J'ai épousé une ombre (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir J'ai épousé une ombre.
J'ai épousé une ombre
Réalisation Robin Davis
Scénario Robin Davis et Patrick Laurent, d'après lWilliam Irish
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Durée 110 min
Sortie 1983

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

J'ai épousé une ombre est un film français réalisé par Robin Davis, sorti en 1983.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Enceinte de huit mois, Hélène Georges est abandonnée par son compagnon, Frank, dans une ville industrielle du Nord. Désemparée, elle se rend à la gare et prend le premier train en partance pour le sud. Au wagon-restaurant, elle fait la connaissance de Bertrand Meyrand, fils aîné d'un riche viticulteur-négociant du Bordelais, qui s'apprête à présenter sa jeune épouse, Patricia, enceinte également, à sa famille. Patricia emmène alors la jeune femme, qui lui ressemble vaguement, dans son compartiment, afin de bavarder ensemble. Quelques instants plus tard, le train déraille. Après l'accident, Hélène se réveille et comprend que la belle-famille de Patricia la prend pour elle. Perdue, sans famille, elle se prend au jeu de la belle-famille de Patricia qui veut prendre soin d'elle. Elle s'éprend vite de Pierre, le frère de son pseudo défunt mari et réciproquement, avec l'accord plus ou moins tacite des parents, Matthieu et Léna Meyrand. Mais alors qu'Hélène est désormais heureuse dans cette famille, Frank réapparaît et exerce un chantage. Frank informe la mère de Pierre de l'usurpation d'identité et elle fait une attaque. Au cours d'une dispute, Hélène tue sans réelle conviction meurtrière Frank. Pierre dissimule le cadavre. En mourant, Léna pardonne à Hélène qu'elle aime énormément et endosse la responsabilité de l'homicide de Frank pour qu'Hélène et son fils vivent heureux.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Le roman de William Irish a fait l'objet de deux autres adaptations cinématographiques aux États-Unis, l'une en 1950, Chaînes du destin, réalisée par Mitchell Leisen avec Barbara Stanwyck, l'autre intitulée Mrs. Winterbourne, réalisée en 1996 par Richard Benjamin avec Shirley MacLaine.

Il existe aussi une version Bollywood, Kati Patang (1970).

Le château Pontet-Canet à Pauillac en Gironde, est le principal lieu de tournage du film.

Liens externes[modifier | modifier le code]