Hello, I Must Be Going

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hello.
image illustrant un album
Cet article est une ébauche concernant un album.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Hello, I Must Be Going
Album de Phil Collins
Sortie
Enregistré mai-septembre 1982
Drapeau : Royaume-Uni Old Croft, Shalford, Surrey
Durée 45:03
Genre Pop, rock
Producteur Phil Collins, Hugh Padgham
Label Drapeau : Royaume-Uni Virgin
Drapeau : États-Unis Atlantic
Monde WEA

Albums de Phil Collins

Hello, I Must Be Going est le deuxième album solo de Phil Collins, sorti le . Il est publié par Virgin au Royaume-Uni et en Irlande, Atlantic en Amérique du Nord et WEA dans le reste du monde. La promotion de l'album est développé par la tournée du même nom. Hello, I Must Be Going vaut à Collins sa première nomination au Brit Award du meilleur artiste britannique l'année suivante.

Huit des titres de l'album sont sortis en singles qui se sont classés dans les charts internationaux, notamment la reprise des Supremes, You Can't Hurry Love, qui est le principal succès de cet opus. Parmi les autres pistes, on retrouve l'instrumental The West Side et Thru These Walls, chanson sombre sur le voyeurisme narrant l'histoire d'un homme écoutant ses voisins à travers le mur qui prennent part à des activités nocturnes inconvenantes. Le sombre I Don't Care Anymore atteint la 39e place du Billboard Hot 100 aux États-Unis, lui donnant sa première nomination au Grammy Award de la meilleure performance rock vocale en 1984.

L'album est nommé d'après la chanson du même nom des Marx Brothers, figurant sur le film L'Explorateur en folie (1930).


Chansons[modifier | modifier le code]

Toutes les chansons sont écrites et composées par Phil Collins, excepté You Can't Hurry Love écrite par Holland–Dozier–Holland

No Titre Durée
1. I Don't Care Anymore 5:00
2. I Cannot Believe It's True 5:14
3. Like China 5:05
4. Do You Know, Do You Care? 4:57
5. You Can't Hurry Love 2:50
6. It Don't Matter to Me 4:12
7. Thru These Walls 5:02
8. Don't Let Him Steal Your Heart Away 4:43
9. The West Side 4:59
10. Why Can't It Wait 'Til Morning 3:01

Personnel[modifier | modifier le code]

  • Phil Collins ; chant, batterie ( 1 à 9 ), percussions ( 2,6,9 ), claviers ( 1 à 4,6,7,9 ), piano ( 8,10) pédales basse ( 1,4,9 )
  • Daryl Stuermer ; guitare ( 1 à 9 )
  • John Giblin ; basse ( 2,3,5,8 )
  • Mo Foster ; ( 6,7 )
  • Peter Robinson ; piano, glockenspiel, vibraphone ( 5 )
  • The Phenix Horns ; ( 2,6,9 )
  • Michael Harris & Rahmlee Michael Davis – trompettes
  • Don Myrick – alto & tenor saxophones
  • Louis "Louie Louie" Satterfield – trombone
  • Production : Hugh Padgham

Pièce par pièce[modifier | modifier le code]

  • I Don't Care Anymore
Phil Collins – claviers, batterie, vocals, pédale basse
Daryl Stuermer – guitares
  • I Cannot Believe It's True
Phil Collins – claviers, batterie, vocals, percussion
Daryl Stuermer – guitares
John Giblin – basse
Don Myrick – alto sax solo
Don Myrick, Louis "Louie Louie" Satterfield, Rhamlee Michael Davis, Michael Harris – Phenix Horns
Don Myrick, Louis "Louie Louie" Satterfield, Rhamlee Michael Davis, Phil Collins, Peter Newton – Phenix Choir
  • Like China
Phil Collins – claviers, batterie, vocals, claquement de mains
Daryl Stuermer – guitares
John Giblin – basse
  • Do You Know, Do You Care?
Phil Collins – claviers, batterie, vocals, pédale basse, tympanis, trompette (intro et fin)
Daryl Stuermer – guitares
  • You Can't Hurry Love
Phil Collins – batterie, vocals, tambourin
Daryl Stuermer – guitares
John Giblin – basse
Peter Robinson – piano, glockenspiel, vibraphone
  • It Don't Matter to Me
Phil Collins – claviers, batterie, vocals, percussion
Daryl Stuermer – guitares
Mo Foster – basse
Don Myrick, Louis "Louie Louie" Satterfield, Rhamlee Michael Davis, Michael Harris – Phenix Horns
  • Thru These Walls
Phil Collins – claviers, batterie, vocals, marimba
Daryl Stuermer – guitares
Mo Foster – basse
  • Don't Let Him Steal Your Heart Away
Phil Collins – piano, batterie, vocals
Daryl Stuermer – guitares
John Giblin – basse
Cordes arrangées par Martyn Ford
  • The West Side
Phil Collins – claviers, batterie, percussion, vocals, pédalier de basse
Daryl Stuermer – guitares
Don Myrick – alto saxophone
Don Myrick, Louis "Louie Louie" Satterfield, Rhamlee Michael Davis, Michael Harris – Phenix Horns
  • Why Can't It Wait 'Til Morning
Phil Collins – piano, vocals
Cordes arrangées par Martyn Ford

Classements et certifications[modifier | modifier le code]

Classements hebdomadaires[modifier | modifier le code]

Classement (1982-83) Meilleure
place
Drapeau de l'Allemagne Allemagne (Media Control AG)[1] 6
Drapeau de l'Australie Australie (Kent Music Report)[2] 15
Drapeau du Canada Canada (RPM Top Albums)[3] 1
Drapeau des États-Unis États-Unis (Billboard 200)[4] 8
Drapeau de la France France (SNEP)[5] 4
Drapeau de la Norvège Norvège (VG-lista)[6] 4
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande (RIANZ)[7] 20
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Mega Album Top 100)[8] 3
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (UK Albums Chart)[9] 2
Drapeau de la Suède Suède (Sverigetopplistan)[10] 7
Drapeau de la Suisse Suisse (Musikmarkt (en))[11] 17
Classement (2016) Meilleure
place
Drapeau de l'Autriche Autriche (Ö3 Austria Top 40)[12] 52
Drapeau de la Belgique Belgique (Flandre Ultratop)[13] 103
Drapeau de la Belgique Belgique (Wallonie Ultratop)[14] 60
Drapeau de la France France (SNEP)[15] 138
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Combi Album Top 100 (en))[8] 38
Drapeau de la Suisse Suisse (Schweizer Hitparade)[11] 50

Classements annuels[modifier | modifier le code]

Classement (1982) Meilleure
place
Drapeau des États-Unis États-Unis (Billboard 200)[16] 23
Drapeau des États-Unis États-Unis (Cash Box)[16] 33
Drapeau de la France France (SNEP)[16] 11

Certifications[modifier | modifier le code]

Pays Certification Ventes
Drapeau de l'Allemagne Allemagne (BVMI)[17] Disque de platine 2 × Platine 1 000 000
Drapeau de l'Argentine Argentine (CAPIF)[18] Disque de platine Platine 60 000
Drapeau de l'Autriche Autriche (IFPI Austria)[19] Disque d'or Or 25 000
Drapeau de l'Espagne Espagne (PROMUSICAE) Disque de platine Platine 100 000
Drapeau des États-Unis États-Unis (RIAA)[20] Disque de platine 3 × Platine 3 000 000
Drapeau de la France France (SNEP)[21] Disque de platine 2 × Platine 600 000
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (NVPI) Disque d'or Or 50 000
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (BPI)[22] Disque de platine 3 × Platine 900 000
Drapeau de la Suisse Suisse (IFPI Switzerland)[23] Disque de platine Platine 100 000

Références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Charts.de – Phil Collins – Hello, I Must Be Going!. GfK Entertainment. PhonoNet GmbH. Consulté le 31 août 2016.
  2. (en) David Kent, Australian Chart Book 1970–1992, St. Ives, N.S.W., Australian Chart Book, (ISBN 0-646-11917-6), p. 71
  3. (en) « RPM Magazine Archives > Top Albums > Phil Collins », RPM (consulté le 5 avril 2010)
  4. (en) Phil Collins - Chart history – Billboard. Billboard 200. Prometheus Global Media. Consulté le 31 août 2016.
  5. « Tous les albums classés par artiste (lettre C) », sur Infodisc.fr, InfoDisc / Dominic DURAND (consulté le 31 août 2016) (cliquer sur l'onglet et sélectionner "Phil COLLINS")
  6. (en) Norwegiancharts.com – Phil Collins – Hello, I Must Be Going!. VG-lista. Hung Medien. Consulté le 31 août 2016.
  7. (en) Charts.org.nz – Phil Collins – Hello, I Must Be Going!. RIANZ. Hung Medien. Consulté le 31 août 2016.
  8. a et b (nl) Dutchcharts.nl – Phil Collins – Hello, I Must Be Going!. Mega Album Top 100. Hung Medien. Consulté le 31 août 2016.
  9. (en) Archive Chart. UK Albums Chart. The Official Charts Company. Consulté le 31 août 2016.
  10. (en) Swedishcharts.com – Phil Collins – Hello, I Must Be Going!. Sverigetopplistan. Hung Medien. Consulté le 31 août 2016.
  11. a et b (en) Swisscharts.com – Phil Collins – Hello, I Must Be Going!. Schweizer Hitparade. Hung Medien. Consulté le 31 août 2016.
  12. (de) Austriancharts.at – Phil Collins – Hello, I Must Be Going!. Ö3 Austria Top 40. Hung Medien. Consulté le 31 août 2016.
  13. (nl) Ultratop.be – Phil Collins – Hello, I Must Be Going!. Ultratop 200 albums. Ultratop et Hung Medien / hitparade.ch. Consulté le 31 août 2016.
  14. Ultratop.be – Phil Collins – Hello, I Must Be Going!. Ultratop 200 albums. Ultratop et Hung Medien / hitparade.ch. Consulté le 31 août 2016.
  15. Lescharts.com – Phil Collins – Hello, I Must Be Going!. SNEP. Hung Medien. Consulté le 31 août 2016.
  16. a, b et c (en) « Album artist 30 - Phil Collins », sur tsort.info (consulté le 31 août 2016)
  17. http://www.musikindustrie.de/no_cache/gold_platin_datenbank/#topSearch
  18. https://web.archive.org/web/20110706084844/http://www.capif.org.ar/Default.asp?PerDesde_MM=0&PerDesde_AA=0&PerHasta_MM=0&PerHasta_AA=0&interprete=&album=&LanDesde_MM=1&LanDesde_AA=1980&LanHasta_MM=12&LanHasta_AA=2010&Galardon=O&Tipo=1&ACCION2=+Buscar+&ACCION=Buscar&CO=5&CODOP=ESOP
  19. http://www.ifpi.at/?section=goldplatin
  20. http://www.riaa.com/gold-platinum/?tab_active=default-award&se=phil+collins#search_section
  21. http://www.infodisc.fr/Album_Certifications.php
  22. http://www.bpi.co.uk/certified-awards/search.aspx
  23. http://www.swisscharts.com/search_certifications.asp?search=phil+collins