Geneviève Bresc-Bautier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bautier.
Geneviève Bresc-Bautier
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (69 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Père
Conjoint
Autres informations
Distinctions

Geneviève Bresc-Bautier est une historienne de l'art née le dans le 3e arrondissement de Paris[1]. Conservateur du patrimoine, elle est spécialiste de la sculpture de l'époque moderne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle fréquente les lycées Victor-Hugo et Henri-IV à Paris[2] avant d'entrer, comme son père le médiéviste Robert-Henri Bautier, à l'École nationale des chartes, dont elle obtient le diplôme d'archiviste paléographe en 1971 avec une thèse intitulée Le Saint-Sépulcre de Jérusalem et l'Occident au Moyen Âge[3]. Elle est ensuite nommée élève de l'École française de Rome (en 3e année)[4]

Le 14 décembre 1972 elle épouse Henri Bresc[2].

Conservateur général en 2001[5], professeur à l'École du Louvre, elle est nommée directrice du département des sculptures du musée du Louvre le 1er novembre 2004[6]. Elle est remplacée son poste le 3 mars 2014 par Sophie Jugie[7].

En 2012, Geneviève Bresc-Bautier est commissaire-général de la première exposition temporaire du Louvre-Lens : Renaissance[B 1].

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • Geneviève Bresc-Bautier (dir.), Histoire du Louvre, trois volumes, Louvre éditions / Fayard, 2016.
  • Le Louvre avec Gérard Rondeau, Citadelles et Mazenod, 23 octobre 2013, 520p.
  • Les Tuileries au XVIIIe siècle, Béatrice de Andia, Geneviève Bresc-Bautier, Mathieu Couty et Emmanuel Jacquin, Action Artistique de la Ville de Paris, 1990
  • Mémoires du Louvre, coll. « Découvertes Gallimard / Culture et société » (no 60), Paris : Gallimard, 1989, réédition 2011

Distinctions[modifier | modifier le code]

Geneviève Bresc-Bautier a été nommée chevalier dans l'ordre national du Mérite en 2000[8], avant d'être promue au grade d'officier en 2011[9]. Elle a également été nommée chevalier dans l'ordre national de la Légion d'honneur en 2007[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références
Références bibliographiques
  1. a et b Grande Galerie no 22, p. 32

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Liens externes[modifier | modifier le code]