Jiří Vaněk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jiří Vaněk
Image illustrative de l’article Jiří Vaněk
Jiří Vaněk lors de l'Open de Croatie en 2008.
Carrière professionnelle
1995 – 2010
Nationalité Drapeau de la République tchèque République tchèque
Naissance (41 ans)
Domažlice
Taille 1,85 m (6 1)
Prise de raquette Droitier, revers à deux mains
Entraîneur Ivan Jankovsky
Gains en tournois 1 600 503 $
Palmarès
En simple
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 74e (16/10/2000)
En double
Titres 0
Finales perdues 1
Meilleur classement 94e (06/02/2006)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/32 1/32 1/64 1/32
Double 1/16 1/32 1/32 -

Jiří Vaněk, né le à Domažlice, est un joueur de tennis tchèque, professionnel de 1995 à 2010.

Il a remporté onze tournois Challenger en simple : Varsovie et Belgrade en 1998, Hô-Chi-Minh en 2000, Weiden et Lugano en 2001, Ljubljana en 2003 et 2004, Fürth en 2004, Heilbronn en 2005, Manerbio en 2007 et Ostrava en 2008.

Jiří Vaněk est plus à l'aise sur la terre battue, surface sur laquelle il a joué environ 70 % de ses matchs et a remporté la majorité de ses tournois.

En juillet 2007, il devient no 3 tchèque à l'ATP, derrière Tomáš Berdych et Radek Štěpánek. Il conserve cette place pendant presque 6 mois, la cédant à Ivo Minář. Malgré sa présence régulière dans le top 100, Jiří Vaněk n'a jamais été sélectionné en Coupe Davis. Il compte 11 victoires pour 59 défaites sur des joueurs du top 50.

Après sa carrière de joueur, il devient entraîneur de tennis. Il collabore avec Karolína Plíšková entre 2014 et 2016, amenant cette dernière dans le top 10 mondial. Il s'occupe désormais de Petra Kvitová[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

Il a terminé sa carrière chez les juniors à la 34e place. Il a atteint les demi-finales aux Championnats d'Europe en 1995, ainsi que la finale en double. En 1996, il est quart de finaliste à l'Open d'Australie et demi-finaliste à Roland-Garros.

Il remporte son premier match dans un tournoi ATP en 1995, à Prague face à Radomír Vašek. Trois ans plus tard, il bat son premier top 100, Oliver Gross (88e) à Guadalajara.

En 2000, il se qualifie pour la première fois dans un tournoi du Grand Chelem à Melbourne. Il élimine Peter Wessels en 4 sets (6-4, 6-3, 2-6, 7-65) avant de s'incliner contre Jonas Björkman (6-4, 3-6, 6-4, 7-64). Il atteint à trois reprises les quarts de finale d'un tournoi ATP : à Atlanta, où il bat le no 1 mondial Andre Agassi sur abandon après avoir remporté le premier set, à Orlando et à Saint-Marin. En septembre, il est sélectionné pour représenter la République tchèque lors des Jeux olympiques de Sydney. Il accède au second tour grâce à sa victoire sur Wayne Black (5-7, 6-1, 6-1). Il est à nouveau quart de finaliste à Orlando en 2001, ainsi qu'à Palerme en fin d'année. En juin, il remporte coup sur coup deux tournois Challenger à Weiden et Lugano.

En 2002, il se blesse au dos en quart de finale du tournoi de Chennai, ce qui l'écarte des courts pendant six mois. En 2003, hormis un quart à Viña del Mar, son seul fait notable est une victoire sur Albert Costa, 17e mondial à Stuttgart (7-64, 6-3) où il s'incline au troisième tour contre Tommy Robredo. L'année suivante, il bat notamment Agustín Calleri, 21e à l'ATP, à Estoril (7-63, 3-6, 7-63) et atteint les quarts de finale à Sopot.

En 2005, il réalise la meilleure performance de sa carrière en atteignant les demi-finales à Båstad grâce notamment à sa victoire au premier tour sur Joachim Johansson, 14e à l'époque (6-72, 7-62, 6-2). Cette année-là, il s'est également illustré en double en remportant le tournoi Challenger de Naples (avec Janko Tipsarević) et en atteignant sa seule finale sur le circuit ATP à Acapulco, ainsi que trois demi-finales.

En 2006, il est quart de finaliste à trois reprises sur le circuit ATP : Costa do Sauípe, Casablanca et Umag. Il remporte également son premier match en Grand Chelem depuis 2000 en prenant le meilleur sur Nicolas Mahut à Roland-Garros (6-3, 7-63, 6-75, 7-63), subissant en revanche un sévère revers face à Olivier Rochus au tour suivant (6-2, 6-0, 6-2). En fin d'année, il parvient à se qualifier à l'US Open mais échoue contre Fernando González. À Moscou, il connaît une défaite cuisante contre Nikolay Davydenko, encaissant 12 jeux de rang et ne marquant que 15 points au cours du match.

En 2007, sa seule performance notable est un quart de finale à Stuttgart et une victoire sur Gaël Monfils au second tour. Il remporte en 2008 ses deux derniers matchs en Grand Chelem à Roland-Garros contre Jesse Huta Galung et à l'US Open face à Stéphane Bohli. Il est également sélectionné une nouvelle fois pour les Jeux olympiques à Pékin mais il s'incline au premier tour contre Mikhail Youzhny. En septembre 2009, il se blesse au dos lors du tournoi de Trnava. Il est de retour sept mois plus tard mais enchaine les défaites. Il décide de mettre un terme à sa carrière en novembre après une nouvelle blessure au coude.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Finale en double (1)[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Vainqueurs Partenaire Score
1 21/02/2005 Drapeau : Mexique Abierto Mexicano Telcel
 Acapulco
Int' Series Terre (ext.) Drapeau : Espagne Santiago Ventura
Drapeau : Espagne David Ferrer
Drapeau : République tchèque Tomáš Zíb 4-6, 6-1, 6-4 Parcours

Parcours dans les tournois du Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2000 2e tour (1/32) Drapeau : Suède J. Björkman 2e tour (1/32) Drapeau : Argentine F. Squillari 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis P. Sampras 1er tour (1/64) Drapeau : Allemagne A. Popp
2001 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis A. Agassi 1er tour (1/64) Drapeau : Espagne A. Martín 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis M. Chang 1er tour (1/64) Drapeau : Pays-Bas J. Siemerink
2002 1er tour (1/64) Drapeau : Maroc Y. El Aynaoui 1er tour (1/64) Drapeau : Suisse R. Federer
2003 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis J. Blake
2004
2005 1er tour (1/64) Drapeau : Espagne D. Ferrer 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis A. Roddick 1er tour (1/64) Drapeau : Allemagne N. Kiefer
2006 1er tour (1/64) Drapeau : Espagne T. Robredo 2e tour (1/32) Drapeau : Belgique O. Rochus 1er tour (1/64) Drapeau : Allemagne T. Haas 1er tour (1/64) Drapeau : Chili F. González
2007 1er tour (1/64) Drapeau : Slovaquie D. Hrbatý
2008 1er tour (1/64) Drapeau : Autriche J. Melzer 2e tour (1/32) Drapeau : République tchèque R. Štěpánek 1er tour (1/64) Drapeau : Russie I. Andreev 2e tour (1/32) Drapeau : Autriche J. Melzer
2009 1er tour (1/64) Drapeau : Chili F. González

N.B. : à droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2005 1er tour (1/32)
Drapeau : Allemagne K. Braasch
Drapeau : Suisse Y. Allegro
Drapeau : Allemagne M. Kohlmann
2006 2e tour (1/16)
Drapeau : République tchèque I. Minář
Drapeau : République tchèque T. Berdych
Drapeau : République tchèque C. Suk
1er tour (1/32)
Drapeau : République tchèque I. Minář
Drapeau : Israël J. Erlich
Drapeau : Israël A. Ram
2007
2008 1er tour (1/32)
Drapeau : République tchèque I. Minář
Drapeau : Suède R. Lindstedt
Drapeau : Finlande J. Nieminen

N.B. : le nom du ou de la partenaire se trouve sous le résultat ; le nom des ultimes adversaires se trouve à droite.

Parcours dans les Masters 1000[modifier | modifier le code]

Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Rome Hambourg Canada Cincinnati Stuttgart Paris
2001 2e tour
Drapeau : France A. Clément

N.B. : sous le résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]