Jean Kaspar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kaspar.
Jean Kaspar
Image illustrative de l'article Jean Kaspar
Fonctions
Secrétaire général de la CFDT

(4 ans)
Prédécesseur Edmond Maire
Successeur Nicole Notat
Biographie
Date de naissance (76 ans)
Lieu de naissance Mulhouse (Haut-Rhin)
Nationalité française
Profession Mineur
Syndicaliste

Jean Kaspar, né le à Mulhouse (Haut-Rhin), est un syndicaliste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Aîné d’une famille de six enfants[1], il commence sa vie professionnelle comme apprenti à l'âge de 14 ans en descendant au fond de la mine aux Mines de Potasses d’Alsace[2].

Le 7 mars 1977, il se fait connaître publiquement en dirigeant l'occupation du Musée automobile Schlumpf à Mulhouse durant l'affaire Schlumpf[3]. Son ascension est alors rapide. À la tête de la CFDT du Haut-Rhin, il succède à Edmond Maire en tant que secrétaire général de la CFDT en 1988 avant de laisser sa place à Nicole Notat en 1992. Il y est l'initiateur de la « stratégie des convergences » destinée à rapprocher les organisations syndicales réformistes en France. Dans cette perspective, il favorise les convergences entre la CFDT et la FEN[4].

Il est ensuite conseiller social à l'ambassade de France à Washington de 1993 à 1996[5]. En 1997, il est battu comme DVG avec 2,65 % des voix dans la 6e circonscription du Haut-Rhin. Il est, depuis 10 ans, consultant en stratégies sociales et gérant de « J.K consultant » à Paris[6].

Il est par ailleurs vice-président de l'Observatoire social international[7] et lié à Entreprise & Personnel, un club RH regroupant plusieurs grandes entreprises françaises, par un contrat de partenariat. Il intervient dans divers cursus du CNAM, de Sciences Po Paris dans le master de gestion des ressources humaines[8], de l'IAE de Paris, de l'Université de Haute-Alsace (UHA) et de l'Université de Marne-La-Vallée. Il a été coordinateur pour l'ENA d'un séminaire sur le dialogue social (promotion Romain Gary 2003-2004). Il est conseiller de la Fondation pour l'innovation politique[9].

Il a été membre de la Commission pour la libération de la croissance française dite « Commission Attali »[1].

Il est nommé en 2012, président de la Commission du Grand Dialogue de La Poste par Jean-Paul Bailly[10].

Il est actuellement conseiller municipal d'opposition à Villeneuve-sur-Yonne (Yonne).

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Jean Kaspar est l'auteur de deux ouvrages :

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]