Jean Pommier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jean Pommier (essayiste) et Jean-Bernard Pommier.
Jean Pommier
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (94 ans)
NiortVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Jean Pommier est un comédien français de théâtre, cinéma et télévision, né à Niort (Deux-Sèvres) le 24 août 1922.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean Pommier avait vingt ans en 1942 quand il débute dans la troupe de comédies ambulanets de Jean Dasté. Il parcourt la France, avec ce pionnier de la décentralisation, gendre de Jacques Copeau, Membre durant plusieurs années de la troupe de l'Atelier et de la Compagnie Renaud-Barrault, il rejoint plus tard le Théâtre de la Huchette où il interprète longtemps le rôle de M. Martin dans La Cantatrice chauve d'Eugène Ionesco. Il joue les plus grands auteurs aussi bien classiques que contemporains. Il tient de nombreux rôles au cinéma, glissant peu à peu des emplois de jeunes premiers (il fut le fiancé de Dany Robin dans Deux sous de violettes) à ceux de notables.

Il joue avec les plus grands metteurs en scène : Copeau, Dullin, Jean-Louis Barrault, Barsacq, Jean-Marie Serrault, Georges Wilson.

Jean Pommier raconte ses souvenirs de comédien (théâtre, cinéma), mais aussi de metteur en scène et de décorateur depuis ses débuts dans les années 40, dans Parlons théâtre. En dînant, Aline, Catherine et moi, paru en 2012. Témoin de l’histoire du théâtre français, il évoque soixante-dix ans d’aventures cinématographiques et théâtrales, faisant partager son travail avec les plus grands, mais aussi avec des figures oubliées. Son témoignage constitue une mise en perspective du théâtre français : évocation de la naissance du métier de metteur en scène, des premiers festivals d’Avignon, du travail avec Jean-Louis Barrault, Jean Vilar : évocation des tournées, de la décentralisation, de Saint-Germain des Prés.

Il continue aujourd'hui à faire des créations au théâtre, au cinéma, pour la télévision et expose parfois des collages, son hobby.

Il participe régulièrement à des lectures mises en espace par Jean-Claude Penchenat, dans le cadre des thés littéraires du Forum 104. En décembre 2014, il joue ainsi l'abbé Mugnier dans l'Ombre des Guermantes, un montage et une mise en espace de Jean-Claude Penchenat d'après La comtesse Greffulhe, L’ombre des Guermantes (Flammarion), une biographie de Laure Hillerin.

Il joue dans trois films de Philippe Garrel : Sauvage innocence en 2001, La jalousie en 2013 et L'ombre des femmes en 2015.

Il joue en 2014 dans Le testament du père Leleu", une farce de Roger Martin du Gard, mise en scène par Jean-Claude Scionico et présentée au Théâtre de l’Épée de bois à la cartoucherie de Vincennes.

Il joue en 2015 avec Line Renaud dans Rappelle-toi de Xavier Duringer et dans C'est le métier qui rentre de Diane Kurys.

En 2016, dans le groupe d’acteurs-lecteurs réunis autour de Jean-Claude Penchenat au Forum 104 pour inventer un répertoire de lecture, il joue et lit dans Proust Pour Rire, une promenade poétique et cocasse, littéraire, dans l’univers de Marcel Proust mise en espace par Jean-Claude Penchenat, d'après le livre de Laure Hillerin : Proust Pour Rire (Flammarion). Reprise en 2017.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma
Télévision

Théâtre[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]