Haut Tribunal militaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le [[droit <adj>]]
Cet article est une ébauche concernant le droit.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Le Haut Tribunal militaire est une juridiction d'exception créée pendant la guerre d'Algérie, par décision du président de la République du 27 avril 1961[1] en application de l'article 16 de la Constitution de 1958. Il est supprimé le 26 mai 1962[2], après avoir condamné le 23 mai le général Salan non pas à mort, mais à la réclusion criminelle à perpétuité[3]. Il est remplacé par la Cour militaire de justice créée par l'ordonnance présidentielle du 1er juin 1962.

Composition[modifier | modifier le code]

Sessions[modifier | modifier le code]

Ce tribunal eut à juger notamment l'affaire du putsch des généraux d'Alger en 1961.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Décision du 27 avril 1961 instituant un Haut Tribunal militaire, JORF no 101 du 28 avril 1961, p. 3947.
  2. Ordonnance no 62-598 du 26 mai 1962 portant suppression du Haut Tribunal militaire, JORF no 126 du 27 mai 1962, p. 5150.
  3. Anne-Marie Duranton-Crabol, L'OAS, la peur et la violence, André Versaille éditeur (2012), p.148
  4. « Fac-similé JO du 29/04/1961, page 03971 | Legifrance », sur www.legifrance.gouv.fr (consulté le 14 mai 2016)

Liens internes[modifier | modifier le code]