Le Choc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Choc est un film français réalisé par Robin Davis en 1982.

Le film se veut une adaptation du polar de Jean-Patrick Manchette, La Position du tireur couché. Contrairement au roman d'origine, qui fut un succès, l'adaptation cinématographique fut peu appréciée, voire moquée[1] par la critique, et ignorée par le public.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Martin Terrier, un tueur a gages, s'acquitte d'une mission au Maroc puis rentre a Paris pour toucher son argent auprès de Cox, le chef de l'organisation. Martin lui annonce son intention de se retirer pour se consacrer à un élevage de dindons en Bretagne, que lui a acheté Jeanne son ex-épouse. Mais l'organisation ne l'entend pas de cette oreille, et Martin devra affronter une bande de tueurs.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Accueil public[modifier | modifier le code]

Le film a fini à la 23e position du Box-office France 1982 avec 1 508 218 entrées[réf. souhaitée]. Deux mois après la sortie, Serge Daney note dans Libération que Le Choc était calibré pour faire environ un million d'entrées en région parisienne et qu'il y « plafonne » à 400 000 entrées et va jusqu'à écrire qu'il s'agit d'un « bide[2]. »

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Dans Libération, Serge Daney n'hésite pas à écrire que le film est « nul[2]. » Pour lui le problème ne vient ni de la mise en scène, ni du scénario, ni des acteurs secondaires mais bien d'Alain Delon lui-même qui cherche simplement à monter son savoir-faire, à mettre en évidence ses capacités, mais sans avoir la générosité de faire plus que nécessaire[2]. Il « ne joue pas mais résume ce qu'il pourrait jouer[2]. »

Analyse[modifier | modifier le code]

Pour Serge Daney, le film marque une fin du star-système[2]. Le Choc n'est pour lui un film où les stars éclipsent les autres acteurs, ceux qui étaient là pour la mettre en valeur[2]. C'est un film où les stars « élimin[ent] physiquement » ceux qui apparaissent à l'image avec eux[2].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Philippe Durant, Alain Delon, Jean-Paul Belmondo: destins croisés, Carnot, 2004.
  2. a, b, c, d, e, f et g Serge Daney, « Le Choc : avec Alain Delon », Libération,‎ repris dans Serge Daney, Ciné journal, Cahiers du cinéma,‎ , 312 p. (ISBN 2-86642-039-X), p. 104-106.