Edmond Maire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le syndicalisme
Cet article est une ébauche concernant le syndicalisme.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Maire (homonymie).
Edmond Maire
Image illustrative de l'article Edmond Maire
Fonctions
Secrétaire général de la CFDT
Prédécesseur Eugène Descamps
Successeur Jean Kaspar
Biographie
Date de naissance (85 ans)
Lieu de naissance Épinay-sur-Seine, (Seine),
Drapeau de la France France
Nationalité Drapeau : France Française
Profession Chimiste
Syndicaliste

Edmond Maire, né le à Épinay-sur-Seine (Seine), est un syndicaliste français, ancien secrétaire général de la Confédération française démocratique du travail.

Biographie[modifier | modifier le code]

Edmond Maire étudie la chimie en prenant des cours du soir au Conservatoire national des arts et métiers de Paris et travaille dans l’industrie chimique de 1949 à 1970.

À partir de 1958, il est responsable syndical CFTC dans les industries chimiques. Il devient secrétaire général du Syndicat parisien des Industries Chimiques (STIC) avant de devenir celui de la Fédération des Industries Chimiques (FIC).

En 1964, il reste dans ce qui devient la CFDT, après la « déconfessionalisation » de la CFTC.

En 1971, Edmond Maire est élu secrétaire général de la CFDT. Il restera l'un des dirigeants ayant le plus marqué l'histoire de la centrale syndicale. Il laisse sa place à Jean Kaspar en 1988.

Par la suite, Edmond Maire se reconvertit dans le tourisme social en étant président de VVF (Villages Vacances Familles, qui deviendra Belambra Clubs après avoir été privatisé en juillet 2006) puis dirige la société d’investissement solidaire France Active (association d’insertion et d’aide à la création d’entreprise)[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Edmond Maire, article d'Encyclopædia Universalis

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]