Domažlice

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Domažlice
Blason de Domažlice
Héraldique
Drapeau de Domažlice
Drapeau
Domažlice
Domažlice : place centrale.
Administration
Pays Drapeau de la République tchèque République tchèque
Région Flag of Plzen Region.svg Plzeň
District Domažlice
Région historique Bohême
Maire Miroslav Mach
Code postal 344 01
Indicatif téléphonique international +(420)
Démographie
Population 11 177 hab. (2017)
Densité 454 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 26′ 38″ nord, 12° 55′ 28″ est
Altitude 428 m
Superficie 2 461 ha = 24,61 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : République tchèque

Voir la carte administrative de République tchèque
City locator 14.svg
Domažlice

Géolocalisation sur la carte : République tchèque

Voir la carte topographique de République tchèque
City locator 14.svg
Domažlice
Liens
Site web www.domazlice.info

Domažlice (en allemand : Taus) est une ville de la région de Plzeň, en République tchèque, et le chef-lieu du district de Domažlice. Sa population s'élevait à 11 177 habitants en 2017[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Domažlice est arrosée par la rivière Zubřina, un affluent de la Radbuza, et se trouve à 27 km à l'ouest de Klatovy, à 47 km au sud-ouest de Plzeň et à 130 km au sud-ouest de Prague[2].

La commune est limitée par Luženičky et Meclov au nord, par Chrastavice et Zahořany à l'est, par Mrákov, Tlumačov, Nevolice, Stráž et Pasečnice au sud, et par Babylon et Újezd à l'ouest[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Domažlice : le centre-ville.

Domažlice accéda au statut de ville sous le règne de Přemysl Ottokar II de Bohême. Ce dernier fit fortifier la ville afin de défendre la frontière avec la Bavière. Des gardes-frontières furent recrutés parmi les Chodové (en) (Chodes), un peuple slave de fermiers libres qui s'était établi dans la région.

La ville fut gagée (par intermittence) à la Bavière de 1331 à 1419. Sous le règne hussite, les habitants allemands furent expulsés de la ville, dont la population est depuis à prédominance tchèque. En 1431, Procope le Grand vainquit les croisés du Saint-Empire romain germanique près de Domažlice. La ville — officiellement nommée Taus — changea fréquemment de mains au cours des XVe et XVIe siècles, devenant majoritairement allemande, mais son importance déclina à la suite de la guerre de Trente Ans. Ce n'est qu'après 1770 que la ville refleurit, en grande partie grâce à des innovations dans l'industrie textile.

Taus fut un des 94 chefs-lieux de la Bohême sous l'empire austro-hongrois[4].

Timbre François-Joseph oblitéré vers 1860.

Dans le contexte de la Renaissance nationale tchèque, Domažlice prit une place centrale au cours du XIXe siècle. Un pèlerinage qui se tint le 13 août 1938 se transforma en une large manifestation contre l'administration allemande. Les germanophones sont expulsés des Sudètes en 1946-1948 et la ville accueille des réfugiés d'autres régions de Tchécoslovaquie.

Population[modifier | modifier le code]

Recensements (*) ou estimations de la population de la commune dans ses limites actuelles[5] :

Évolution démographique
1869 1880 1890 1900 1910 1921
7 3197 7458 0467 9078 5558 049
1930 1950 1961 1970 1980 1991
9 4068 9957 7239 04411 25611 519
2001 2013 2014 2015 2016 2017
11 04811 10411 11011 12711 16311 177

Personnalités[modifier | modifier le code]

Villes jumelées[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. (cs) Population des communes de la République tchèque au 1er janvier 2017.
  2. Distances à vol d'oiseau ou distances orthodromiques.
  3. D'après geoportal.gov.cz.
  4. Wilhelm Klein, Die postalischen Abstempelungen und andere Entwertungsarten auf den österreichischen Postwertzeichen-Ausgaben 1867, 1883 und 1890, Vienne, Briefmarken-Kolbe, 1967.
  5. Český statistický úřad, Historický lexikon obcí České republiky 1869–2005, vol. I, Prague, Český statistický úřad, 2006, pp. 272-273 ; de 1869 à 1910, les recensements organisés par l'Empire d'Autriche-Hongrie sont officiellement datés du 31 décembre de l'année indiquée. — À partir de 2012, population des communes de la République tchèque au 1er janvier, sur le site de l'Office tchèque de statistique (Český statistický úřad).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]