Younès El Aynaoui

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Younès El Aynaoui
Image illustrative de l’article Younès El Aynaoui
Younès El Aynaoui en 2003
Carrière professionnelle
1990 – 2008
Nationalité Drapeau : Maroc Maroc
Naissance (50 ans)
Rabat
Taille 1,93 m (6 4)
Prise de raquette Droitier, revers à une ou deux mains
Gains en tournois 4 044 667 $
Palmarès
En simple
Titres 5
Finales perdues 11
Meilleur classement 14e (03/11/2003)
En double
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 85e (14/07/2003)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/4 1/8 1/16 1/4
Double 1/16 1/8 1/16 1/32

Younès El Aynaoui (arabe : يونس h), né le à Rabat, est un joueur de tennis marocain, professionnel de 1990 à 2008. Il a gagné cinq tournois pour onze finales perdues en simple dans sa carrière.

Il a également fait partie de l'équipe du Maroc de Coupe Davis de 1990 à 2008 (avec un bilan de 26 victoires pour 11 défaites en simple) et a permis à cette équipe d'être présente dans le groupe mondial en 2001, 2002 et 2004 avec ses compatriotes Hicham Arazi et Karim Alami.

Biographie[modifier | modifier le code]

Début de carrière[modifier | modifier le code]

Younès El Aynaoui quitte le Lycée Descartes de Rabat en 1986 pour s'engager dans le tennis professionnel. En 1989, il rejoint le club de formation Villa Primerose à Bordeaux. En 1990, il intensifie sa formation à la Nick Bollettieri Tennis Academy en Floride (États-Unis).

Grave blessure et retour sur le Circuit[modifier | modifier le code]

Il remporte le Prix du retour de l'année à la suite de son retour en 1997 après 7 mois d'absence pour blessure au genou : il fit en effet un bond au classement de la 444e place mondiale à l'ATP à la 49e. Il a également reçu en 1992 le prix d'honneur de l'ATP pour sa disposition vis-à-vis de la presse internationale.

Apogée[modifier | modifier le code]

Le 2002, il remporte le Grand-Prix Hassan II dans son pays natal, le Maroc[1]. Il enchaîne le en remportant son dernier titre sur le Circuit ATP lors du BMW Open de Munich, battant en finale l'Allemand Rainer Schuettler en deux sets (6-4, 6-4)[2]. La même année, il atteint également les finales à Dubaï et Bastad. C'est en 2003 qu'il atteint son meilleur classement à l'ATP, 22e mondial après avoir remporté le premier tournoi de l'année du circuit ATP[3], le tournoi de Doha, il finit l'année 14e grâce notamment à sa qualification pour les quarts de finale de l'Open d'Australie et de l'US Open ainsi que pour les demi-finales du Masters de Madrid.

Après 16 mois d'absence sur le circuit (), il dispute en l'ultime tournoi de sa carrière à Doha. Après une victoire contre Ryle Deheart au premier tour, il s'incline contre Steve Darcis au tour suivant.

Il a détenu le record du 5e set le plus long de l'histoire, face à Andy Roddick lors de l'Open d'Australie 2003, fini sur le score de 21-19. El Aynaoui a eu une balle de demi-finale à 5-4 mais Roddick la sauve d'un coup droit décroisé. John McEnroe dit sur le coup « que c'était le plus beau match qu'il ait vu de toute sa vie ». Score final : 4-6, 7-65, 4-6, 6-4, 21-19.

En à Halle, il bat au premier tour Christopher Koderisch, jeune joueur local entré sur invitation et classé 1355e, en 49 minutes 6-1, 6-2. Il décide alors de jouer un set supplémentaire pour le public.

Reconversion[modifier | modifier le code]

Younès El Aynaoui est actuellement directeur du « Nancy Tennis Classic », véritable show tennistique qui propose des matchs exhibitions avec les légendes du tennis mondial, et dont les fonds récoltés sont reversés à l'ARSLA, Association pour la Recherche sur la sclérose latérale amyotrophique (SLA), maladie aussi appelée maladie de Charcot. Il vient ainsi en aide à l'association nancéienne « Les amis de Charles » qui lutte contre cette maladie et dont il est le parrain[4].

Vie privée[modifier | modifier le code]

La mère de Younès El Aynaoui est française.

Il a trois enfants et vit dans les alentours de Paris. Il parle sept langues : l'arabe, le français, l'anglais, l'allemand, l'italien, le portugais et l'espagnol.

Style de jeu[modifier | modifier le code]

El Aynaoui, réputé pour sa combativité, était connu pour son redoutable service : pouvant dépasser les 205 km/h, il tournait régulièrement aux alentours de 185 km/h. Il faisait aussi beaucoup d'aces, en prouvent ses 33 aces contre Lleyton Hewitt en 2003. Il pouvait aussi compter sur un fabuleux coup droit, frappé à plat. Cependant, son revers n'est pas très bon, il commettait beaucoup de fautes en revers, même si cette prise de risque pouvait se transformer en passings de revers merveilleux. Sa qualité de volée est aussi très bonne, il distillait des amorties assassines pour se sortir d'échanges mal engagés.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titres en simple messieurs[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Finaliste Score
1 02-08-1999 Drapeau : Pays-Bas Grolsch OpenAmsterdam Int' Series 475 000 $ Terre (ext.) Drapeau : Argentine Mariano Zabaleta 6-0, 6-3
2 10-09-2001 Drapeau : Roumanie Gelsor Open RomaniaBucarest Int' Series 375 000 $ Terre (ext.) Drapeau : Espagne Albert Montañés 7-65, 7-62 Parcours
3 31-12-2001 Drapeau : Qatar Qatar ExxonMobil OpenDoha Int' Series 975 000 $ Dur (ext.) Drapeau : Espagne Félix Mantilla 4-6, 6-2, 6-2 Parcours
4 08-04-2002 Drapeau : Maroc Grand-Prix Hassan IICasablanca Int' Series 356 000 $ Terre (ext.) Drapeau : Argentine Guillermo Cañas 3-6, 6-3, 6-2
5 29-04-2002 Drapeau : Allemagne BMW OpenMunich Int' Series 356 000 $ Terre (ext.) Drapeau : Allemagne Rainer Schüttler 6-4, 6-4 Parcours

Finales en simple messieurs[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Vainqueur Score
1 15-03-1993 Drapeau : Maroc Grand-Prix Hassan IICasablanca World Series 175 000 $ Terre (ext.) Drapeau : Argentine Guillermo Pérez Roldán 6-4, 6-3
2 01-01-1996 Drapeau : Qatar Qatar Mobil OpenDoha World Series 600 000 $ Dur (ext.) Drapeau : Tchéquie Petr Korda 7-65, 2-6, 7-65
3 08-01-1996 Drapeau : Indonésie Indonesian OpenJakarta World Series 303 000 $ Dur (ext.) Drapeau : Pays-Bas Sjeng Schalken 6-3, 6-2
4 29-07-1996 Drapeau : Pays-Bas Grolsch OpenAmsterdam World Series 475 000 $ Terre (ext.) Drapeau : Espagne Francisco Clavet 7-5, 6-1, 6-1
5 09-11-1998 Drapeau : Chili Chevrolet CupSantiago Int' Series 315 000 $ Terre (ext.) Drapeau : Espagne Francisco Clavet 6-2, 6-4
6 06-03-2000 Drapeau : Colombie Cerveza Club Colombia OpenBogota Int' Series 350 000 $ Terre (ext.) Drapeau : Argentine Mariano Puerta 6-4, 7-65
7 16-07-2001 Drapeau : Pays-Bas Energis Open, Amsterdam Int' Series 375 000 $ Terre (ext.) Drapeau : Espagne Àlex Corretja 6-3, 5-7, 7-60, 3-6, 6-4
8 08-10-2001 Drapeau : France Grand Prix de tennis de LyonLyon Int' Series 775 000 $ Moquette (int.) Drapeau : Croatie Ivan Ljubičić 6-3, 6-2 Parcours
9 25-02-2002 Drapeau : Émirats arabes unis The Dubai Tennis ChampionshipsDubaï Series Gold 900 000 $ Dur (ext.) Drapeau : France Fabrice Santoro 6-4, 3-6, 6-3 Parcours
10 08-07-2002 Drapeau : Suède Swedish OpenBåstad Int' Series 356 000 $ Terre (ext.) Drapeau : Espagne Carlos Moyà 6-3, 2-6, 7-5
11 07-04-2003 Drapeau : Maroc Grand-Prix Hassan II, Casablanca Int' Series 375 000 $ Terre (ext.) Drapeau : France Julien Boutter 6-2, 2-6, 6-1

Parcours dans les tournois du Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
1994 2e tour (1/32) Drapeau : Suède L. Jonsson 1er tour (1/64) Drapeau : Tchéquie R. Vašek 1er tour (1/64) Drapeau : Tchéquie S. Doseděl 1er tour (1/64) Drapeau : Tchéquie D. Vacek
1995 1er tour (1/64) Drapeau : Allemagne L. Burgsmüller 1/8 de finale Drapeau : États-Unis A. Agassi
1996 1er tour (1/64) Drapeau : Pays-Bas P. Haarhuis 1er tour (1/64) Drapeau : France G. Raoux 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis T. Martin
1997
1998
1999 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis J. Courier 2e tour (1/32) Drapeau : Brésil F. Meligeni 2e tour (1/32) Drapeau : Espagne A. Martín 2e tour (1/32) Drapeau : Suède M. Larsson
2000 1/4 de finale Drapeau : Russie I. Kafelnikov 1/8 de finale Drapeau : Argentine F. Squillari 3e tour (1/16) Drapeau : Biélorussie V. Voltchkov 1er tour (1/64) Drapeau : Maroc K. Alami
2001 1er tour (1/64) Drapeau : Suisse I. Heuberger 2e tour (1/32) Drapeau : Allemagne L. Burgsmüller 3e tour (1/16) Drapeau : Australie L. Hewitt 1er tour (1/64) Drapeau : Royaume-Uni G. Rusedski
2002 3e tour (1/16) Drapeau : Suède T. Johansson 2e tour (1/32) Drapeau : Espagne A. Montañés 1er tour (1/64) Drapeau : Géorgie I. Labadze 1/4 de finale Drapeau : Australie L. Hewitt
2003 1/4 de finale Drapeau : États-Unis A. Roddick 3e tour (1/16) Drapeau : Argentine M. Zabaleta 3e tour (1/16) Drapeau : États-Unis A. Agassi 1/4 de finale Drapeau : Argentine D. Nalbandian
2004 1er tour (1/64) Drapeau : Espagne G. Blanco 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis T. Dent
2005 1er tour (1/64) Drapeau : Thaïlande P. Srichaphan

N.B. : à droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2003 2e tour (1/16)
Drapeau : Maroc H. Arazi
Drapeau : Inde L. Paes
Drapeau : Tchéquie D. Rikl
1/8 de finale
Drapeau : Belgique T. Vanhoudt
Drapeau : Australie W. Arthurs
Drapeau : Australie P. Hanley
2e tour (1/16)
Drapeau : Maroc H. Arazi
Drapeau : Suède J. Björkman
Drapeau : Australie T. Woodbridge
1er tour (1/32)
Drapeau : Maroc H. Arazi
Drapeau : France M. Llodra
Drapeau : France F. Santoro
2004
2005 1er tour (1/32)
Drapeau : Belgique T. Vanhoudt
Drapeau : Suisse Y. Allegro
Drapeau : Italie D. Bracciali

N.B. : le nom du ou de la partenaire se trouve sous le résultat ; le nom des ultimes adversaires se trouve à droite.

Parcours dans les Masters 1000[modifier | modifier le code]

Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Rome Hambourg[5] Canada Cincinnati Stockholm puis Essen puis Stuttgart puis Madrid[6] Paris
1994 1er tour
Drapeau : États-Unis J. Courier
1er tour
Drapeau : Russie A. Olhovskiy
1995
1996 1er tour
Drapeau : France A. Boetsch
1er tour
Drapeau : États-Unis R. Reneberg
1997
1998
1999 1er tour
Drapeau : Slovaquie D. Hrbatý
1er tour
Drapeau : Roumanie A. Pavel
1er tour
Drapeau : Espagne F. Clavet
1er tour
Drapeau : Tchéquie J. Novák
1er tour
Drapeau : France F. Santoro
2e tour
Drapeau : États-Unis A. Agassi
2000 1er tour
Drapeau : Slovaquie D. Hrbatý
2e tour
Drapeau : Zimbabwe B. Black
1er tour
Drapeau : Arménie S. Sargsian
1/8 de finale
Drapeau : Brésil G. Kuerten
1/8 de finale
Drapeau : Suède M. Norman
1/8 de finale
Drapeau : États-Unis M. Chang
2001 1er tour
Drapeau : Suède J. Björkman
2e tour
Drapeau : Suisse R. Federer
1er tour
Drapeau : Brésil G. Kuerten
1er tour
Drapeau : Argentine A. Calleri
2002 1er tour
Drapeau : Autriche S. Koubek
2e tour
Drapeau : Argentine A. Calleri
2e tour
Drapeau : Chili M. Ríos
1er tour
Drapeau : États-Unis J. Blake
1/8 de finale
Drapeau : Autriche S. Koubek
2e tour
Drapeau : Russie I. Kafelnikov
1er tour
Drapeau : États-Unis A. Agassi
2e tour
Drapeau : Espagne F. López
1er tour
Drapeau : Danemark K. Carlsen
2003 1er tour
Drapeau : Australie L. Hewitt
1/4 de finale
Drapeau : États-Unis A. Agassi
1er tour
Drapeau : Russie I. Kafelnikov
1er tour
Drapeau : Russie I. Kafelnikov
1er tour
Drapeau : Belgique O. Rochus
2e tour
Drapeau : Espagne J. C. Ferrero
2e tour
Drapeau : Argentine M. Zabaleta
1/2 finale
Drapeau : Chili N. Massú
2e tour
Drapeau : Maroc H. Arazi
2004 1er tour
Drapeau : Royaume-Uni T. Henman
2005 1er tour
Drapeau : Géorgie I. Labadze
1er tour
Drapeau : Espagne A. Montañés
1er tour
Drapeau : Italie F. Volandri
2e tour
Drapeau : Espagne T. Robredo
1er tour
Drapeau : Argentine J. Acasuso

N.B. : sous le résultat se trouve le nom de l’ultime adversaire.

Classement ATP en fin de saison[modifier | modifier le code]

Année 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008
Rang 351 en diminution 570 en augmentation 311 en augmentation 51 en diminution 115 en augmentation 112 en augmentation 70 en diminution 237 en augmentation 49 en augmentation 34 en augmentation 25 en diminution 38 en augmentation 22 en augmentation 14 en diminution 638 en augmentation 229 en augmentation 192 en augmentation 170 en diminution 202

Source : (en) Classements de Younès El Aynaoui sur le site officiel de la Fédération internationale de tennis

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Victoire du Marocain El Aynaoui devant son public », sur rds.ca, Réseau des sports, (consulté le ).
  2. « Victoire de El Aynaoui à Munich », sur rds.ca, Réseau des sports, (consulté le ).
  3. ATP ranking 13/01/2003
  4. Site de l'association "Les amis de Charles"
  5. L'ordre chronologique des Masters 1000 de Rome et de Hambourg a changé au cours des ans.
  6. Les Masters 1000 de Stockholm (1990-1994), d'Essen (1995), de Stuttgart (1996-2001) et de Madrid (2002-2008) se sont succédé.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :