentiel-%C2%AB-le-changement-generationnel-est-plus-que-necessaire-%C2%BB/