Paul Bernardo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Paul Bernardo
Tueur en série
Image illustrative de l'article Paul Bernardo
Information
Nom de naissance Paul Kenneth Bernardo
Naissance (53 ans)
Scarborough, Ontario, Canada
Nationalité Canadien
Surnom Paul Jason Teale[1]
Le violeur de Scarborough[2]
The Schoolgirl Killer
Sentence Emprisonnement à perpétuité
Meurtres
Victimes +3
Période 24 décembre 1990-19 avril 1992
Pays Drapeau du Canada Canada
Arrestation 17 février 1993

Paul Kenneth Bernardo, également connu sous le nom de Paul Jason Teale[1] (né le à Scarborough, Ontario, au Canada), est un violeur et tueur en série canadien accusé de multiples agressions sexuelles et de meurtres qu'il a commis en compagnie de sa femme Karla Homolka à Scarborough. Ils furent surnommés « Ken et Barbie ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

La mère de Bernardo, Marilyn, a été adoptée par un avocat de Toronto et sa femme. Le père de Bernardo, Kenneth, était le fils d'une mère d'origine britannique et d'un père d'origine italienne qui abusait sa femme et son fils. Plus tard, Marilyn épouse Kenneth en 1960. Comme son père, Kenneth Bernardo est perçu comme abusif. Marilyn, après avoir donné naissance à un petit garçon et une petite fille, renoue des liens avec un ex-petit ami. Elle est enceinte et met au monde Paul Kenneth Bernardo le . Kenneth Bernardo accepte l'enfant et il est reconnu comme le père biologique de Paul.

En 1975, Kenneth Bernardo est accusé d'abus sexuel sur mineur après avoir caressé une jeune fille ; il a également abusé sexuellement sa propre fille[3]. La mère de Bernardo devient dépressive à la suite des abus que lui fait subir son mari et est privée de vie familiale. Bien que ses sœurs et frères aînés soient émotionnellement et psychologiquement affectés, le jeune Paul semble rester indemne face à cette situation. Dans son ouvrage intitulé Lethal Marriage, Nick Pron décrit le jeune Bernardo : « il était toujours content. Un jeune garçon qui souriait beaucoup. Et il était si mignon avec son physique potelé et son doux sourire que beaucoup de mamans voulaient lui pincer les joues dès qu'elles le voyaient. Il était l'enfant parfait qu'elles désiraient avoir : poli, bien élevé, bon à l'école, et si mignon dans son petit uniforme de scout »[4],[5].

À la suite d'une dispute entre ses parents, lorsque Bernardo atteint l'âge de 16 ans, sa mère lui avoue la vérité sur sa naissance[6]. Révolté, il traite ouvertement sa mère de « putain » et de « salope »[7], en retour sa mère le qualifie de « bâtard »[5].

En , il rencontre Karla Homolka[7]. Ils sont sexuellement attirés l'un par l'autre en presque un instant. Contrairement aux autres filles qu'il a connues, Karla encourage son comportement sexuel sadique et l'encourage également à devenir le « violeur de Scarborough »[2]. En , Paul Bernado commet son premier viol sur une jeune femme de 21 ans.

Rencontre avec Karla[modifier | modifier le code]

Il rencontre Karla Homolka en , dans un café, lui est avec un ami et elle avec une amie. Les deux filles l'invitent, lui et son ami, dans leur chambre pour regarder la télé. À la grande surprise de son amie, Karla couche avec Bernardo dès ce soir-là, alors que l’amie de Karla et celui de Bernardo étaient restés assis, terriblement gênés, à quelques mètres. Elle devient rapidement sa complice. Le , avant leur mariage, Paul qui reprochait à Karla de ne plus avoir été vierge lors de leur rencontre, exige qu'elle lui organise le viol de sa petite sœur Tammy, âgée de 15 ans, afin qu'il la dépucèle. Karla accepte et se procure des anesthésiants dans la clinique vétérinaire où elle travaille et la drogue avec de l'halcion mélangé à des boissons, puis utilise un tissu saturé d'halothane pour la rendre inconsciente. Tammy s'étouffe dans son vomi et meurt. Le couple n'est absolument pas soupçonné. Cela ne va que conforter Paul Bernardo dans son sentiment de toute-puissance[8],[9].

Bernardo est un lecteur assidu d'histoires de meurtres en séries. Son surnom Paul Teale est un hommage au tueur fictif Martin Thiel présenté dans le film La Loi criminelle. Bernardo reproche souvent la mort de Tammy à Karla. Voulant se faire pardonner, Karla trouve une autre fille censée remplacer sa sœur. Elle connaissait une adolescente de 15 ans, Jane, qui ressemblait beaucoup à Tammy[10]. Jane accepte son invitation chez elle, en l’absence de Paul. Elles mangent puis passent des heures à discuter alors que Karla lui fait à nouveau boire un mélange d’alcool et d’halcion. Lorsque Karla est certaine que Jane a sombré dans l’inconscience, elle appelle Paul Bernardo, qui arrive rapidement. Ils déshabillent alors l’adolescente, encore vierge, et Paul filme Karla qui la caresse et la léche. Il la viole et la sodomise, et il ordonne à Karla de nettoyer le sang, de laver Jane et de la mettre au lit. Le lendemain, Jane a la nausée et des douleurs, mais ne comprend pas ce qui s’est passé. Le couple la laisse rentrer chez elle.

Historique des crimes[modifier | modifier le code]

Le , Bernardo enlève Leslie Mahaffy, âgée de quatorze ans, qu'il viole, torture et étrangle. Son corps démembré et coulé dans des blocs de ciment fut trouvé dans le lac Gibson près de Saint Catharines en Ontario le , jour du mariage de Karla et de Bernardo. Le , Terri Anderson, 14 ans, disparait. Le , avec l'aide de son épouse Karla Homolka, il enlève Kristen French, 15 ans, dans le stationnement d'une église. Bernardo abuse d'elle, la torture et l'étrangle. Le corps nu de Kristen est découvert le dans un petit dépôt d’ordures. Les enquêteurs créent une force spéciale, la "Green Ribbon Task Force", qui va se consacrer uniquement au meurtre de Kristen French.

À la même période, les 230 tests sanguins dans l’enquête sur le violeur de Scarborough sont enfin accomplis. Seuls 5 des 230 échantillons correspondent au groupe sanguin du violeur. Paul Bernardo est l’un des cinq. Des tests supplémentaires, analysant l’ADN, sont donc demandés sur ces 5 échantillons. Mais à cette époque, le « violeur de Scarborough » ne fait plus parler de lui et l’affaire n’a plus ni l’urgence ni la gravité qu’elle avait en 1990. Les échantillons sont donc placés en bas de la pile. Peu après, une dame contacte la police pour expliquer qu’elle a été témoin d’une lutte entre un homme et une jeune femme brune, dans une voiture, là où Kristen French a été enlevée. Elle pense que le véhicule est une Chevrolet Camaro. Les enquêteurs commencent alors à rechercher tous les propriétaires de Camaro de la région.

Pendant ce temps, les enquêteurs de la Task Force suivent toutes les pistes. Ils reçoivent plusieurs appels concernant Paul Bernardo et décident de lui rendre visite. Bernardo reçoit poliment les policiers, est très accueillant et admet qu’il a été soupçonné dans l’affaire du violeur de Scarborough, mais uniquement parce qu’il lui ressemble physiquement. Les enquêteurs notent que Bernardo est très coopératif et qu’il conduit une Nissan couleur or qui ne ressemble en rien à une Camaro. Ils contactent néanmoins leurs collègues de Toronto et leur demandent les résultats de leurs enquêtes sur le "violeur de Scarborough". Huit jours plus tard, on leur apprend que les examens supplémentaires du sang et de la salive de Bernardo n’ont pas encore été réalisés. Le , on retrouve le corps de Terri Anderson dans le lac Ontario, à Port Dalhousie. Le médecin légiste établit la cause de la mort avec beaucoup de difficulté, car le corps de Terri est resté dans l’eau pendant 6 mois. Le , lors d’une terrible querelle, Paul Bernardo frappe violemment Karla avec une lampe-torche. Les blessures sont si graves qu’elle est admise d’urgence à l’hôpital général de St Catherine. Ses parents lui rendent visite et, la voyant dans cet état, la convainquent de quitter Bernardo et de porter plainte. Le lendemain, Paul Bernardo est arrêté par la police, inculpé de coups et blessures, et relâché. Karla le quitte.

En , le laboratoire criminel de Toronto analyse enfin l’échantillon de sang de Paul Bernardo. Les tests concluent qu’il est bien le « violeur de Scarborough ». Les enquêteurs placent Bernardo sous surveillance. Ils apprennent rapidement qu’il a été inculpé pour coups et blessures sur son épouse, Karla. La police de Toronto et la Task Force veulent donc interroger Karla. Ils veulent également prendre ses empreintes digitales et l’interroger sur une montre Mickey en sa possession, qui ressemble étrangement à celle que Kristen French portait lorsqu’elle a été enlevée. Des policiers de Toronto interrogent Karla durant cinq heures, mais elle n’admet rien face aux enquêteurs.

Le , Paul Bernardo est arrêté puis inculpé de 43 viols et agressions sexuelles. Il vient de changer de nom, demande qu’il a fait des mois auparavant, par convenance personnelle. Il s’appelle à présent Paul Teale. En échange d'un accord avec le procureur (plea bargain en droit anglo-saxon) qui déclenche une vive controverse, Karla fut condamnée à seulement douze années de prison. En 1994, Bernardo et Karla sont officiellement divorcés.

En 1995, a lieu le procès de Bernardo au cours duquel sont présentées des vidéos des viols qu'il a commis avec la complicité de Karla Homolka. Pendant le procès, Bernardo affirme que les meurtres étaient accidentels, puis qu'Homolka les a commis. Le 1er septembre, Bernardo est condamné à la prison à perpétuité et déclaré criminel dangereux (« dangerous offender »). Dans le système judiciaire canadien, cela veut dire qu'il sera isolé des autres détenus pour sa propre sécurité et qu'il sera filmé 24h/24 par une caméra de surveillance.

Bernardo commit aussi plusieurs viols dans la région de Scarborough, toujours en Ontario. Il est soupçonné d'autres meurtres, y compris d'une connaissance, Elizabeth Bain, pour lequel Robert Baltovich fut condamné.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) [6]. Cal Millar & Nick Pron, Bernardo and Wife Charged in Slayings of 2 Teens, Toronto Star, 19 mai 1993, at A1. Paul Bernardo legally changed his name to Paul Jason Teale on Feb. 13, 1993, allegedly because of a family rift, but this article will generally refer to him as Bernardo and to his wife as Homolka to avoid confusion. Suspect Changed Name a Week Before His Arrest, Toronto Star, Feb. 26, 1993, at A4. http://www.cios.org/EJCPUBLIC/007/4/007415.HTML
  2. a et b « Les amants maudits » (consulté le 27 juin 2012)
  3. (en) Stephen Williams, Invisible darkness: the strange case of Paul Bernardo and Karla Homolka, Little, Brown and Company, (ISBN 0-316-94137-9, OCLC 35882487)
  4. (en) Nick Pron, Lethal Marriage: The Uncensored Truth Behind the Crimes of Paul Bernardo and Karla Homolka, Toronto, Seal Books, (ISBN 0-7704-2936-X, OCLC 60738933, lire en ligne)
  5. a et b « Paul Bernardo et Karla Homolka : Fatale attraction (I) » (consulté le 27 juin 2012)
  6. (en) Marilyn Bardsley, Paul Bernardo & Karla Homolka, « A Charming Little Boy »
  7. a et b (en) Marilyn Bardsley, Paul Bernardo & Karla Homolka, truTV, « The Making of a Monster »
  8. http://pipiou.over-blog.com/article-12337863.html
  9. « Bernardo et Homolka - portrait sur Tueursenserie.org », sur TUEURS EN SERIE.org (consulté le 11 novembre 2015)
  10. (en) « Paul Bernardo and Karla Homolka » (consulté le 27 juin 2012)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]