Jean-Paul Bled

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bled.
Jean-Paul Bled
Portrait de Jean-Paul Bled
Biographie
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata
à ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité française
Père Édouard Bled
Mère Odette Bled
Thématique
Profession HistorienVoir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions Grand prix Gobert ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Membre de Directeur du Centre d'études germaniques de l'université de Strasbourg (1988-1999)
Président du Cercles universitaires d'études et de recherches gaulliennes (1973-1990)

Jean-Paul Bled (né à Paris en 1942) est un historien français.

Il est spécialiste de l’histoire de l’Allemagne et de l’Europe centrale.

Il est professeur émérite (depuis 2010) à l’Université de Paris-Sorbonne (Paris-IV), où il a occupé la chaire de l’histoire de l’Allemagne contemporaine et des mondes germaniques.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines et formation[modifier | modifier le code]

Fils d’Odette et Édouard Bled, les créateurs de la collection de manuels d’orthographe, Jean-Paul Bled est docteur d'État en histoire (1982)[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

Jean-Paul Bled a enseigné à Metz (1966-1969), puis à l’université de Nantes (1969-1972) et à l’Institut d’études politiques de Strasbourg (1972-1995) avant d'être élu professeur à l'Université de Paris-Sorbonne (Paris-IV).

À Strasbourg, il fut le directeur du Centre d’études germaniques (1988-1999). Dans cette fonction, il dirigea la Revue d’Allemagne et des Pays de langue allemande et la Revue d’Europe centrale. Il dirige actuellement la revue Études danubiennes. Il a également créé un DESS destiné à former à la coopération franco-allemande.

Ancien président des Cercles universitaires d’études et de recherches gaulliennes (1973-1990) et directeur de la revue Études gaulliennes, pour laquelle il obtient le prix Edmond-Michelet en 1978, il siège au conseil scientifique de la Fondation Charles-de-Gaulle. Il collabore régulièrement à Espoir, la revue de la Fondation. Il préside également le jury du prix universitaire de la Fondation.

Il est membre correspondant de l'Académie serbe des sciences et des arts.

Engagements[modifier | modifier le code]

Il a siégé au bureau international de l’Union paneuropéenne internationale, alors présidée par Otto de Habsbourg.

En 1999, il signe pour s'opposer à la guerre en Serbie la pétition « Les Européens veulent la paix »[2], initiée par le collectif Non à la guerre[3].

En 2001, il devient président de l'Entente souverainiste à la suite de Paul-Marie Coûteaux[4]. Il rejoint ensuite le Rassemblement pour l'indépendance et la souveraineté de la France, dont il devient président d'honneur en 2008[4].

Le , il signe, avec seize autres personnalités de tous bords, l'Appel du 14 février pour une vigilance républicaine lancé par l'hebdomadaire Marianne[5] .

Médias[modifier | modifier le code]

Jean-Paul Bled a dirigé de 2004 à 2011 un Libre journal sur Radio Courtoisie[6],[7].

Il a été le conseiller historique de la série Apocalypse Hitler diffusée sur France 2 en octobre 2011.

Depuis 2012, il est membre du conseil scientifique du Figaro histoire[8].

Prix, décorations[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • François-Joseph, Fayard, 1987
  • Les Fondements du Conservatisme autrichien, Publications de la Sorbonne, 1988
  • Rodolphe et Mayerling, Fayard, 1989
  • Les Lys en exil ou la seconde mort de l’Ancien régime, Fayard, 1992
  • Histoire de Vienne, Fayard, 1998
  • Une Étrange défaite : le piège de Maastricht, F-X de Gibert, 1998
  • Marie-Thérèse d’Autriche, Fayard, 2001
  • Esilio Dei Gigli, LEG, 2003
  • Frédéric le Grand, Fayard 2004
  • Bismarck : De la Prusse à l'Allemagne, Alvik Editions, 2005
  • Histoire de la Prusse, Fayard, 2007 (ISBN 978-2-213-62678-9)
  • La reine Louise de Prusse : Une femme contre Napoléon, Fayard, 2008 (ISBN 978-2-213-63815-7)
  • Histoire de Munich, Fayard, 2009 (ISBN 978-2-213-62677-2)
  • Sous sa dir., Le Général de Gaulle et le Monde Arabe (préf. Jacques Chirac), Dar An-Nahar, 2009
  • Bismarck, Perrin, 2011
  • François-Ferdinand d'Autriche, Tallandier, 2012 (368 p.) (ISBN 978-2847349702)[11]
  • L'Agonie d'une monarchie. Autriche-Hongrie 1914-1920, Tallandier 2014, (463 p.), (ISBN 979-1021004405)
  • Les Hommes d'Hitler, Perrin, 2015, 506 p.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :