Hybristophilie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L' hybristophilie (du grec hybrizein, « commettre un outrage contre quelqu'un » et de phile, « qui aime »), est une paraphilie dans laquelle un individu est sexuellement attiré par d'autres ayant commis un crime (vol, viol, meurtre). Dans la culture populaire, ce phénomène est connu sous le nom de « Syndrome Bonnie et Clyde ». L'enclitophilie désigne plus particulièrement l'attirance sexuelle pour les femmes criminelles[1].

Bon nombre de grands criminels, particulièrement ceux ayant commis d'affreux meurtres, reçoivent un courrier d'admirateur en prison qui est souvent sexuel, sans doute le résultat de ce phénomène. Dans certains cas, les admirateurs de ces criminels se marient avec l'objet de leur affection.

L'hybristophilie est acceptée comme potentiellement létale, parmi d'autres paraphilies similaires incluant, mais n'étant pas limité, l'asphyxiophilie, l'autassassinophilie, la biastophilie et la chremastistophilie[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dr Yvon Samuel. Les Amoureux des criminelles (L'enclitophilie), Paris, Lib. Maloine, 1939, 426 p.
  2. (en) Gordon, Jr., Wilbert Anthony et James E. Elias, 2005, Potentially Lethal Modes of Sexual Expression, article présenté à la 2005 Western Region Annual Conference de la Society for the Scientific Study of Sexuality

Ouvrages sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]