Ilombe Mboyo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ilombe Mboyo
Ilombe Mboyo.jpg
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Belgique Cercle Bruges KSV (prêt)
Numéro 7
Biographie
Nom Ilombe "Pelé" Mboyo
Nationalité Drapeau de la Belgique Belgique Drapeau de la République démocratique du Congo République démocratique du Congo
Naissance (30 ans)
Lieu Kinshasa (Zaïre)
Taille 1,90 m (6 3)
Période pro. 2008
Poste Attaquant
Parcours senior 1
Saisons Club 0M.0(B.)
2008-2010 Drapeau : Belgique Sporting Charleroi 41 0(3)
2010-2011 Drapeau : Belgique KV Courtrai 23 0(6)
2011-2013 Drapeau : Belgique KAA La Gantoise 87 (39)
2013-2015 Drapeau : Belgique KRC Genk 49 (14)
2015- Drapeau : Suisse FC Sion 00 0(0)
2015- Drapeau : Belgique Cercle Bruges KSV 04 0(3)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
2011 Drapeau : République démocratique du Congo Rép. dém. du Congo 040 0 (29)
2012- Drapeau : Belgique Belgique 02 0 (145)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Ilombe « Pelé » Mboyo (né le à Kinshasa) est un joueur de football international belge qui évolue au KRC Genk au poste d'attaquant. Il est un cas célèbre en Belgique de réinsertion puisqu'il a rejué au football puis été sélectionné en équipe nationale après avoir purgé une peine de réclusion criminelle. Néanmoins ses tentatives de transfert en Angleterre ont avorté en raison d'exigences éthiques des actionnaires.

Biographie[modifier | modifier le code]

Natif de Kinshasa et arrivé en Belgique alors qu'il était enfant, Ilombe Mboyo découvre le football à Zellik sport (1993-1997), puis passe au Sporting d'Anderlecht à 10 ans (1997-2001). Il passe ensuite au SC Eendracht Alost (2001-2002) puis au FC Bruges (2002-2005). Il rejoint alors le Sporting de Charleroi où il effectue ses débuts en équipe première en décembre 2008.

Il passe ensuire au KV Courtrai en 2010-2011 puis il signe à La Gantoise en 2011. Il est un temps pressenti au club anglais Norwich City Football Club début 2013[1], voire de retour à Anderlecht[2]. Le 7 août 2013, il signe un contrat de 4 ans avec le KRC Genk. Le coût du transfert s'élève à 4,7 millions d'euros, un record pour le club limbourgeois!

Le 8 octobre 2012, à la suite de la blessure de Romelu Lukaku, il est appelé dans le noyau des Diables Rouges par Marc Wilmots pour les matches des 12 et 16 octobre 2012 en Serbie et contre l'Écosse. Ces matches sont joués dans le cadre de la phase qualificative pour la coupe du monde de football 2014. Il connait sa première sélection officielle contre l'Écosse le 16 octobre.

Ilombe Mboyo a joué un match pour la sélection des « Léopards » de la République démocratique du Congo lors du match amical entre la Gambie et la RDC (3-0) à Banjul le , sous la direction de Robert Nouzaret. Il n’a plus été depuis appelé dans la sélection congolaise [3].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Ilombe Mboyo est arrivé en Belgique alors qu'il était enfant. Il est le fils d'Ilombe Mboyo, ancien président de coordination de l'AS Vita Club.

En 2005, il est condamné à sept ans de prison dont trois avec sursis pour des faits de 2004 (il était alors mineur, âgé de 17 ans) pour viol collectif [4] sur une jeune fille de 14 ans[1]. Il est détenu dans les prisons de Saint-Gilles puis Forest, mais demande son transfert à Ittre pour pouvoir bénéficier du programme d'aide « Foot en prison  », ce qui lui permet de relancer sa carrière. Le projet est suivi par Pierre Bodenghien[5], qui est également recruteur pour le Sporting de Charleroi. Il a ensuite obtenu une libération conditionnelle en 2009.

Il a également fait l'objet d'une arrestation administrative en mars 2013, avec incarcération pour la nuit[6].

Ilombe Mboyo est le cousin de Geoffrey Mujangi Bia, avec qui il a joué au FC Sion[7].

Références[modifier | modifier le code]