Jean-Claude Rémoleux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean-Claude Rémoleux
Naissance
Saint-Ouen, Seine-Saint-Denis, France
Nationalité Drapeau de la France française
Décès (à 61 ans)
Beaulieu-sur-Mer, Alpes-Maritimes, France
Profession Acteur

Jean-Claude Rémoleux est un acteur français né le à Saint-Ouen et mort le à Beaulieu-sur-Mer.

Habitué des rôles secondaires, il est notamment apparu dans les films de Jean-Pierre Mocky, dont il était l'une des « gueules » récurrentes, comme Jean Abeillé ou Antoine Mayor. Massif et chauve, la voix blanche, l'allure lunaire, il est employé par le cinéaste pour son côté décalé.

Mocky raconte à son sujet : « Rémoleux, à la base, n'était pas un acteur. Il venait d'une famille très riche, actionnaire de Prisunic. C'était un type très important, mais complètement fou. Je l'ai repéré sur le plateau du Procès d'Orson Welles en 1962, où il jouait un flic. Un gros qui m'a heurté comme un ours en baragouinant... et que j'ai immédiatement engagé pour Un drôle de paroissien. Je l'ai utilisé dans 12 films, toujours comme un mastodonte ahuri : on dirait un phoque ! Même son enterrement s'est terminé par un gag : les croque-morts ont glissé sur le sol gelé et son cercueil est tombé à l'eau »[1].

Il est inhumé à Beaulieu-sur-mer dans le caveau familial.[2]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La bande à Mocky, Next/Libération, 14 mai 2004
  2. Collectif Sarka-SPIP, « BEAULIEU-SUR-MER (06) : cimetière - Cimetières de France et d'ailleurs », sur www.landrucimetieres.fr (consulté le 18 février 2018)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • L'@ide-Mémoire — Volume 1 (2006) — Informations sur [1], + filmographie complète.
  • Benoît Gaudibert, « Le dernier grand rôle de Jean-Claude Rémoleux », L'Est républicain,‎

Liens externes[modifier | modifier le code]