Scatophilie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La coprophilie (du grec κόπρος kópros «excrément» et φιλία philía «amour (profond)»), également et plus communément nommée scatophilie, est une paraphilie impliquant un plaisir sexuel pour les excréments[1],[2]. Quelquefois vecue dans des rapports sexuels sadomasochiste. L'homme ou la femme devant recevoir les excréments de son conjoint comme signe de soumission ultime. Dans le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-IV-TR) de l'Association Américaine de Psychiatrie, elle est classifiée sous le code 302.9 dans la section "Paraphilies non-spécifiées" et ne possède aucun critère de diagnostic autre qu'une explication généralisée.

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

  • Dans South Park, le film, les quatre garçons regardent une vidéo dans laquelle un allemand défèque sur la mère de Cartman sur internet.
  • Dans Team America, police du Monde, Gary urine sur Lisa lors de rapports sexuels. En retour, Lisa défèque sur Gary.
  • Dans Salo ou les 120 Journées de Sodome, film de Pasolini, notamment au cours du 2ème tableau, intitulé "Girone della Merda", durant lequel les 4 notables font manger à leurs victimes leurs excréments et se baigner dedans.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Corsini Raymond J., The Dictionary of Psychology, New York, Brunner-Routledge,‎ , 224 p., poche (ISBN 978-1-58391-328-4, OCLC 48932974)
  2. (en) Rudy Flora, How to Work with Sex Offenders: A Handbook for Criminal Justice, Human Service, and Mental Health Professionals, New York, Haworth Clinical Practice Press,‎ , 91 p. (ISBN 978-0-7890-1499-3, OCLC 45668958)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Thomas Hairmont, Le Coprophile, P.O.L. 2011 prix Sade