Iurie Leancă

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Iurie Leancă
Iurie Leancă, en 2014 au Sénat polonais.
Iurie Leancă, en 2014 au Sénat polonais.
Fonctions
11e Premier ministre moldave

(1 an 9 mois et 24 jours)
Président Nicolae Timofti
Gouvernement Leancă
Législature 8e
Coalition PLDM-PDM-PLRM
Prédécesseur Vlad Filat
Successeur Chiril Gaburici
Premier Vice-Premier ministre
Ministre des Affaires étrangères et de l'Intégration européenne
Premier ministre Vlad Filat
Gouvernement Filat I et II
Prédécesseur Igor Dodon (1er Vice-PM)
Andrei Stratan (Affaires étrangères)
Successeur Natalia Gherman
Biographie
Date de naissance (51 ans)
Lieu de naissance Cimișlia (URSS)
Nationalité moldave
Parti politique PLDM
Diplômé de Institut d'État des relations
internationales de Moscou
Profession Diplomate

Iurie Leancă
Premiers ministres de Moldavie

Iurie Leancă, né le à Cimișlia, en République socialiste soviétique de Moldavie, est un homme politique moldave, membre du Parti libéral-démocrate de Moldavie (PLDM).

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation et débuts politiques[modifier | modifier le code]

Diplomate formé à l'Institut d'État des relations internationales de Moscou, il est élu député au Parlement de la République de Moldavie lors des élections législatives du 5 avril 2009.

Ministre des Affaires étrangères[modifier | modifier le code]

Réélu au moment du scrutin anticipé du 29 juillet 2009, il est nommé, deux mois plus tard, premier Vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères et de l'Intégration européenne dans le premier gouvernement du libéral-démocrate Vlad Filat.

Après la tenue des élections anticipées du 28 novembre 2010, il est reconduit dans ses fonctions au sein du gouvernement Filat II. Ce dernier est renversé, le , par une motion de censure.

Premier ministre[modifier | modifier le code]

Premier mandat[modifier | modifier le code]

Le 25 avril suivant, le président de la République Nicolae Timofti le nomme Premier ministre par intérim, puis le charge de former le nouveau gouvernement. Le 30 mai, son cabinet, formé du PLDM, du Parti démocrate de Moldavie (PDM) et du Conseil des réformateurs du Parti libéral (CRPL, dissidence du Parti libéral), remporte le vote de confiance avec 58 votes favorables[1].

Second mandat avorté[modifier | modifier le code]

Près de deux mois après les élections législatives du 30 novembre 2014, il est proposé par le président de la République Nicolae Timofti comme candidat à sa propre succession.

Ne disposant que du soutien minoritaire du PLDM et du PDM, il annonce vouloir consulter le PL et le Parti des communistes de la République de Moldavie (PCRM), ainsi que « s'intéresser » aux idées économiques du Parti des socialistes de la République de Moldavie (PSRM)[2].

Le 12 février, il échoue à remporter la confiance des députés, son gouvernement totalisant 42 voix favorables alors qu'un minimum de 51 est constitutionnellement nécessaire[3]. Deux jours plus tard, sur proposition du PLDM, le président de la République désigne l'entrepreneur Chiril Gaburici comme nouveau formateur[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]